Nancy Ann, 80 années de ravissantes poupées de contes pour enfants

Dans l’Amérique en pleine dépression des années 1930, un peuple qui lutte pour sa survie trouve du réconfort dans le swing qui envahit les ondes radio, le monde imaginaire du cinéma et les rêves de jours meilleurs car, personne n’en doute, la prospérité reviendra. C’est dans un petit appartement de San Francisco qu’à la même époque Nancy Ann Abbott caresse son propre rêve, apporter l’espoir et le plaisir dans la vie des petites filles américaines en leur proposant de ravissantes poupées.
En 1936, avec seulement 125 $ d’investissement, elle travaille d’arrache-pied et crée sa toute première collection de poupées, les bébés « Hush-a-Bye »  en biscuit de 9,5 cm, dont les corps sont fabriqués au Japon (photos ci-dessous).


                       © Ruby Lane                                       © WorthPoint

Nancy Ann Abbott (Rowena Haskin de son vrai nom) est née en 1901 en Californie. Dès l’enfance, elle manifeste un penchant pour les poupées, spécialement pour la couture de leurs vêtements, ce qui restera une des grandes passions de sa vie. Après avoir étudié au College of Arts and Crafts d’Oakland (Californie), elle entame une carrière d’actrice, tout en créant des vêtements pour d’autres comédiennes. Elle aime aussi habiller des poupées dans les tenues portées par ses amies actrices dans leur films, pour les leur offrir.
Son nom de scène est Nancy Phipps : lorsqu’elle quitte son métier d’actrice pour ouvrir une boutique de prêt de livres à San Francisco en 1935, elle prend le nom de Nancy Ann Abbott. Dans sa boutique, elle propose à la vente des poupées qu’elle habille elle-même. Les poupées sont juste un passe-temps, mais constatant leur popularité, elle quitte sa boutique pour fonder sa propre entreprise de poupées, Nancy Ann Dressed Dolls. En 1937, la marque est déposée au registre du commerce de San Francisco et Nancy prend un partenaire, Allan « Les » Rowland », pour assurer les aspects promotionnels et financiers. Les « Storybook dolls » (poupées de contes) de 13 cm commencent à être produites à la fin de l’année 1936, les corps étant fabriqués en Californie à partir de 1939.
Pendant les années de guerre, les usines produisaient, en plus des poupées, des tasses, plateaux et assiettes en biscuit pour les hôpitaux de  la Navy. Le gouvernement fédéral, considérant que les poupées sont nécessaires au moral des troupes et devant le niveau élevé de la demande, en expédie de nombreuses dans un centre à Hawaii, où les soldats peuvent les acheter et les envoyer au pays. En 1945, la marque change et devient Nancy Ann Storybook Dolls. À la fin des années 1940, elle devient le premier fabricant national de poupées, avec 12 000 exemplaires produits par jour.
Au cours du temps, la composition des poupées évolue : biscuit entre 1936 et 1948, avec bras articulés et articulations aux hanches ou non, puis plastique entre 1949 et 1965. Leur taille varie de 11,5 à 46 cm, la plupart des poupées parvenues jusqu’à nous mesurant 14 cm. Les premières poupées en biscuit ont les traits peints à la main, et les poupées en plastique passent des traits peints aux traits sculptés avec yeux dormeurs. La parure des cheveux, pour la plupart perruque collée en mohair, est une caractéristique des poupées Nancy Ann : chapeau, rubans, petit bouquet de fleurs,… La garde-robe constituée au cours des presque 30 années d’existence de la marque est considérable : elle utilise des tissus variés (coton, soie, satin, velours, laine) et offre de multiples décorations (rubans, dentelle, fleurs, nœuds).
Les nombreuses poupées en biscuit produites se répartissent dans 13 catégories : poudre et crinoline, poupées du mois, Operetta, comptine, famille, poupées du jour, saisons, sports, mascarade, american girl, autour du Monde, flower girl, storybook. Cette dernière, la principale ligne de poupées Nancy Ann, dont le nom reste attaché à la marque, est commercialisée avec le slogan « wee dolls for wee collectors » (petites poupées pour petits collectionneurs). Inspirée par des comptines et chansons pour enfants, elle compte jusqu’à 125 personnages en 1943 (photos ci-dessous).


                                    © Ruby Lane

Quant aux poupées en plastique, elles se répartissent dans 9 catégories : storybook avec yeux peints (1949-1950), storybook avec yeux dormeurs (à partir de 1951), « Muffie » de 20,5 cm, « Nancy Ann style show » de 46 cm, « Miss Nancy Ann » de 27 cm, « Little Miss Nancy Ann » de 23 cm, la toute-petite « Debbie » de 25,5 cm, « Sue sue » de 23 cm (bébé en vinyl), « Aline & Missie ».
Cependant, la production décline dans les années 1950, avec les problèmes de santé de Nancy Ann Abbott. Celle qui est connue comme « la Dame des poupées » décède en 1964. La mauvaise santé de son associé Les Rowland conduit à une tentative de vente de la société qui échoue. Elle dépose le bilan en 1965.
Rachetée par Albert Bourla, l’entreprise fabrique des poupées en plastique  à Hong Kong, qui sont présentées à la foire internationale du jouet de New York en 1967. Le stock est liquidé en 1970, mais l’entreprise, qui a conservé les droits d’auteur de Nancy Ann Storybook Dolls, continue à fabriquer des poupées dans les années 1970 et 1980. En 1998, Albert Bourla planifie la réintroduction d’une ligne de poupées en biscuit de 14 cm avec 52 costumes différents, en édition limitée à 7 500 poupées par costume. Elles sont conditionnées dans des boîtes bordées de simili cuir rouge en forme de livre. Seuls quatre costumes verront le jour, avant qu’Albert Bourla ne décide de vendre la société.
En 2003, celle-ci est rachetée par les sœurs Claudette Buehler et Darlene Budd, qui engagent l’artiste Dianna Effner pour sculpter une nouvelle ligne de poupées et la styliste Londie Phillips pour concevoir leurs vêtements. Cette ligne, dont les visages rappellent les poupées originales, est présentée au public en 2005.
En 2016, c’est Phyn & Aero, l’entreprise de Robert Tonner, qui rachète  Nancy Ann Storybook Dolls et confie aux deux mêmes créatrices le soin de sculpter et habiller les nouvelles poupées, dont « Sweet Violet » (photo de gauche ci-dessous) et « Le petit chaperon rouge » (photo de droite ci-dessous). En mars 2019, Phyn & Aero cesse son activité suite à des problèmes de coûts et de délais de production.


                        © Phyn & Aero                                    © Phyn & Aero

Avec plusieurs centaines de modèles de poupées Nancy Ann en circulation, les collectionneurs ont l’embarras du choix. Malheureusement, leur identification peut relever du défi, leur seul signe distinctif étant l’étiquette autour de leur poignet ou l’autocollant sur leurs vêtements. De plus, les poupées Nancy Ann ont été abondamment copiées, et se retrouvent souvent hors de leur boîte d’origine.

Sources de l’article
Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019 Patrick Fédida

Laisser un commentaire