Conseils pour restaurer et entretenir une poupée de collection


                                            © Italian Ways

Sommaire

Introduction

Ce n’est un secret pour personne, une poupée classique ou ancienne apprêtée pour la photo, avec une robe gaie, un maquillage éclatant et une coiffure soignée se vendra plus vite et mieux que sa comparse aux vêtements vieillots, à la peinture faciale défraîchie et aux défauts bien visibles. Pour transformer leur poupée, les collectionneurs n’hésitent pas à la coiffer en lui faisant des boucles, à laver, décolorer et amidonner les vêtements, voire à les remplacer entièrement s’ils sont déchirés, et à repeindre les traits du visage.
Il y a une bonne manière de restaurer une poupée, qui préserve son originalité et sa valeur historique sans faire de dégâts : une restauration négligente diminue la valeur de la poupée et supprime son intérêt historique. Cette page vous aidera à faire les bons choix et vous donnera les conseils nécessaires pour mener à bien sans danger les travaux de réparation et d’entretien que vous aurez décidé d’entreprendre vous-mêmes. Cependant, il est fortement recommandé de faire appel à un restaurateur professionnel (« clinique de poupées », « hôpital de poupées » ou « docteur de poupées ») pour évaluer les travaux à réaliser et pour effectuer les réparations importantes. Avant de vous engager, n’hésitez pas à poser un certain nombre de questions pour vous assurer de l’expérience et du sérieux de votre prestataire :

  • Depuis quand restaurez-vous des poupées ?
  • Quelle est votre expérience dans la réparation de poupées ?
  • Avez-vous déjà effectué le type de réparation dont j’ai besoin ?
  • Pouvez-vous me montrer des photos avant/après de vos travaux antérieurs ?
  • Pouvez-vous me fournir des références d’anciens clients ?
  • Faites-vous des devis des réparations ?
  • Combien de temps durera ma réparation ?

Et avant d’expédier votre poupée :

  • Soyez averti de la valeur de votre poupée. Assurez-la pour les transports vers la clinique et retour.
  • Prenez des photos de la poupée avant envoi pour l’assurance
  • N’expédiez pas votre poupée avant l’accord écrit du destinataire
De quoi parle-t’on ?

Avant d’aller plus loin, il est important de définir les notions de base associées aux deux grandes familles de traitement : restauration/réparation et entretien.

  • Restauration : traitement qui consiste à remettre en état une œuvre abîmée ou défraîchie en la réparant, voire en complétant les pièces manquantes
  • Réparation : travaux consistant à remettre un objet en bon état en corrigeant les défectuosités ou en remplaçant des pièces usagées
  • Entretien : action de maintenir en bon état un objet, par des travaux d’importance limitée. C’est la réfection des dommages et dégradations occasionnés par : l’utilisation courante normale ; le vieillissement et l’usure due à l’action des agents destructeurs divers, y compris atmosphériques ; les détériorations accidentelles d’étendue limitée ; la salissure.

Plusieurs remarques à ce stade : la restauration englobe la réparation ; les notions équivalentes de conservation et de préservation, définies comme le maintien d’un objet dans un état constant, incluent la restauration et l’entretien ; la protection dans le domaine des objets a un sens étendu qui peut désigner la conservation, la préservation ou le simple entretien. L’emploi de tous ces termes dans le texte qui suit respectera les définitions et les remarques ci-dessus.

Conseils de préservation
Importance de l’éclairage

La lumière naturelle est cause de décoloration rapide du tissu des costumes ou des tons de chair des poupées en plastique. Éloignez vos poupées de l’éclairage naturel direct et de la chaleur du soleil. Malheureusement, l’éclairage artificiel direct est aussi cause de décolorations, avec cependant un effet moins marqué pour les ampoules à incandescence que pour les ampoules fluorescentes. Ces dernières font verdir certaines poupées en vinyl. Quant aux premières, c’est la chaleur qu’elles dégagent qui est cause de détérioration des poupées. Les ampoules à LED sont une bonne solution  car elles n’émettent pas d’UV et chauffent beaucoup moins que les ampoules à incandescence.
Pour résumer, conservez vos poupées à l’abri de toute lumière directe, que ce soit de face, en plongée ou en contre-plongée, ou utilisez des ampoules à LED. Vous pouvez aussi les protéger en utilisant des manchons d’éclairage à filtrage des UV, ou en les recouvrant d’un tissu fin et sombre quand elles ne sont pas exposées à votre vue ou à celle de vos visiteurs.

Importance de l’environnement

Le bois brut contient un acide appelé lignine. Des poupées posées directement sur une étagère en bois brut brunissent, et leurs vêtements aussi. Il faut donc les protéger par un revêtement en tissu sur le bois.
Afin d’entreposer correctement les poupées, il faut les maintenir à l’abri de l’acidité, notamment celle de certains tissus et des boîtes en carton (y compris les boîtes d’origine). Il est préférable de stocker séparément les poupées nues, dans des boîtes non acides, et leurs vêtements. L’acidité peut se mesurer au moyen d’un stylo à pH. Si vous souhaitez encadrer une poupée en papier ou tout autre travail sur papier, il existe des cadres et des verres spéciaux préservant de l’acidification.
La température idéale de conservation ou d’exposition des poupées est comprise entre 18 et 21 °C. Des recherches récentes ont montré qu’une variation de température de ± 10 % n’affecte pas de manière durable les poupées. En revanche, les températures extrêmes abîment les poupées : en particulier, la chaleur dégrade les plastiques, et les grands froids provoquent des craquelures du papier mâché et de la composition. Ne conservez jamais vos poupées de valeur dans un grenier ou un garage.
Les poupées en composition sont sujettes à des craquelures due à l’humidité, la chaleur ou le froid. La meilleure température de stockage pour ces poupées est 15,5 °C, avec un taux d’humidité de 40 à 55 %. Afin d’éviter les variations brusques de température, très dommageables pour la composition, il est préférable d’entreposer les poupées loin des murs externes.
La pureté de l’atmosphère est capitale : pas de fenêtre ouverte, pour échapper aux polluants externes. Éviter les travaux de restauration et d’entretien, et de manière générale tout bricolage, à proximité des poupées stockées, afin de bannir tout contact avec des polluants internes, notamment les peintures à l’huile.
La poussière jaunit les vêtements et contribue à former une couche de crasse sur les poupées difficile à enlever. Si vous ne pouvez pas stocker vos poupées dans un meuble fermé, assurez-vous de les dépoussiérer régulièrement avec un petit aspirateur ou un appareil à air comprimé.
Les poupées et leurs vêtements absorbent l’odeur de la fumée de cigarette, et celle-ci est très difficile à enlever. De nombreux collectionneurs n’achèteront tout simplement pas une poupée si elle sent le tabac froid. De plus, les produits chimiques contenus dans la fumée de cigarette endommagent les poupées et leurs vêtements. Bref, ne fumez pas et ne laissez personne fumer près de vos poupées.
Une poupée en vinyl ou en caoutchouc qui a une odeur fétide, du type lait tourné ou vomi, ne peut généralement pas en être débarrassée : elle provient d’une décomposition chimique
Ne stockez en aucun cas des poupées avec des bijoux, cela peut causer une oxydation
Évitez les emballages plastiques, dont certains libèrent des gaz qui risquent d’endommager poupées et tissus d’habillement. De plus, les sacs plastiques clos peuvent piéger l’humidité, générant la formation de moisissure. Les supports sont également source de problèmes d’oxydation, surtout s’ils sont en métal brut non revêtu.

haut de page

Éloignez les animaux domestiques

                                                                                                           © Wallup.net

Peut-être aimez-vous Minet ou Médor autant ou plus que vos poupées, mais il n’empêche que les animaux de compagnie sont souvent, sans mauvais jeu de mots, la bête noire des objets de collection. Le chat va jouer avec une perruque comme avec une souris, ou sauter et faire tomber une poupée de son étagère. Le chien mâchera avec délice la tête de votre poupée préférée. Dans la mesure du possible, éloignez les animaux domestiques de vos poupées ou exposez-les hors de leur portée.

Éloignez les insectes

La laine attire les mites, et la manipulation de vos poupées avec des mains sales favorise leur présence et celle des anthrènes de tapis et de nombreux autres insectes destructeurs. Les insectes font des trous dans les vêtements de poupées, infestent les perruques en mohair et attaquent les poupées en bois. Examinez vos poupées chaque année pour détecter la présence d’insectes dans les perruques ou les vêtements, ou de vers à bois ou de termites dans les poupées en bois. Si c’est le cas, gelez-les au moyen d’une bombe aérosol réfrigérante et aspirez les œufs à titre préventif. Portez des gants lorsque vous manipulez des poupées de valeur. Utilisez des répulsifs dans les armoires ou vitrines où vous conservez vos poupées. Le bois de cèdre éloigne les insectes mais ne les tue pas.

Stockez vos poupées dans un meuble fermé

Dans la mesure du possible, conservez vos poupées dans une armoire ou une vitrine fermée. Ceci fera plus pour leur préservation  que n’importe quelle autre précaution. En effet, un meuble fermé protège de la poussière, d’une partie de la lumière naturelle, des animaux domestiques et de quelques insectes. Un meuble fermé avec régulation de l’humidité est un choix encore meilleur. Suivant la taille de vos poupées, il existe sur le marché des vitrines individuelles ou des armoires collectives d’exposition.

Prenez de l’assurance

Il en va des poupées comme de toute collection, l’attachement à ces objets va au-delà de leur valeur marchande, il est de nature affective voire passionnelle. Par ailleurs, les œuvres sont fragiles et suscitent de nombreuses convoitises : perte, vol, casse, dégradation, incendie, dégât des eaux, catastrophe naturelle,… les risques sont légion de voir compromise tout ou partie d’une collection de valeur dont la réparation ou le remplacement coûtera très cher.
La solution évidente pour la protéger est de l’assurer, mais pas n’importe comment : à partir d’un certain montant, les objets d’art et de collection ne sont plus suffisamment protégés par l’assurance multirisque habitation traditionnelle. De plus, ils doivent être protégés de manière étendue : à votre domicile bien entendu, mais aussi lors de leur transport en France ou à l’étranger, pendant les opérations de restauration ou de nettoyage par vos soins ou confiées à un professionnel, lorsque vous les prêtez pour une exposition…
Pour prendre une assurance dans de bonnes conditions, respectez les instructions suivantes :

  1. Comparez les offres en termes de couverture et de prix. Votre police multirisque habitation avec franchise ou une annexe payante de celle-ci pour l’assurance des objets de valeur peuvent suffire si le montant estimé de votre collection est faible (de l’ordre de quelques milliers d’euros). Sinon, tournez-vous vers une assurance tous risques spécialisée dans la protection étendue des collections avec ou sans franchise, qui peut prendre en charge un montant beaucoup plus élevé. N’hésitez pas à échanger avec d’autres collectionneurs sur leur expérience avec divers assureurs, généralistes ou spécialistes de l’assurance des collections et objets d’art. Attention, certaines polices excluent du contrat divers types de collection telles que les objets d’art en plein air, les bijoux, les timbres ou les monnaies. Les critères de comparaison : couverture pour une somme globale négociée ou avec estimation objet par objet ; risques de base couverts (perte, vol, dégradation,…) ; extensions de la protection (manipulation, transport, restauration,…) ; expertise de l’assureur dans votre type de collection ; prise en charge de l’inflation dans votre contrat d’assurance.
  2. Faites un inventaire complet et documentez tous les objets de votre collection (les vêtements de la garde-robe et les accessoires à part) avec les descriptifs, factures, certificats d’authenticité, travaux effectués sur la poupée,… Prenez des photos de qualité élevée et rédigez une description complète et détaillée de chaque objet, incluant son prix d’achat, ses informations d’évaluation et sa valeur de remplacement (voir ci-dessous). Attention, suivant le type de sinistre, en particulier dans le cas d’une perte totale de domicile, il est vraisemblable que l’assureur refuse le remboursement d’un bien peu ou mal documenté : les demandes concernant les pièces de collection sont parmi les plus suspectes et les plus contestées. Certains assureurs ne demandent d’inclure dans l’inventaire que les objets au-dessus d’une valeur donnée, mais il vaut mieux réaliser un inventaire complet quelle que soit la taille de votre collection. Tenez-le à jour et informez votre assureur de chaque nouvelle acquisition.
  3. Comprenez bien le concept de valeur de remplacement : c’est le coût actuel de remplacement de votre collection sur le marché libre (y compris les frais associés d’expédition, d’encadrement, fiscaux,…), pour lequel vous souhaitez idéalement être assuré. Ce n’est pas le prix que vous avez payé pour votre collection, car elle a pu prendre de la valeur avec le temps. Ce n’est pas non plus la juste valeur de marché, définie comme le prix dont conviendraient deux parties informées et consentantes sur un marché où la concurrence peut librement s’exercer. Notez que de nombreux objets de collection sont difficilement remplaçables à l’identique, d’où la nécessité de négocier une valeur juste et acceptable avec l’assureur.
  4. Comprenez bien les termes de votre police d’assurance : risques de base et extensions couverts (voir ci-dessus) ; options de remplacement (par exemple, d’un objet ancien par une reproduction moderne) ; responsabilités du propriétaire de la collection (par exemple, conditions de stockage)
  5. Entendez-vous avec la compagnie d’assurance sur le type d’évaluation de votre collection : la plupart des assureurs exigent une expertise indépendante, et le choix leur appartient en dernier ressort
  6. Prenez des mesures pour protéger votre collection : système de sécurité antivol et conservation (voir ci-dessus § Conseils de préservation). Même si vous avez une assurance, mieux vaut prévenir que guérir.
  7. Revoyez votre contrat d’assurance tous les trois à cinq ans. La valeur des objets anciens ou de collection évolue rapidement à la hausse ou à la baisse, et vous pouvez avoir été amené à enrichir ou réduire votre collection. Revoir la police permet de vérifier que vous n’êtes ni sur- ni sous-assuré. C’est aussi le moment de comparer à nouveau les offres, pour s’assurer que vous bénéficiez de la plus appropriée à votre cas.

Dans les pays anglo-saxons, il existe de nombreuses compagnies spécialisées dans l’assurance de collections d’objets d’art. En revanche, en France, elles se limitent la plupart du temps à la protection des voitures de collection. Seules quelques unes prennent en charge les objets d’art, dont les  compagnies suivantes : Axa (contrat ArtOne), Valeurs Assurances, Verspieren et la compagnie suisse implantée en France Helvetia.

haut de page

Les directives de base de la restauration

En premier lieu, pratiquez !

  • Achetez toutes les poupées qui sont dans votre budget, quel que soit leur état de conservation. Vous en aurez l’usage, les plus dégradées serviront à vous faire la main. Choisissez toutes celles qui vous plaisent et lancez-vous.
  • Examinez attentivement la poupée et sa constitution. Vous constaterez que ceci vous aide à remplacer les élastiques ou à remonter différents types de poupées. Si vous décidez de pratiquer en professionnel, ceci vous permettra d’évaluer la durée et les fournitures nécessaires pour la restauration, et ainsi de fixer son prix.
  • Entraînez-vous sur les poupées de faible valeur monétaire ou sentimentale. Ne faites rien d’irréversible, sauf si la poupée est en si mauvais état que même une restauration ratée ne peut la dégrader. Testez les nouvelles techniques sur des zones discrètes de la poupée ou du vêtement.

Lavez-vous soigneusement les mains avant toute intervention, ou mieux, portez des gants. Ceci afin d’éviter que les substances grasses sur vos mains ne se transportent sur les poupées et n’attirent les insectes, la moisissure et les saletés. Par ailleurs, les gants vous protègent des substances toxiques présentes sur certaines poupées, telle que les pesticides.
Utilisez des chiffons blancs pour nettoyer les poupées afin de vérifier que vous ne retirez pas de peinture
Ne mangez pas et ne buvez pas en intervention
Préparez votre matériel (outils et produits) avant de commencer
Travaillez dans un espace correctement ventilé, certains produits de nettoyage ou de restauration dégageant des émanations toxiques
Travaillez sous un bon éclairage, l’idéal étant de disposer d’ampoules à correction de la lumière du jour
Gardez une trace de vos actions. Si vous démontez complètement une poupée, faites un schéma pour pouvoir la remonter correctement. Ceci est particulièrement important dans le cas de poupées fortement articulées nécessitant un remplacement des élastiques.
Normalement, les vieilles poupées (et parfois les neuves) ont besoin d’un remplacement des élastiques et d’un nettoyage. Pour cela, coupez l’élastique ou le cordon qui maintenait la poupée et séparez les membres, le torse et la tête. Vous verrez qu’il est beaucoup plus facile de travailler une partie à la fois.
Inspectez chaque pièce pour déterminer quel type de réparation est nécessaire et comment procéder. Les crochets métalliques des membres peuvent être rouillés ou brisés, auquel cas il faut les remplacer. Si les crochets d’origine sont en bon état, ils sont réutilisables. S’ils ont été remplacés par des crochets d’une mauvaise taille (ou par des trombones, rubans de caoutchouc ou autres), remplacez-les par des crochets de taille adéquate.
Il peut être nécessaire de réparer un membre avant de remplacer les élastiques. Ceci peut impliquer de faire un nouveau trou de passage du crochet dans du mastic, sauf sur les poupées en vinyl sur lesquelles le mastic ne prend pas. Préférez le mastic de carrosserie, pratique et achetable au détail. Il faut le mélanger à raison d’une cuillère à soupe pour deux gouttes de durcisseur, pour obtenir une matière facile à poncer une fois durcie, et le lisser le plus possible dans les zones de restauration. Attention, le mélange durcit vite, donc préparez tout avant de mixer.
Examinez la tête et le cou. La plupart des têtes ont un moyen de fixation au reste du corps. Dans les têtes en biscuit, c’est un bouton qui sort du cou et sur lequel est attaché l’élastique qui passe dans le corps. Les poupées en composition et en plastique dur sont dotées d’une barre derrière les oreilles ou d’une balle de fil métallique attachée à la tête sur lesquelles on peut fixer l’élastique grâce au crochet. Certaines poupées en vinyl n’ont pas d’élastique et maintiennent la tête et les membres au torse par des collerettes du même vinyl.
Les applications de peinture, d’émulsion, de colle,… doivent se limiter aux zones détériorées à restaurer. La présence d’une application est visible à l’œil de près, mais doit être indiscernable à une distance d’observation  de 1,80 mètres.
Lorsque vous peignez dans le cadre d’une restauration, utilisez des peintures acryliques à l’eau : elles sont moins agressives que les peintures à l’huile et ne changent pas de teinte au séchage. Appliquez une barrière neutre telle qu’une colle d’acétate de polyvinyle avant de peindre. Mélangez vos peintures à la pleine lumière du jour à midi, pour ne pas avoir de rendu jauni de la couleur, ou sous un éclairage d’ampoule à correction de la lumière du jour.
Un vernis peut être appliqué sur la peinture pour protéger la poupée des agressions de l’environnement et pour restituer le fini d’origine
Pour fabriquer les moules des parties de remplacement sculptées avec de la pâte à modeler autodurcissante Darwi® (qui ne rétrécit pas au séchage), vous pouvez utiliser du Cernit. La pâte peut être lissée après sculpture avec un doigt ou un pinceau humidifié.
Le sèche-cheveux est un outil approprié pour chauffer les articulations afin de les amener à un degré de souplesse suffisant pour détacher ou rattacher les membres sans fendre le plastique
Enfin, lors de la vente d’une poupée, vous devez informer l’acheteur de toutes les restaurations effectuées, y compris les éventuelles coiffures et le nettoyage des vêtements quand ils peuvent impacter sa valeur, ce qui n’est généralement pas le cas pour les poupées anciennes.

haut de page

Outils et fournitures pour votre espace de travail


                                                                                                             © Jamcleat

La liste alphabétique des outils et fournitures suivante comprend des objets courants et des articles que vous devrez acheter spécialement pour la restauration et l’entretien des poupées. Il est recommandé de se procurer les produits au fur et à mesure des besoins.

  • Aiguilles à coudre et une longue aiguille de 20 à 23 cm
  • Amidon en pulvérisateur
  • Anneaux ouverts
  • Assouplissant liquide pour textile Downey®
  • Bâtonnets
  • Bigoudis et papiers pour permanente
  • Boule à vapeur pour repassage
  • Brosse à défroisseur à vapeur
  • Brosses à cheveux
  • Chiffons
  • Cire à épiler rose
  • Ciseaux : une bonne paire et une paire usagée pour couper les élastiques et les fils métalliques
  • Colle : Designer Glue Alene®, colle à ongles, colle à chaussures Shoe Goo®, Super Glue®
  • Cotons-tiges
  • Couteau d’artiste X-Acto®
  • Crochets en U et en S
  • Cure-dents en bois
  • Décolorant Clorox
  • Élastiques (pour retendre la poupée)
  • Épingles, épingles de sûreté, de corsage ou à chapeau longues
  • Fer à repasser à vapeur
  • Fil métallique 0,5 mm
  • Fini textile en aérosol pour repassage Magic Sizing®
  • Flacon pulvérisateur
  • Gants
  • Goupillon
  • Huile de machine à coudre ou 3 en 1
  • Jeannette
  • Lames de rasoir à un et deux tranchants
  • Laque capillaire Mink®
  • Laque pour perruque
  • Lime à ongles émeri
  • Lingettes assouplissantes pour sèche-linge
  • Liquide vaisselle Palmolive®
  • Margarine en tube
  • Mastic de carrosserie
  • Mètre à ruban
  • Nettoyeur de céramique avant cuisson
  • Papier de verre
  • Peignes
  • Peinture
  • Peinture d’impression
  • Perceuse
  • Pince à cheveux
  • Pince à épiler
  • Pince demi-ronde
  • Pinces à linge
  • Pinces hémostatiques de différentes tailles
  • Plâtre de Paris
  • Règle
  • Ruban adhésif
  • Rubans à repasser de différentes couleurs (beaucoup de beige)
  • Sèche-cheveux
  • Sparadrap
  • Stylos feutre permanents noir et rouge
  • Talc
  • Tournevis de grande taille
  • Trombones de différentes tailles
  • Ventilateur de confort
  • Vernis à ongles acrylique
Restaurer les poupées en tissu

Si la poupée a perdu un bras ou une jambe, voici comment procéder :

  1. Choisissez une couleur de fil à coudre la plus proche possible de celle de la zone à réparer, de préférence légèrement plus claire que plus foncée, afin que la réparation soit moins visible
  2. Enfilez le fil dans l’aiguille et doublez le en faisant un nœud à l’extrémité. Accordez-vous une bonne longueur de fil, qui permettra de coudre deux fois autour du membre à fixer, ce qui renforcera la réparation.
  3. Enlevez la bourre en excès à l’extrémité du membre et rentrez-la dans le tissu
  4. Enfoncez l’aiguille dans le tissu vers l’intérieur du membre de manière à ce que le nœud soit caché lorsque vous aurez tiré la première longueur de fil
  5. Cousez le membre
  6. Finissez par un point roulé
  7. Faites plusieurs nœuds et coupez le fil en excès

Pour remplacer un corps en tissu sur une poupée avec des membres et une tête en vinyl ou en plastique :

  1. Démontez la poupée en séparant soigneusement le corps, la tête, les bras et les jambes
  2. Décousez les pièces du corps et repassez-les
  3. En utilisant les anciennes pièces comme modèles, découpez les pièces du nouveau corps dans un tissu de même couleur. Conservez les anciennes, elles pourront resservir.
  4. Si c’est une poupée destinée à être jouée fréquemment, utilisez deux épaisseurs de tissu
  5. Cousez éventuellement les deux épaisseurs
  6. Piquez les coutures des côtés et les coutures des épaules
  7. Cousez l’extrafort autour du cou afin d’y faire passer l’attache qui maintiendra la tête de la poupée
  8. Piquez les coutures des hanches et de l’entre-jambes
  9. Préparez la poupée avant de la confier à un cordonnier qui coudra les membres et la tête sur le corps en tissu :
  10. Placez les bras dans les emmanchures, dans le même sens
  11. Épinglez-les au tissu au moyen d’un minimum de quatre épingles (six ou huit faciliteront le travail du cordonnier). Une pince ordinaire, ou mieux hémostatique, est nécessaire pour serre les épingles et et les faire pénétrer dans le vinyl ou le plastique
  12. Faites de même avec les jambes
Restaurer les poupées en chevreau

Il est possible d’acheter du cuir neuf pour la restauration de poupées en chevreau, mais préférable de se procurer du cuir usagé en bon état : le vieux cuir est mieux adapté au rapiéçage car il s’intègre à l’environnement existant. Les meilleure sources d’approvisionnement pour le vieux cuir sont les braderies et les boutiques de vêtements d’occasion, où l’on aura peut-être la chance de trouver de vieux gants en chevreau. Si la zone endommagée comporte un trou ou une déchirure dans le corps ou les membres, la poupée risque d’avoir perdu une partie de son bourrage en sciure, qui devra être remplacée, par de la sciure fine exempte de copeaux.
Découpez un morceau de cuir à la forme et taille exactes du trou ou de la déchirure, de manière à ce que les bords ne se recouvrent pas. Avant de coller la pièce de cuir, placer à l’endroit du rapiéçage un morceau de coton fin, en le rentrant sous les bords du trou ou de la déchirure : il retiendra la sciure et procurera une base de collage de la pièce. Appliquez régulièrement une petite quantité de colle sur la pièce et pressez-la sur le coton.
Si la poupée est sale, nettoyez-la de la façon suivante :

  1. Trempez une petite éponge dans un détergent doux, essorez-la et nettoyez la poupée par petites zones, en séchant chaque zone soigneusement au fur et à mesure à l’aide d’un tissu propre et sec.
  2. Ne mouillez pas le cuir : si par erreur cela arrivait, laissez sécher avant de poursuivre
  3. Cirez parcimonieusement avec n’importe quel cirage blanc du marché et polissez avec un tissu propre et doux

Si vous avez besoin de remplacer un membre ou le corps :

  1. Réalisez un patron de l’ancienne partie (ces parties peuvent aussi être achetées prêtes à l’emploi dans les boutiques spécialisées ou sur internet). Pour ce faire, décousez soigneusement les coutures en les repérant.
  2. Mettez le bourrage en sciure de côté pour réutilisation
  3. Placez les pièces décousues sur du papier marron, épinglez-les et et dessinez puis découpez le patron. Marquer les soufflets et les fronces.
  4. Quand le patron vous satisfait, placez-le sur le cuir de restauration et répétez le processus
  5. La couture à la machine est préférable, mais il est possible de coudre à la main au moyen d’une aiguille fine et de fil de coton

Les membres en biscuit ou en composition doivent être réparés avant de les attacher à leur partie en cuir :

  1. Encollez soigneusement l’intérieur du bras ou de la jambe en cuir
  2. Insérez-y la partie du membre en biscuit ou en composition
  3. Serrez avec un ruban jusqu’à ce que la colle soit sèche et le membre attaché
  4. Retirez le ruban

haut de page

Restaurer les poupées en porcelaine


                                                                                                        © Our Pastimes

La tête

Avant de réparer une tête endommagée, il est important de reconnaître le matériau qui la constitue :

  • Les têtes en biscuit se reconnaissent aisément à leur finition mate. Elles existent en toutes tailles, de la petite fille aux miniatures pour maisons de poupées. Bien que la cuisson et la finition soient uniformes d’un fabricant à l’autre, le produit final peut être très différent, comme vous pourrez le constater par un simple toucher. De plus, il n’y a pas deux teintes de chair identiques d’une poupée à l’autre.
  • Les têtes en porcelaine dite de Chine sont les plus émaillées. En porcelaine blanche avec des joues roses, des yeux peints et des cheveux moulés généralement noirs ou blonds. Elles varient en taille de grande à miniature.
  • Les têtes en Parian, porcelaine ni émaillée ni teintée, ont en commun avec les têtes en porcelaine de Chine les yeux peints et les cheveux moulés. On trouve très rarement des têtes en Parian avec des yeux et cheveux en verre.
  • Les têtes en poterie, plus lourdes que les têtes en biscuit ou en porcelaine de Chine, sont d’une apparence beaucoup plus grossière. Les matériaux, qui varient d’un fabricant à l’autre, sont généralement de la famille des terres cuites. Elles sont habituellement peintes, avec des cheveux moulés. Parfois confondues avec des têtes en composition de meilleure qualité, leur poids élevé permet de les différencier.

Reprendre une ancienne réparation

Une erreur courante chez les restaurateurs amateurs consiste à employer beaucoup trop de colle pour assembler les pièces d’une tête brisée, conduisant à l’absence de raccords nets et à de mauvais emboîtements entre ces pièces. Voici comment remédier à ce problème, pour les têtes en porcelaine  ou en poterie.

  1. Enlever les yeux, la langue, les dents et la perruque
  2. Avec un long pinceau à barbouillage, enduire les fêlures de décapant Nitromors®, en l’incorporant bien à la vieille colle. Attention : si du décapant entre en contact avec votre peau, rincez immédiatement sous un jet d’eau froide.
  3. Laissez agir 5 à 10 minutes, puis mettez la tête de la poupée dans un bol ou un évier rempli d’eau très chaude (presque bouillante)
  4. La tête devrait se rompre en pièces. Sinon, insistez avec les doigts ou avec une spatule. Répétez les étapes 2 et 3 jusqu’à rupture de la tête. En cas d’échecs répétés, faites bouillir la tête après une application de Nitromors®.
  5. Quand toutes les pièces sont disjointes, grattez complètement la vieille colle à l’aide d’une lame de scalpel ou d’une spatule à partir des bords, puis nettoyez les bords à la paille de fer pour enlever toutes les particules de colle et de saleté

Collage et mastiquage

  1. Quand toutes les pièces disjointes sont propres, assemblez-les sans colle à l’aide de rubans adhésifs pour vérifier qu’il n’en manque aucune et que les raccords sont nets
  2. Rompez la tête à nouveau et préparez la colle Araldite® : mélangez le durcisseur à l’adhésif de résine synthétique en quantités égales.
  3. Préparez des bandes de ruban masque ou de scotch. Étendez soigneusement l’Araldite sur l’un des bords de chaque pièce seulement, afin d’éviter qu’un trop-plein de colle ne coule du raccord
  4. Consolidez les raccords à l’aide de bandes de ruban masque ou de scotch
  5. Nettoyez la colle en excès avec de l’alcool méthylé ou un autre solvant
  6. Laissez sécher pendant 24 heures
  7. Malaxez à parts égales les deux bâtons (résine et durcisseur) du mastic Milliput® jusqu’à obtention d’une couleur uniforme
  8. À l’aide d’une lame de scalpel ou d’une spatule, étalez le mastic de bas en haut dans les raccords, en prenant soin de ne pas former de crêtes ni de bosses
  9. Laissez sécher le mastic pendant 24 heures
  10. Il est essentiel  d’obtenir une finition lisse : poncez d’abord au papier de verre grossier, puis affinez. Répétez plusieurs fois jusqu’à obtention d’une finition satisfaisante.

Ré-émaillage et peinture

Commençons par les têtes en biscuit et en Parian :

  1. Utilisez une peinture mate et mélangez vos couleurs sur une palette jusqu’à obtention de la teinte désirée. Pour cela, comparez la teinte d’un peu de mélange étalé sur un bout de papier blanc et celle de la tête.
  2. Afin d’éviter les traces de coups de pinceau au séchage de la peinture, il est conseillé de peindre les zones étendues avec du coton hydrophile, une éponge ou simplement les doigts
  3. En revanche, utilisez un pinceau très fin pour les lèvres, le nombril et les cils
  4. Laissez sécher complètement la peinture avant d’appliquer une couche de vernis mat

Pour les têtes en porcelaine de Chine et poterie :

  1. Elles sont couvertes d’une peinture brillante. Vous utiliserez donc ce type de peinture, avec vos doigts ou avec des pinceaux.
  2. Il est fortement recommandé d’appliquer plusieurs couches de peinture fine pour élaborer graduellement la bonne couleur
  3. En utilisant un aérographe, vous vous affranchissez des traces de coup de pinceau, mais l’étape 2 est préférable
  4.   Laissez sécher la peinture entre deux couches et frottez doucement avec de l’abrasif Flexigrit®
  5. Terminez en appliquant un vernis brillant ou satiné

Le corps

Les corps et les membres en porcelaine se réparent de la même manière que les têtes : collage, mastiquage au Milliput®, ponçage pour préparer la peinture et ré-émaillage. Les membres ayant souvent une forme délicate à coller, vous aurez besoin de plasticine ou de sable pour les soutenir pendant que la colle sèche.

Restaurer les poupées en composition

La restauration efficace de poupées en composition nécessite une pièce dédiée, bien éclairée et suffisamment ventilée pour prendre en charge une activité de peinture en continu. Ce type de restauration est salissante : ponçage, sciure, poussière, éclats de peinture, boîtes de peinture et de diluant, sans parler des pinceaux qui sentent mauvais. Les instructions qui suivent ne sont qu’une base de la restauration de poupées en composition.

  1. Enlever toute la peinture décollée
  2. Remplissez les fissures au mastic de carrossier, facile à travailler et à poncer. Demandez conseil au vendeur pour le mélange du mastic et du durcisseur.
  3. Poncez doucement la poupée pour rendre l’opération de remplissage invisible. Ceci peut prendre plusieurs jours pour une seule tête ou une seule jambe, soyez patient.
  4. Apprêtez la poupée pour la peinture. L'apprêt doit complètement sécher avant d’être poncé.
  5. Poncez légèrement de manière à ne voir aucune trace de coup de pinceau sur la couche d’apprêt. Répétez les étapes 2 à 4 si nécessaire.
  6. Quand la poupée est finalement apprêtée, procédez à la peinture : utilisez une teinte chair ; si vous souhaitez reproduire la teinte d’origine, rendez vous au magasin de peinture pour réaliser le mélange
  7. Appliquez au moins six couches très fines de couleur
  8. Laissez sécher la peinture 24 heures entre deux couches
  9. Quand c’est fini et que vous ne voyez plus de de traces de coups de pinceau dans la couleur, appliquez l’agent de scellement. Bien sûr, si vous travaillez sur le visage, les traits doivent être peints avant l’application.
  10. Laissez sécher complètement. Changez les élastiques si c’est une poupée articulée.

haut de page

Les corps en composition

Si le dommage est limité, il peut être réparé au moyen d’un enduit à usage général de type Milliput® ou Polyfilla®. Les dommages sur les corps en composition peuvent être des trous ou des fêlures. Ils se rencontrent souvent autour de la zone du cou, et des cavités qui accueillent les bras et les jambes. Nettoyez toute la saleté des zones affectées, puis appliquez soigneusement l’enduit. Laissez sécher jusqu’au lendemain avant de poncer et de faire les retouches à la peinture.
Les corps peuvent être fendus ou déchirés, en raison d’une tension trop forte des élastiques ou d’une agression de la part des crochets métalliques. Les cavités sont souvent élargies par défaut de matériau ou disparition des coupelles de cavité en fibre ou en carton. Si les bords des cavités ont perdu de leur rigidité, enlever la partie molle pour avoir un support de travail ferme. Si une partie trop importante de la cavité est cassée, mesurez la largeur du trou de manière à pouvoir calculer où placer la coupelle. Vérifiez en maintenant la coupelle dans le trou et en y plaçant le membre pour assurer une position correcte.
Fixez la coupelle de cavité à l’aide de bandes de ruban masque à l’intérieur du corps. Continuez à remplir le trou avec les bandes de manière à porter l’enduit pendant qu’il sèche.  Mélangez l’enduit aussi près que possible du matériau original, par exemple pour le papier mâché un mélange de papier et de colle (la colle de papier peint Polycell® est recommandée), de colle et de sciure de bois ou de colle et de carton. Si vous souhaitez inclure un peu de poterie, pulvérisez de l’argile de pot de fleurs à l’aide d’un pilon et d’un mortier. Du plâtre peut aussi être ajouté de cette manière, en expérimentant au préalable pour obtenir la consistance correcte.
Il est difficile de donner des quantités exactes en raison de la grande variété de composition des corps. Fabriquez progressivement un enduit pas trop solide pour éviter que la réparation soit plus lourde que le reste du corps, et laissez sécher complètement chaque application. Après la dernière couche d’enduit, frottez la poupée pour obtenir une surface lisse prête à recevoir la peinture. Les corps et les membres sont plus faciles à peindre que les têtes, mais vous devrez éviter les traces de lignes et de coups de pinceau. Ceci est plus susceptible de poser un problème lorsque vous peignez la réparation seule et que vous essayez de l’intégrer à la peinture existante : elle risque de paraître trop neuve. Si c’est le cas frottez doucement la nouvelle peinture avec un papier journal lorsqu’elle est sèche, laissant ainsi l’encre d’imprimerie la ternir.

Les membres en composition

Lorsque les doigts ou les orteils sont brisés, de nouveaux peuvent être moulés un à la fois avec du Milliput®, en prenant soin de marquer rides et ongles avant que l’enduit ne sèche. Le membre restauré peut être placé sur du sable pour sécher. Si vous devez peindre le membre, ne le mettez pas sur le sable mais suspendez-le par son crochet à un cintre métallique avant de le peindre et de le faire sécher. Les crochets manquants ou mal enfoncés sont à remplacer et à fixer avec du Milliput®.
Si une partie d’un membre est manquante, reconstituez-la avec du grillage métallique, insérez-la dans le membre et couvrez-la d’un enduit approprié avant de la frotter et de la peindre.

Restaurer les poupées en papier mâché


                           © Izannah Walker Journal

Pour donner un aspect vieilli à un corps de papier mâché un peu trop neuf, on peut :

  • le frotter avec de la cendre de cigarette
  • le vernir avec un vernis à l’alcool (disponible dans les grandes surfaces de bricolage) : très difficile à appliquer, il laisse des traces irrégulières qui donnent un aspect patiné à l’ensemble
  • à l’aide d’un mini-outil du type Dremel, ou du simple papier de verre moyen, on peut frotter les articulations de manière à ménager un peu d’usure aux endroits stratégiques
Restaurer les poupées en bois

Avec le temps, les poupées en bois se détériorent. S’il s’agit simplement de perte de peinture ou de vernis, il suffit de poncer les parties abîmées et d’appliquer une nouvelle couche de peinture ou de vernis. La plupart de ces poupées sont en bois tendre, plus facile à travailler que le bois dur. La tête et le corps sont relativement solides, les zones de fragilité étant les articulations en bois des membres au corps : épaules, coudes, hanches et genoux.
Si la partie en bois tenant la cheville qui constitue l’articulation est endommagée, vous devrez la scier pour l’enlever, fabriquer ou vous procurer une pièce de rechange dans les boutiques spécialisées ou sur internet et la coller en place avec de la colle à bois Evo-Stik®. Les chevilles sont souvent cassées ou manquantes : les allumettes constituent de bonnes chevilles de rechange pour les petites poupées, elles devront être taillées dans une essence de bois appropriée pour les plus grandes.

Restaurer les poupées en cire

Le premier type de tête est intégralement en cire coulée dans un moule. Le second est en cire sur composition : des têtes en papier mâché, composition ou matériau similaire sont trempées dans de la cire liquide pour former un revêtement fin. Elles sont reconnaissables à leurs craquelures et à leur poids plus faible. Les têtes en cire ont des cheveux moulés ou naturels et de beaux yeux en verre.
Pour le collage des têtes en cire, préférez la colle à bois Evo-Stik®. Nettoyez la colle en surplus avec de l’alcool méthylé ou du solvant. Lorsque vous réparez plus de deux pièces cassées, prenez garde à ne pas en oublier lors de l'assemblage. Si une pièce à coller a une forme complexe, placez-la dans un plateau contenant du sable ou de la plasticine et laissez sécher pendant 24 heures.
Il est rare de rencontrer un corps en cire, en revanche les membres en cire sont courants. Les réparations doivent être effectuées avec précaution en suivant la méthode décrite ci-dessus pour les têtes. Vous pouvez fabriquer des membres en les sculptant directement dans un bloc de cire solide. Une autre solution plus simple consiste à verser de la cire liquide dans un moule en plasticine, latex ou plâtre, formé sur un membre similaire. Les cires qui conviennent le mieux sont la paraffine, la cire d’abeille ou de bougie, ou un mélange de celles-ci. Vous trouverez peut-être plus simple de fabriquer les membres en papier mâché ou composition et de les tremper dans de la cire liquide.

Déjaunir les poupées en résine

Les poupées en résine finissent toutes par jaunir : en effet, les pigments colorants se décomposent sous l’effet du vieillissement et de l’éclairage, qu’il soit direct ou indirect, à l’exception du jaune. Il n’y a aucun moyen de s’affranchir de ce phénomène, mais on peut le ralentir de manière préventive. La première chose à faire est d’éviter l’exposition prolongée à la lumière du soleil. Si vous devez effectuer une réparation, utilisez de la résine de scellement résistante aux UV, du type Mister Super Clear®. On peut aussi conserver les poupées dans une pièce aux rideaux baissés, les habiller de vêtements couvrants et les tenir éloignées de la fumée de cigarette.
Maintenant, comment déjaunir une poupée ? vous aurez besoin du matériel et des produits suivants : poupée en résine à couleur de peau blanche ou normale (cette méthode ne s’applique pas aux peaux hâlées ou colorées), masque facial ou mieux respirateur, éponge nettoyante Monsieur Propre Gomme Magique Wondergom®, papier abrasif de qualité joaillerie, savon doux pour les mains, évier, serviette de toilette, acétone, résine mate résistante aux UV en aérosol Mister Super Clear®.
Travaillez dans un espace bien éclairé et bien ventilé. Quand vous utilisez l’éponge de ponçage, portez le masque ou le respirateur pour ne pas inhaler les minuscules particules de résine libérées par cette action.

  1. Commencez avec une poupée aux élastiques non tendus. Chaque fois que votre poupée est humide, laissez-la sécher au moins 24 heures, afin que les canaux de passage des élastiques ne développent pas de moisissure, et que ces derniers ne s’usent prématurément.
  2. Mettez le visage de la poupée de côté s’il a une peinture faciale, afin de la protéger
  3. Frottez doucement à modérément (pensez à un polissage plutôt qu’à un ponçage) l’éponge en petits mouvements circulaires réguliers, du haut en bas de la poupée. Concentrez-vous sur les zones jaunâtres ou verdâtres en bordure de la poupée, sans appuyer trop fort. En frottant avec un mouvement constant, vous devriez voir apparaître une fraîche couleur de résine.
  4. En l’absence de résultat, essayez un papier abrasif super fin, en évitant les reliefs (poitrine par exemple) pour ne pas modifier la sculpture de la poupée
  5. Essuyez doucement les zones récalcitrantes avec un tampon de coton imbibé d’un peu d’acétone. Laissez sécher complètement, car l’acétone ramollit la résine.
  6. Gardez le masque ou le respirateur pendant tout le ponçage, et durant le traitement à l’acétone
  7. Si besoin, revenez sur les zones sèches avec l’éponge
  8. Au cours de votre travail, vous pourrez déceler des bosses ou des éraflures sur la poupée, qui pourront être enlevées avec du papier abrasif fin, tout de suite ou après changement des élastiques
  9. Réalisez la finition à la résine mate résistante aux UV en aérosol Mister Super Clear®, pour ralentir le jaunissement. Travaillez en plein air par temps sec avec le masque ou le respirateur, en appliquant deux à trois couches légères de résine.
Restaurer les poupées en celluloïd

Les têtes en celluloïd se rencontrent avec des cheveux moulés, des perruques naturelles ou synthétiques, et dans toutes les tailles. Elles ont les yeux peints ou en verre. Les bébés et les tout-petits ont généralement aussi des corps en celluloïd, mais les têtes de meilleure qualité se trouvent sur des corps en tissu ou en chevreau, principalement avec des mains et des bras en celluloïd. Les poupées en celluloïd, dont la plupart ont été fabriquées dans les années 1920 et 1930, sont bien plus légères que celles faites en d’autres matériaux, mais peuvent être facilement écrasées et sont très inflammables. Elles sont à tort présentées comme indestructibles, certains types de celluloïd étant extrêmement cassants et pouvant se fêler très aisément. Le celluloïd est en fait le matériau le plus fragile rencontré dans les poupées : il est même susceptible de se désintégrer ou d’exploser lorsqu’il est éclairé par une ampoule électrique de forte puissance ou qu’il est mâché par un rongeur.
Il est possible de coller le celluloïd, mais pas de remplir les fêlures. Il faut alors tenir les deux bords de la fêlure et y appliquer doucement de l’acétone avec un coton-tige. Ce solvant fera fondre la surface du celluloïd, joignant ainsi les deux bords de la fêlure.
Vous pouvez reconstruire des zones abîmées ou manquantes en mettant sur la poupée une pièce de tissu Pellon® ou de feutre imprégnée de colle blanche, puis en appliquant du Darwi® (pâte à modeler autodurcissante séchant à l’air ambiant). Pour lisser le Darwi® après modelage, utilisez un doigt mouillé d’eau ou un pinceau.
Pour entretenir les poupées, il est conseillé de les enduire une ou deux fois par an d’une crème grasse, du type Nivéa, sans oublier l’intérieur des articulations. Laissez sécher jusqu’au lendemain et essuyez avec un délicat chiffon de laine.
Les supports de poupées du commerce ne sont pas adaptés aux poupées de celluloïd, dont ils déforment le corps : il faut les éviter.

haut de page

Restaurer les poupées en plastique ou en vinyl

Les têtes en plastique sont rigides, contrairement aux têtes en vinyl plus souples. On les rencontre avec des cheveux moulés ou implantés, ou avec des perruques en mohair ou synthétiques. En raison de leur nature récente, elles ne valent pas la peine d’être réparées (le coût serait vraisemblablement plus élevé que celui d’une poupée neuve), sauf attachement sentimental ou rareté. Il est possible de coller du plastique ou du vinyl, mais les craquelures ne peuvent être enduites. Maintenez ensemble les bords du plastique ou du vinyl et fusionnez-les avec précaution au moyen d’une aiguille à tricoter métallique très chaude.
Il n’y a pas grand chose à faire pour réparer les corps en plastique ou en vinyl, cependant les membres peuvent être remplacés. Il n’existe pas de membres de rechange neufs, mais on peut les prélever sur des poupées d’occasion trouvées dans une braderie par exemple. Il peut s’avérer nécessaire de changer les deux bras et les deux jambes, car il est pratiquement impossible de trouver une exacte réplique d’un seul membre. La vapeur d’une bouilloire ramollira le plastique ou le vinyl pour faciliter l’enlèvement d’un membre, sans exercer de contrainte excessive sur la poupée. Le nouveau membre sera également ajusté à la vapeur. Lorsque le matériau refroidit, il se rigidifie et contribue à maintenir le membre en place.

Restaurer une tête largement entamée

Nous allons maintenant voir comment restaurer une tête de poupée en porcelaine ou en composition dont il manque une grande partie, la moitié arrière par exemple.

  1. Froissez du papier en boule et tassez-le dans la partie restante de la tête
  2. Donnez au papier la forme de la partie manquante pour réaliser une fondation sur laquelle travailler
  3. Étalez une légère couche de vaseline sur le papier afin de pouvoir le retirer une fois la réparation terminée
  4. Malaxez à parts égales deux bâtons (résine et durcisseur) de mastic Milliput® jusqu’à obtention d’une couleur uniforme
  5. Étendez au rouleau un morceau de mastic pour former une couche légèrement plus grande que la partie manquante de la tête, qui doit être complètement couverte
  6. Lissez très soigneusement les bords à l’endroit du recouvrement. Les rides étant beaucoup plus difficiles à poncer une fois le mastic sec, n’hésitez pas à passer du temps à lisser pour les éliminer.
  7. Quand le mastic est solidifié, vous pouvez poncer et boucher les raccords, les trous et les dentelures. Cette étape est longue et son résultat doit être parfait avant de passer au vernissage.
Restaurer une tête très mal réparée

Prenons l’exemple d’une tête en biscuit recollée et remplie de ciment : le résultat est non seulement une très mauvaise finition, mais également une tête exceptionnellement lourde.

  1. La seule solution consiste à décaper le ciment au moyen d’un petit burin et d’un marteau léger, en faisant très attention de ne pas abîmer le biscuit
  2. Quelques petits dépôts de ciment resteront accrochés au biscuit. Il faudra les enlever soigneusement en grattant, quand toutes les pièces auront été séparées et nettoyées.
  3. Les pièces peuvent maintenant être recollées, les fêlures remplies et les pièces manquantes reconstituées (voir ci-dessus § « Les membres en composition »)
Démarrer dans le métier de restaurateur de poupées

Dès que vous aurez mené à bien un travail de restauration, le bouche à oreille va commencer à fonctionner : votre voisine apprend que vous avez restauré votre poupée d’enfance et vous apporte la sienne pour voir si vous pouvez en faire autant pour elle ; votre cousine appelle, elle a entendu dire que vous restauriez des poupées et en a justement trois à réparer avant Noël pour faire des cadeaux ; votre petite-fille a une amie dont une poupée a une jambe partiellement arrachée… Les demandes vont affluer et vous allez réaliser avant longtemps que vous pourriez en faire une activité professionnelle. Si vous décidez de franchir le pas, vous devez être mieux organisé et suivre quelques étapes obligatoires.
En premier lieu, commandez dans un magasin de fournitures de bureau un cahier de ventes et de recettes à bordereaux en trois exemplaires imprimés avec votre raison sociale.  Notez dessus, en leur présence, les coordonnées de vos clients, le nom de la poupée à restaurer et sa description complète (type, couleur des yeux et des cheveux, vêtements et accessoires,…).
Déshabillez la poupée en l’examinant attentivement et notez les travaux à effectuer : changement des élastiques, nouvelle coiffure, éclaircissement des yeux, nettoyage,… Montrez à votre client l’intérêt d’un nettoyage en testant un coton-tige imbibé de nettoyant Carol’s Miracle Doll Cleaner® sur une zone discrète (pour vous assurer de l’innocuité du produit) puis sur une zone visible sale. Examinez aussi chaque vêtement et notez son état de conservation, ainsi que tous les travaux confiés par votre client : couture, blanchissage, repassage, raccommodage.
Établissez sur votre cahier un devis exhaustif détaillé de tous les travaux de restauration à effectuer. À titre indicatif, vous pouvez facturer au minimum 15 € chacune des opérations suivantes : changement des élastiques, nettoyage complet, lavage des cheveux et coiffure.
Mentionnez sur le cahier le délai éventuel de restauration accordé par le client, signez le bordereau de commande, donnez l’original au client, conservez une copie avec la poupée et laissez le troisième exemplaire dans le cahier. Un conseil au passage : vous pouvez utiliser des boîtes à chaussures pour conserver les poupées, au bas desquelles vous noterez le nom du client, la date de dépôt et la date de restitution contractuelle.
Les commandes sont numérotées et datées, ce qui permet de s’y référer et de retrouver la date de dépôt de la poupée à tout instant. La seconde copie reste avec la poupée jusqu’à fin d’exécution des travaux et réception par le client. On y notera le mode de paiement (CB, chèque, espèces,…), la date de restitution et les coordonnées de la personne qui réceptionne la poupée.
Respectez les délais d’exécution des travaux, et informez votre client en cas de retard inévitable. Si la réparation est simple, efforcez-vous de la réaliser rapidement, cela fera bonne impression sur le client. Traitez les poupées dans l’ordre de leur réception, en tenant bien sûr compte des délais sur lesquels vous vous êtes engagé.

haut de page

Le changement des élastiques


                                                                                                    © Momma Cat

C’est la plus courante des opérations d’entretien d’une poupée. Elle peut s’avérer complexe si la poupée est dotée d’un mécanisme de marche ou d’un corps ancien en composition à genoux et coudes articulés. Toutefois, pour la plupart des corps de poupées à cinq parties (torse et membres), le remontage des élastiques est relativement facile et prend une vingtaine de minutes. Voici comment procéder.

Vous aurez besoin du matériel suivant : ciseaux, fil élastique, pince hémostatique, crochets en S.

  1. Avant de commencer, choisissez un fil élastique de la même taille que celui d’origine. Si celui-ci est absent, fiez-vous à la taille du crochet ou de la boucle de tension sur les membres, l’élastique doit y passer sans forcer et sans être trop lâche. Les poupées en composition ou en biscuit nécessitent des élastiques plus résistants que celles en vinyl.
  2. Examinez les membres et la tête : chaque partie doit être équipée d’un crochet ou d’une boucle de tension. Inspirez-vous du trajet de remontage de l’ancien élastique s’il est présent. Sinon, suivez le trajet expliqué ci-dessous.
  3. Estimez quelle longueur d’élastique est nécessaire pour relier les bras et faire un nœud, à peu près le double de la longueur du torse plus la longueur pour le nœud. Coupez l’élastique après le nœud.
  4. En prenant l’exemple d’une liaison de la tête et des jambes d’une part et des bras d’autre part, prenez le bout d’élastique précédemment coupé et passez-le dans le crochet (ou la boucle) d’un des bras, en laissant pendre une extrémité hors du torse vers les jambes du même côté que ce bras. Tendez l’autre extrémité à travers le torse sur le crochet (ou la boucle) de l’autre bras et revenez traverser le torse pour rejoindre la première extrémité.
  5. Faites un double nœud serré avec les deux extrémités. Saisissez-les avant le nœud avec les doigts et tirez fermement jusqu’à la tension désirée, pas trop fort pour ne pas casser la poupée. Serrez avec la pince hémostatique.
  6. Défaites et refaites le double nœud à la nouvelle longueur. Coupez les longueurs en excédent. Desserrez la pince hémostatique avec précaution. Si la pression exercée par l’élastique est trop forte ou trop faible, vous serez amené à réitérer la procédure à partir de l’étape 3, d’où l’intérêt d’avoir une réserve d’élastique.
  7. Répétez la procédure de l’étape 4, cette fois-ci pour la tête et les jambes. Passez une extrémité de l’élastique dans le crochet (ou la boucle) d’une des jambes, puis dans le crochet (ou la boucle) de la tête, puis dans le crochet (ou la boucle) de l’autre jambe, et à nouveau dans le crochet (ou la boucle) de la première jambe. Suivez les instructions des étapes 5 et 6 pour tendre l’élastique et faire le nœud.

Remarques complémentaires :

  • Ces instructions ne sont valables que pour les poupées dotées de crochets ou de boucles aux ouvertures de leurs membres. Certaines poupées en vinyl récentes ont, à la place, des bords d’ouverture qui s’insèrent directement dans le corps. Ces instructions ne sont pas non plus valables pour les poupées aux membres dotés de chevilles ou pour les poupées à corps en tissu.
  • À l’étape 5, ne serrez pas trop fort l’élastique, vous risquez de casser les poupées en biscuit ou en vinyl. De plus, la pose de la poupée ne sera pas naturelle.
  • N’utilisez pas d’élastiques de couture, ils n’ont ni la résistance ni l’élasticité suffisantes pour tendre la plupart des poupées. N’employer que des élastiques spéciaux pour poupées.
  • N’utilisez pas d’élastiques en caoutchouc de bureau, ils se désintègrent rapidement
  • N’utilisez pas d’élastiques recouverts de nylon pour les poupées en composition ou en plastique, le nylon risque de couper ces matériaux. Employez des élastiques recouverts de coton.

L’ancien restaurateur Michel Delamare propose d’excellents tutoriels vidéo, dont trois sur le changement des élastiques : poupée articulée, baigneur, poupée Jumeau.

Le nettoyage

La première étape de l’entretien d’une poupée, fondamentale pour préserver sa valeur et éviter la formation de crasse et de moisissure, est le nettoyage. Les poupées exposées sans abri doivent être époussetées souvent et nettoyées tous les six mois. Les poupées abritées dans une boîte ou dans une vitrine doivent être époussetées régulièrement et nettoyées une fois par an.
Pour mémoire, le nettoyage des jouets pour enfants, qui sort du cadre de cet exposé sur les poupées de collection, doit intervenir, pour des raisons d’hygiène et de prévention des maladies : une ou deux fois par semaine pour les jouets des bébés et des jeunes enfants, car ils sont souvent placés dans la bouche et peuvent être partagés avec d’autres enfants ; mensuellement pour les jouets pour enfants et 3 à 4 fois par an pour les peluches. Cet article détaille les méthodes de nettoyage des poupées jouets.
Revenons aux poupées de collection. Il est important de garder à l’esprit deux éléments :

  • Il n’y a pas de méthode universelle pour nettoyer les poupées, chacune reçoit le traitement et accepte les produits adaptés à ses matériaux constitutifs. Cependant, on peut dégager des principes généraux  applicables à toutes les poupées et détaillés ci-après.
  • Il n’existe pas de produit miracle qui convienne à tous les matériaux. Ces produits proposés à grands renforts de publicité induisent les collectionneurs débutants en erreur en leur faisant croire qu’ils peuvent prendre en charge par eux-mêmes le nettoyage de toute leur collection. Ils font souvent plus de mal que de bien : les poupées en composition ou en papier mâché, en particulier, doivent être nettoyées par des collectionneurs avertis, en respectant les précautions détaillées plus bas, ou confiées à des professionnels.

haut de page

Principes généraux
  • Lisez attentivement les instructions avant de commencer le nettoyage
  • Testez le produit de nettoyage sur une zone peu visible de la poupée pour vous assurer de son efficacité et de son innocuité
  • Testez la permanence des traits du visage de la poupée en passant très peu de produit, au moyen d’un cure-dents en bois, sur l’extrémité d’un cil ou d’un sourcil

Procédure standard

  1. Utilisez un vieux gant de toilette rêche
  2. Déposez un peu de nettoyant sur une petite surface du gant
  3. Avec votre index placé sur cette surface, frottez doucement la poupée à travers le gant
  4. Ajoutez du nettoyant sur la même surface et continuez le nettoyage
  5. Déposez un peu de nettoyant sur une zone propre du gant et renouvelez l’opération
  6. À l’aide d’un chiffon mouillé, nettoyez les doigts, les orteils, les yeux et les membres, partout où il y a des plis, en laissant un peu de nettoyant dans les plis et les rides
  7. À l’aide d’un cure-dents en bois, retirez l’humidité des plis et des rides

Nettoyer les yeux

  1. Il arrive que les poupées jouets aient les yeux pleins d’une substance blanche, crasse savonneuse résidu des nombreux bains pris avec leur petite propriétaire. Quant aux poupées de collection, elles accumulent de la saleté dans les plis des yeux.
  2. Couchez la poupée sur vos genoux et maintenez ses yeux ouverts d’une main
  3. Avec l’autre main, trempez un coton-tige dans le nettoyant et saturez-en les yeux, une première fois ouverts et ensuite fermés
  4. À l’aide d’un cure-dents en bois, retirez le nettoyant. Cette procédure est valable pour les yeux en acrylique, vinyl, étain ou verre.

Nettoyer la moisissure


                                                                                                         © itsBABY.com

  1. Déposez du nettoyant sur un vieux gant de toilette rêche et frottez doucement la poupée, en insistant sur les plis et les rides des doigts, orteils et membres dans lesquels vous laisserez un peu de nettoyant
  2. À l’aide d’un cure-dents en bois, enlevez la moisissure des plis et rides
  3. Répétez l’opération afin de traiter toute la poupée
  4. Ce processus peut prendre plusieurs heures, le film blanchâtre de moisissure devant être complètement ôté de la poupée

Nettoyer une poupée en plastique dur qui sent mauvais

  1. Coupez l’élastique pour travailler sur les différentes parties
  2. Nettoyez bien chaque partie, à l’extérieur par la procédure standard, à l’intérieur à l’aide d’un goupillon enduit de nettoyant
  3. Bourrez chaque partie -tête, bras, jambes et torse- avec des lingettes assouplissantes pour sèche-linge
  4. Mettez les parties, avec des mouchoirs en papier sur le visage, dans un sac plastique et fermez-le. Assurez-vous que les parties soient bien sèches avant de les mettre dans le sac, pour éviter la formation de moisissure.
  5. Après une semaine, sortez les parties du sac et enlever les lingettes
  6. Après quelques jours, vérifiez que la mauvaise odeur est bien partie
  7. Dans le cas contraire, répétez les étapes 3 à 5. Vous pourrez être amené à réitérer l’opération plusieurs fois jusqu’à ce que l’odeur soit complètement partie.
  8. Si cette poupée est destinée à l’exposition, ne l’enfermez pas avec d’autres poupées, dans une vitrine par exemple, afin d’éviter que celles-ci n’empestent en cas de retour de la mauvaise odeur. Si c’était le cas, répétez les étapes 3 à 5.

Nettoyer une poupée poisseuse

  1. Déposez du nettoyant sur un vieux gant de toilette rêche et frottez doucement la poupée, en insistant sur les plis et les rides des doigts, orteils et membres dans lesquels vous laisserez un peu de nettoyant
  2. À l’aide d’un cure-dents en bois, enlevez la moisissure des plis et rides
  3. Répétez l’opération afin de traiter toute la poupée
  4. Enduisez la poupée de talc et frottez-la doucement. Enlevez le talc en excédent jusqu’à disparition complète de celui-ci.
  5. Si la poupée redevient poisseuse, répétez seulement l’étape 4

Nettoyer une poupée après un incendie

Nettoyer une poupée ayant subi un incendie et recouverte de suie n’est pas différent de nettoyer une poupée sale. Il faudra seulement plus de gants et de produit nettoyant. De plus, les cheveux et les vêtements devront être également nettoyés.

  1. Déshabillez complètement la poupée
  2. Appliquez la procédure standard
  3. Shampouinez les cheveux de la poupée (voir plus bas)
  4. Lavez les vêtements (voir plus bas) ou faites-les nettoyer à sec
  5. Nettoyez les chaussures (voir plus bas)

Nettoyer une poupée ayant séjourné dans un environnement de fumeur

Suivre les instructions de la section précédente. Introduisez des lingettes assouplissantes pour sèche-linge sous ses vêtements et dans le torse.

Enlever les taches d’encre, de marqueur et de boucles d’oreilles

  1. Couvrez la poupée de mouchoirs en papier sauf à l’endroit des taches
  2. Tamponnez de l’Oxy 10® sur les taches et placez la poupée à la lumière du soleil pendant plusieurs jours en ajoutant un peu d’Oxy 10® chaque jour, jusqu’à disparition complète des taches
  3. Armez-vous de patience, le processus pouvant prendre plusieurs semaines

haut de page

Nettoyer les poupées en tissu bourré

Ces poupées ont de tout temps été fabriquées artisanalement à la maison comme jouets pour les enfants, en utilisant des chutes de tissu. Les fabricants anglais (Chad Valley, Dean’s Rag Book, J.K. Farnell, Merrythought,…) et américains (Cole, Izannah Walker, Ella Smith Dolls, Toy Works,…) introduisent les premières poupées commerciales en tissu, à traits peints ou imprimés, à partir des années 1850. Au XXe siècle, le feutre procure un rendu plus réaliste pour les têtes et le jersey une meilleure extensibilité pour les corps. Aujourd’hui, les poupées en tissu commerciales ou d’artistes, faites de tissus modernes résistants et lavables, sont toujours populaires.
Les quatre méthodes détaillées ci-après s’appliquent aux poupées sans piles ni composants électriques. La plupart des poupées en tissu bourré passent à la machine, moyennant quelques précautions préventives. Les tissus délicats seront lavés à la main ou sans eau. Pour les poupées avec piles ou composants électriques, voir plus bas « Lavage des poupées avec musique ou activation vocale ».

Lavage en machine

Vous aurez besoin du matériel et des produits suivants : détergent à lessive ou Woolite®, taie d’oreiller, élastique ou ficelle, paire de vieux collants.

  1. Préparez la poupée en la déshabillant et en réparant les zones éventuellement endommagées
  2. Si la poupée a des cheveux en soie, protégez-les avec une pièce de nylon pour éviter qu’ils frisent au séchage
  3. Mettez la poupée dans la taie d’oreiller pour protéger les coutures et fermez-la au moyen d’un élastique ou d’une ficelle
  4. Lavez en cycle délicat à l’eau chaude ou froide
  5. Retirez la poupée de la taie d’oreiller
  6. Décrêpez les cheveux
  7. Laissez sécher à l’air libre

Lavage manuel

Vous aurez besoin du matériel et des produits suivants : bicarbonate de soude, eau, baquet ou bol, serviette de toilette.

  1. Lavez la poupée au bicarbonate de soude et à l’eau dans le baquet
  2. Frottez les parties sales au moyen de bicarbonate de soude
  3. Quand la poupée est propre, rincez-la abondamment
  4. Enveloppez la poupée dans la serviette de toilette et essuyez-la en évitant de la tordre
  5. Laissez sécher à l’air libre

Lavage sans eau

Vous aurez besoin du matériel et des produits suivants : grand sac, poudre absorbante (germe de blé pour les poupées sombres, semoule de maïs pour les poupées claires, bicarbonate de soude ou farine pour les poupées blanches), serviette de toilette ou chiffon doux, flexible à dépression, chaussette. Une gomme en vinyl blanc est très efficace pour enlever les marques de crayon. Pour nettoyer le cuir, utilisez le produit de conservation du cuir du British Museum.

  1. Mettez la poupée dans le sac et saupoudrez-la généreusement de poudre absorbante
  2. Fermez le sac et secouez-le vigoureusement pour répartir la poudre sur toute la poupée
  3. Laissez reposer une heure ou deux, le temps que la poudre absorbe la saleté ou les graisses de la poupée
  4. Essuyez vigoureusement la poupée avec la serviette de toilette ou le chiffon doux pour enlever la poudre et la saleté
  5. Si la poudre ne part pas bien, utilisez le flexible à dépression en le maintenant à bonne distance (10 cm) de la poupée. Vous pouvez aussi couvrir le flexible au moyen de la chaussette ou de tout autre tissu aéré (mousseline de coton ou jersey) pour diminuer l’aspiration.
  6. Répétez les étapes 1 à 5 autant de fois que nécessaire jusqu’à obtention de la propreté désirée
  7. Si la poupée n’est pas tout à fait propre, exposez-la au soleil pendant une heure. Cela désodorise et tue les bactéries de surface. Pas plus d’une heure cependant, ou la teinture du tissu de la poupée pourrait s’éclaircir.

Lavage des poupées très sales

Vous aurez besoin du matériel et des produits suivants : ciseaux, cuillère à café, liquide vaisselle Palmolive®, brosse à dents, grand bol en plastique ou en verre, eau de Javel Clorox®, fer à repasser, serviette de toilette, amidon, aiguille et fil à coudre

  1. Décousez la poupée et sortez le bourrage
  2. Lavez la poupée à l’eau additionnée de liquide vaisselle, en frottant les zones les plus sales avec une brosse à dents
  3. Remplissez d’eau chaude à moitié un bol en plastique ou en verre qui peut contenir la poupée
  4. Ajoutez quelques gouttes de liquide vaisselle et deux cuillères à café d’eau de Javel (pour raviver les couleurs), et mélangez
  5. Testez le mélange sur une zone discrète de la poupée
  6. Plongez la poupée dans le mélange et remuez avec une cuillère
  7. Laissez tremper quelques minutes
  8. Frottez en commençant par les zones les plus sales, jusqu’à ce que la poupée soit propre
  9. Rincez la poupée à l’eau courante et enveloppez-la dans une serviette de toilette
  10. Essorez bien et laissez sécher. N’utilisez pas de sécheur, le tissu pourrait rétrécir.
  11. Repassez au fer soigneusement en utilisant de l’amidon
  12. Remettez le bourrage et recousez

Lavage des poupées avec musique ou activation vocale

Vous aurez besoin du matériel et des produits suivants : détergent à lessive doux ou Woolite®, eau, gant de toilette, bicarbonate de soude, bol, aspirateur.

  1. Retirez les piles et si possible leur compartiment
  2. Remplissez un bol d’au chaude
  3. Ajoutez un peu de détergent à lessive et mélangez
  4. Trempez le gant dans la mixture
  5. Frottez doucement la poupée avec le gant
  6. Rincez à l’aide d’un chiffon propre imbibé d’eau
  7. Répétez les étapes 4 à 6 autant de fois que nécessaire jusqu’à obtention de la propreté désirée
  8. Laissez sécher complètement à l’air libre dans un endroit chaud et sec
  9. Pour enlever les mauvaises odeurs, vous pouvez soit saupoudrer la poupée de bicarbonate de soude soit mélanger un peu de vinaigre dans le bol d’eau chaude
  10. Attendre une journée ou deux et aspirez le bicarbonate de soude

Conseils supplémentaires

  • Pour accélérer le séchage, placer la poupée près d’un déshumidificateur
  • Vérifiez les coutures avant et après le lavage pour traiter les zones faibles ou déchirées
  • Les poupées peuvent aussi être brossées pour enlever la saleté accumulée, à l’aide d’une brosse à suède ou autre brosse en soies
  • N’utilisez ni savon ordinaire ni détergent en excès, cela accélère la formation de saleté
Nettoyer les poupées en bois


                                                   © Peggy Nisbet

Peu coûteux et disponible en abondance, le bois a toujours été un matériau de prédilection pour les poupées. La première fabrication documentée de poupées en bois de pin, d’origine anglaise, date des années 1680. La production est alors domestique (jouets pour enfants) ou artisanale. Elle devient industrielle deux siècles plus tard avec les poupées des fabricants de la Nouvelle-Angleterre (Vermont Novelty Works fondée par Joel Ellis, Jointed Doll, Schoenhut,…). Aujourd’hui les poupées en bois artisanales ou industrielles sont très répandues, s’inscrivant en partie dans la continuité de poupées traditionnelles comme les poupards, les poupées hollandaises ou les kokeshi ningyō japonaises.

  1. Un dépoussiérage doux et régulier, même pour celles qui sont conservées dans des emballages protecteurs, est le seul nettoyage nécessaire pour la plupart des poupées. L’idéal est d’utiliser un pinceau à épousseter Lord Sheraton® à poils de chèvre. Si toutefois une action plus en profondeur est nécessaire, appliquez l’étape 5.
  2. Si la sculpture a un niveau de détail simple, dépoussiérez la poupée à l’aide d’un chiffon sec et propre
  3. Si la sculpture est complexe, dépoussiérez la poupée à l’aide d’un pinceau souple à tableau, qui permettra de mieux explorer les détails des yeux,des oreilles, des doigts,…
  4. Une solution de rechange pour le dépoussiérage est l’emploi de bombes à air comprimé telles que celles utilisées pour les claviers d’ordinateur
  5.  Frottez doucement la poupée à l’aide d’un chiffon propre ou d’un pinceau humidifié avec de l’eau claire additionnée d’un peu de lessive pour lave-auto. Si les traits ou les cheveux sont peints, testez le chiffon humide sur une zone discrète, derrière la tête près du cou par exemple, pour vérifier que l’eau n’abîme pas la peinture. Séchez avec des serviettes en papier.
  6. Ne trempez jamais dans l’eau une poupée en bois, peinte ou pas, elle gonflerait, se tordrait et deviendrait rugueuse
  7. Si la poupée a une perruque collée, n’appliquez pas l’étape 5
  8. Pour protéger la peinture, aviver son lustre et intensifier ses couleurs, appliquez sur la poupée de la cire microcristalline Renaissance®

haut de page

Nettoyer les poupées en cire

Il existe deux types de poupées employant de la cire : les poupées en cire sur composition et les poupées en cire coulée. Les premières, développées à partir de 1830, sont fabriquées par application d’une mince couche de cire sur les têtes et les membres en composition, pour donner à la surface un aspect plus doux et plus naturel. Les secondes, fabriquées en Angleterre à partir de 1750, sont réalisées en cinq étapes : modelage de la tête et des membres en cire ou en argile ; fabrication d’un moule en plâtre en deux ou trois parties ; coulage dans le moule d’un mélange à base de cire blanche d’abeille ; refroidissement et solidification de la couche de cire (d’épaisseur inférieure à 3 mm) ; démoulage.

  1. Préparez un mélange d’eau froide et de Woolite®
  2. Trempez un morceau de coton hydrophile ou un coton-tige dans le mélange et frottez doucement la poupée
  3. Si c’est insuffisant, frottez doucement avec un coton-tige imprégné d’un peu de crème de beauté et rincez avec le mélange puis à l’eau fraîche
  4. En dernier recours, frottez doucement avec un morceau de coton hydrophile imbibé d’alcool dénaturé, puis rincez abondamment à l’eau fraîche
  5. N’utilisez jamais d’essence de térébenthine, cela ramollit la cire
Nettoyer les poupées en porcelaine ou en biscuit

Les poupées en porcelaine ou en biscuit ont été au sommet de leur popularité à la fin du XIXe siècle et au début du XXe. Elles étaient partiellement en porcelaine ou en biscuit, le torse étant généralement en cuir ou en tissu. Les traits étaient peints à la main, les perruques en cheveux naturels ou en mohair, plus rarement peints, et les yeux en verre donnaient aux poupées une apparence vivante. Produites à l’époque comme jouets, elles sont aujourd’hui considérées comme des pièces de collection et ont pris beaucoup de valeur avec le temps. Leur conservation doit donc être l’objet du plus grand soin. Voici quelques conseils et une méthode de nettoyage des poupées anciennes en porcelaine ou en biscuit, applicables également aux poupées modernes faites de ces matériaux.

  • Nettoyez votre poupée sur une surface plane et stable, sur laquelle vous placerez une serviette de toilette propre pour protéger la poupée de la poussière
  • Lavez-vous soigneusement les mains ou portez des gants avant même de manipuler la poupée
  • Avant de la laver, débarrassez la poupée de ses vêtements et accessoires que vous mettrez de côté
  • N’immergez jamais la tête de la poupée dans l’eau,  cela décollerait le plâtre de montage, ainsi que les cils et la cire des yeux dormeurs
  •  Il arrive que sur certaines poupées le vernis soit usé. L’endroit usé peut devenir plus foncé quand on le nettoie, mais il reprend sa couleur normale au séchage.
  • Attention : les poupées collées peuvent réserver des surprises et se décoller au contact de l’eau
  1. Dépoussiérez la poupée de haut en bas au moyen d’un pinceau de maquillage. Ses poils doux n’érafleront pas la peinture.
  2. À la place du pinceau, vous pouvez utiliser de la mie de pain frais roulée en boule. Frottez doucement la poupée avec la mie, cela enlèvera la poussière et la saleté sans endommager la porcelaine ou le biscuit.
  3. Vous pouvez encore utiliser un sèche-cheveux réglé sur air froid pour enlever la couche superficielle de poussière
  4. Trempez un chiffon propre dans de l’eau additionnée d’un peu de liquide vaisselle (savon de Marseille  ou savon Orvus® pour le biscuit) et essorez-le. Tamponnez doucement une petite zone discrète du visage de la poupée pour vérifier que l’eau n’endommage pas la couleur de la porcelaine ou du biscuit. Si c’est le cas, frottez doucement la poupée avec le chiffon humide dans un mouvement circulaire pour enlever la poussière collée. Rincez au fur et à mesure avec du papier absorbant humide. Pour les zones difficiles, suivez les instructions de l’étape 5 ci-dessous.
  5. Afin d’ôter la poussière collée et la saleté des zones difficiles à nettoyer, vous pouvez utiliser de l’alcool à friction : versez un peu d’alcool dans une assiette, trempez-y un morceau de coton hydrophile ou un coton-tige que vous essorerez par une légère pression. Nettoyez ensuite les zones difficiles dans lesquelles la crasse s’accumule : coin des yeux, oreilles, bouche.
  6. Répétez le processus de nettoyage autant de fois que nécessaire jusqu’à obtention de la propreté désirée
  7. Une fois le nettoyage terminé, séchez la poupée en la tapotant avec un chiffon propre
  8. Ne grattez jamais les vieilles colles : quand la couche est épaisse cela peut provoquer des éclats. Les colles anciennes se décollent très bien à l’eau bouillante. Pour des colles plus récentes, vous pouvez essayer l’acétone.
Nettoyer les poupées en composition

Les poupées en composition sont faites d’un mélange de différents matériaux qui requiert un soin approprié pour durer, la plupart ayant été produites entre 1910 et le début des années 1950. Elles ont été introduites par des fabricants américains qui souhaitaient proposer des poupées plus solides que celles produites en biscuit et en porcelaine émaillée en Allemagne et en France. Conçues pour durer, leur état de conservation dépend de leur mode d’exposition et de stockage au cours du temps.
Remarque paradoxale : les experts s’accordent à dire que les poupées en composition, du moins celles en bon état de conservation, ne doivent pas être nettoyées, même si elles présentent de légères craquelures. Pourquoi ? car les matériaux qui la constituent absorbent tout produit de nettoyage (eau,huile, cire,…), ce qui altère leur apparence. Tout au plus pouvez vous polir doucement la poupée au moyen d’un chiffon en coton tissé. Cependant, si le propriétaire insiste pour la nettoyer, ou si son état dégradé justifie un nettoyage, les experts conseillent de faire appel à un professionnel, « docteur pour poupées » ou hôpital pour poupées. Si vous décidez de vous passer des services d’un professionnel, suivez les instructions ci-après.

  1. Travaillez pour commencer sur une poupée en mauvais état, afin de ne pas commettre de dégâts coûteux
  2. Le seul nettoyant à utiliser est la peinture acrylique : elle sèche très rapidement, cache les craquelures et fait briller le teint de la poupée
  3. Choisissez une couleur de peinture la plus proche possible de celle de la poupée, de préférence plus claire que plus foncée si vous n’avez pas le ton de chair exact
  4. Procurez-vous un morceau de tissu (vieux T-shirt coupé en morceaux ou mouchoir en coton) à tissage serré
  5. Déposez une toute petite quantité de peinture sur le tissu enroulé autour de votre index et frottez doucement une petite zone de la poupée à la fois, que vous polirez ensuite avant qu’elle sèche, en prenant soin d’éviter la région des yeux, incluant les cils, les sourcils et les paupières fardées
  6. Répétez l’étape 5 jusqu’à obtention de la propreté désirée
  7. Polissez l’ensemble de la poupée rapidement avec un chiffon propre pour la faire briller

Gardez à l’esprit qu’avec les poupées en composition « moins c’est mieux » : elles ne sont pas supposées être parfaites. Bien sûr nous préférons tous les poupées en parfait état, mais elles se font rares. La clé d’une bonne préservation, c’est de faire le minimum nécessaire.

Nettoyer les poupées en papier mâché


© By Hand From The Heart

Les poupées en papier mâché remontent au milieu du XVIe siècle en France, où leurs fabricants utilisaient un mélange de papier, d’argile et de plâtre appelé « carton-pierre ». Au XVIIIe siècle, on en fabrique aussi en Allemagne. Au début du XIXe siècle, elles sont produites en série en France puis en Allemagne au moyen d’un processus de pression dans des moules. Dès 1820, des têtes en papier mâché sont montées en série sur un nouveau type de corps d’enfant à membres en bois appelé « Milliners’model doll » (poupée modèle pour modiste). Au milieu du XIXe siècle, les poupées en papier mâché atteignent leur apogée. Vers 1870, le papier mâché commence à être utilisé pour les corps de poupées articulés, et cette utilisation se développera au XXe siècle, avant son remplacement par des matériaux plus modernes (céramique, plastique,…).
Avec le temps, le papier mâché peut être craquelé ou fêlé, ou bien perdre sa couche protectrice de laque, auxquels cas il absorbe l’humidité et la poupée est endommagée pour toujours. Sinon, suivez les instructions ci-après.

  1. Conservez les poupées dans un environnement sec à l’abri de la lumière du soleil
  2. Dans l’idéal, le papier mâché ne doit être que dépoussiéré avec un pinceau souple, en veillant à ne pas enlever la peinture
  3. Ne lavez jamais vos poupées à l’eau, cela pourrait faire apparaître des taches blanches
  4. Si votre poupée est sale, essuyez-la avec du coton hydrophile trempé dans de l’eau additionnée de savon de Marseille
  5. Quand elle est sèche, polissez-la avec de la cire microcristalline, ce qui la protégera et lui donnera un fini brillant
  6. Après chaque manipulation de la poupée, essuyez-la avec un chiffon sec
  7. Ne rincez jamais vos poupées à l’eau et ne les immergez jamais dans l’eau

haut de page

Nettoyer les poupées en celluloïd

Le celluloïd est à l’origine le nom commercial d’un matériau synthétique composé de nitrate de cellulose, camphre, pigments, mastic et alcool. Inventé dans les années 1860 à une époque où les poupées étaient presque toute faites de matériaux fragiles (cire, papier mâché, porcelaine, biscuit), il n’est pas surprenant que les fabricants de poupées aient testé très tôt ce matériau plus résistant, qui présente toutefois des inconvénients : décoloration, jaunissement, craquelures, sensibilité à l’humidité, haute inflammabilité. Des centaines de fabricants produisent des poupées en celluloïd dans le Monde entier, dont Rheinische Gummi und Celluloid Fabrik (Allemagne), Petitcollin (France) et Irwin (États-Unis), principalement entre les années 1900 à 1940.

  1. Installez confortablement la poupée sur une serviette éponge
  2. Préparez une cuvette d’eau chaude et le matériel nécessaire : savon de Marseille, lingettes pré-imprégnées de produit nettoyant, coton tige, papier absorbant, éponge douce et brosse à dents souple
  3. Frottez doucement à l’eau savonneuse le corps avec l’éponge et les interstices des doigts et des orteils avec la brosse à dents.  Rincez sans jamais immerger totalement le corps et essuyez au papier absorbant.
  4. Frottez doucement la tête avec une éponge ou un coton imprégné de lait de toilette pour désincruster la poussière, sans insister sur les joues et les parties colorées. Nettoyez les lèvres, les coins du nez et des yeux avec un coton-tige.
  5. Si des taches subsistent, frottez-les avec un chiffon imprégné de Cif® ou une lingette
  6. Si vous souhaitez retirer le vernis à ongles, utilisez un dissolvant sans acétone. Grattez immédiatement les restes de vernis avec un cure-dents en bois.
  7. Si vous avez trop frotté les bouts de doigts, ils peuvent être plus clairs que le reste de la main. Vous pouvez compenser la différence en frottant doucement les doigts avec un peu de cire colorée sur un coton-tige.
Nettoyer les poupées en vinyl

L’industrie des poupées produites en grande série explose au lendemain de la seconde guerre mondiale, grâce aux innovations dans le domaine des matières plastiques. À l’aide des mêmes moules de base, des millions de poupées peuvent être produites. Dans les années 1940, des entreprises bien établies, connues pour leurs poupées en composition, biscuit ou porcelaine émaillée, se lancent dans les poupées en plastique dur, dont la plupart ne sont pas bien finies, laissant apparaître les traces de couture du moulage. Mais les nouveaux composés plastiques à base de polyéthylène, désignés sous le nom générique de vinyl, font une entrée fracassante dans le domaine des poupées : plus solides et plus sûrs que les anciens plastiques, disponibles en versions souple (pour la tête et membres) ou dure (pour le corps), permettant l’implantation des cheveux, ils offrent une production rapide et massive, avec toutefois l’inconvénient d’une moins bonne définition des traits.

  1. Déshabillez la poupée
  2. Une poupée manipulée porte des traces de sueur et de gras qui attirent poussière et saleté. Si ces dernières ne sont pas présentes en grande quantité, vous pouvez essuyer la poupée avec des lingettes bébé. Soyez prudent avec les visages, frottez doucement pour éviter d’abîmer la peinture faciale.
  3. Vous pouvez aussi utiliser une goutte de liquide vaisselle sur un gant de toilette humide bien essoré. Les produits de la marque Dawn®, employés pour nettoyer les oiseaux pris dans des marées noires, sont recommandés pour les poupées en vinyl ou en plastique. Là aussi, frottez doucement.
  4. Afin d’ôter la poussière et la saleté des zones difficiles d’accès (narines, oreilles, dessous des ongles, espaces entre doigts et orteils), utilisez un peu d’eau savonneuse sur une brosse à dents souple. Si ce n’est pas suffisant, un peu de bicarbonate de soude sur une brosse à dents souple humide fera l’affaire.
  5. Si le vernis à ongles s’est écaillé en partie, grattez-le avec l’ongle ou enlevez-le à l’aide d’un coton-tige humecté de dissolvant sans acétone
  6. Les traces de crayon à papier s’enlèvent avec une gomme
  7. Pour enlever les traces de stylo, d’encre ou de feutre, passez dessus délicatement un chiffon propre imprégné de vinaigre blanc, ou utilisez une éponge humectée de pierre d’argile additionnée de quelques gouttes d’alcool à 70°
  8. Pour enlever les taches de peinture, passez dessus délicatement une éponge humide saupoudrée de bicarbonate de soude. Si le bicarbonate ne donne pas de bons résultats, nettoyez avec un linge imprégné de white-spirit.
  9. Un produit puissant pour enlever les taches diverses et les marques de stylo est le dentifrice blanchissant. Appliquez-le directement en petite quantité sur la poupée avant de frotter doucement avec un gant de toilette trempé dans de l’eau chaude puis essoré. Si la tache ou la marque résiste, laissez agir le dentifrice deux minutes avant de frotter avec le gant chaud et humide.
  10. Après chaque étape de nettoyage, rincez à l’aide d’un linge humide
  11. Même la poupée la plus solide ne doit pas être séchée en machine. Essuyez-la bien avec un gant et laissez-la sécher sur une serviette éponge à l’air libre, et surtout pas sur un radiateur.
  12. N’utilisez ni nettoyant mousse, ni eau de javel, ni solvant, ni poudre ou éponge abrasive
Nettoyer les poupées en caoutchouc

Les poupées en caoutchouc naturel existent depuis des siècles, mais il a fallu attendre la découverte de la vulcanisation par Goodyear en 1839, qui permet au matériau de retrouver sa forme après déformation, pour voir le développement de petites poupées commerciales en caoutchouc. Fabriquées dans de nombreux pays, elles sont très populaires en raison de leur résistance. Malheureusement, elles se détériorent avec le temps et peu de poupées anciennes en caoutchouc sont parvenues jusqu’à nous.

Pour le nettoyage, vous aurez besoin du matériel et des produits suivants : liquide vaisselle, deux chiffons, alcool à friction, bicarbonate de soude, balles de coton, cotons-tiges, talc

  1. Trempez une balle de coton dans de l’eau chaude additionnée de liquide vaisselle et essorez-la
  2. Essuyez la poupée avec cette balle en insistant sur les taches et en évitant de mouiller les cheveux
  3. Essuyez les traces de stylo et de marqueur au moyen d’une balle de coton trempée dans de l’alcool à friction. Utilisez des cotons-tiges pour les fentes et les zones difficiles à nettoyer.
  4. Enlever les marques de crayon de couleur en frottant avec un chiffon humide plongé dans du bicarbonate de soude
  5. Rincez les surfaces traitées avec un chiffon propre et humide
  6. Laissez sécher
  7. Saupoudrez les surfaces traitées de talc afin d’éviter qu’elles deviennent poisseuses

Pour enlever la moisissure, vous aurez besoin du matériel et des produits suivants : tasse, cuillère à soupe, lessive liquide, deux chiffons doux (de préférence en microfibre), bicarbonate de soude, serviette de toilette

  1. Ajoutez à la tasse d’eau chaude une cuillère à soupe de lessive liquide et mélangez bien
  2. Trempez un chiffon doux dans le mélange et essuyez les zones sales de la poupée
  3. Trempez ce chiffon dans le bicarbonate de soude et frottez les taches récalcitrantes
  4. Trempez le second chiffon doux dans le mélange et essuyez la poupée pour enlever les résidus de liquide vaisselle et de bicarbonate de soude
  5. Séchez minutieusement la poupée avec la serviette

haut de page

Nettoyer les poupées en résine


                                                                                             © Mad wife in the attic

La résine synthétique polyuréthane a été utilisée pour fabriquer des poupées à partir du début des années 1980. La poupée est d’abord modelée en argile, un moule est fabriqué, puis la résine est coulée dans le moule. L’application de la résine aux poupées s’est généralisée de manière intensive avec les BJD à partir de 1999. Aujourd’hui, de très nombreux artistes et entreprises produisent des poupées en résine à travers le Monde.

  • N’immergez pas votre poupée dans l’eau, cela abîme la résine, et les élastiques dans le cas de BJD
  • L’huile est nocive pour la résine et tache les poupées : n’utilisez pas de savon hydratant parfumé, mais du savon doux non parfumé, ou mieux du liquide vaisselle non parfumé
  • Procurez-vous des éponges nettoyantes Monsieur Propre Gomme Magique Wondergom®, accessoires indispensables d’entretien des poupées en résine
  • Ne nettoyez la tête que si vous estimez devoir refaire la peinture faciale, ou confier cette tache à un professionnel si les dissolvants vous paraissent trop dangereux
  • Dans le cas contraire, contentez-vous de la dépoussiérer à l’aide d’un pinceau doux à maquillage. Si vous souhaitez éviter de refaire la peinture faciale malgré la présence d’une ou plusieurs taches gênantes, tamponnez dessus la gomme magique Monsieur Propre® petit à petit jusqu’à disparition des taches.
  • Le nettoyage de la tête par vos soins vous permettra de repérer les défauts cachés à corriger lors de  la peinture faciale
  • Procédez au nettoyage du corps et des membres une à deux fois par an, plus souvent si nécessaire lorsque vous manipulez beaucoup la poupée

Nettoyage du corps et des membres

  1. Déshabillez la poupée
  2. Dans le cas d’une BJD, désassemblez-la et enlevez les élastiques. Rappelez-vous quels sont les côtés droit et gauche de la poupée (les marques L et R sont parfois inscrites dessus).
  3. Grattez les éventuelles traces de colle
  4. Essuyez les élastiques, les crochets en S, les parties métalliques et les disques de joints en silicone (« kips ») de la BJD, mais ne les lavez pas
  5. Lavez la poupée ou ses parties à l’eau froide ou tiède additionnée de savon ou de liquide vaisselle : frottez doucement, en insistant sur les parties sales, avec la gomme magique. Veillez à ne pas retirer le fard éventuel du corps de la poupée, sinon vous devrez la refarder juste après le séchage.
  6. Séchez la poupée ou ses parties à l’aide d’une serviette propre, sans oublier les bords internes afin d’éviter la formation de moisissure
  7. Vaporisez de la résine en bombe MSC (Mister Super Clear®) sur la poupée ou ses parties, avant le refardage s’il a lieu, puis après. Afin d’éviter les risques de craquelures de la nouvelle formule, vous pouvez lui préférer les vernis Mr Hobby Top Coat®, Tamiya TS 80 (Mat)® ou TS79 (Satiné)®, ou encore Purity Seal Citadel Games Workshop (Satiné)®.
  8. Laissez sécher complètement les vernis
  9. Passez au suédage pour les BJD (ajout d’une substance caoutchouteuse au niveau des articulations pour procurer la friction qui permettra à la poupée de tenir ses poses). Il existe quatre techniques de suédage (faites une recherche web pour les explications détaillées) : ajout de disques de joints en silicone « kips Volks® » ; ajout de colle chaude à basse température à l’aide d’un pistolet-colleur (ne suédez que la partie concave de l’articulation) ; ajout de suède fin couleur chair au moyen de colle Elmer’s® ; ajout d’un fil métallique enrobé. Les deux premières techniques sont les plus recommandées.
  10. Une fois le suédage terminé, changez les élastiques et rhabillez la poupée

Nettoyage de la tête

Les dissolvants à utiliser pour ôter l’ancienne peinture faciale sont très inflammables, peuvent être absorbés par la peau et dégagent des vapeurs toxiques : vous devez donc travailler dans un environnement bien ventilé  et porter des gants. Ne trempez jamais la résine dans quelque solvant que ce soit, cela la ramollit et la rend fragile.
Quel dissolvant choisir ? La solution d’alcool isopropylique à 91 % est un bon candidat. Cette concentration est adaptée aux applications de nettoyage avancées car :

  • Elle s’évapore très rapidement sans laisser de résidus, évitant ainsi le ramollissement de la résine
  • Elle dissout très bien le MSC et les vernis
  • Elle dissout la plupart des résidus de mastic pour les yeux
  • Elle dissout généralement les éventuels enduits étanches et peintures brillantes
  • Elle est moins dangereuse que de nombreux autres dissolvants

Pour les zones difficiles où l’alcool isopropylique est inefficace, vous pouvez utiliser le nettoyant régénérateur de pinceaux « Winsor & Newton® brush cleaner and restorer ». Contenant de l’éthanol dans un liquide huileux, il est plus efficace que l’alcool isopropylique car l’huile retarde l’évaporation et laisse ainsi plus de temps au produit pour agir. S’il subsiste de la peinture récalcitrante après l’application de ces deux produits, il vous reste l’acétone. Voici les précautions à prendre pour éviter tout dommage :

  • Testez l’acétone sur une zone discrète afin d’éviter tout changement de couleur ou de texture de la résine
  • N’utilisez qu’en dernier ressort, sur la peinture récalcitrante, un coton-tige trempé dans l’acétone
  • Ne laissez pas l’acétone stagner dans une cavité de la poupée
  • Éviter tout contact avec l’acétone, la peau l’absorbe
  1. Commencez à frotter doucement la tête avec des balles de coton trempées dans de l’alcool isopropylique. La peinture part, les vieux enduits étanches deviennent gommeux en se dissolvant et se détachent facilement, ainsi que les résidus de mastic dans les yeux et la colle des cils.
  2.  Poursuivez en nettoyant les parties difficiles d’accès (plis des yeux, contour des lèvres, oreilles) à l’aide de cotons-tiges en bois ou en plastique trempés dans de l’alcool isopropylique. N’utilisez jamais de pointe métallique.
  3. Peinture et enduit résistent ? avant de traiter avec le Winsor & Newton® brush cleaner and restorer ou l’acétone, testez ces produits : laissez agir quelques minutes sur une petite zone discrète (derrière la tête par exemple) ; essuyez avec un tampon humide et un peu de savon ; laissez reposer quelques heures ; nettoyez à l’eau savonneuse et laissez sécher ; vérifier attentivement l’absence de changement de couleur ou de texture de la résine.
  4. En cas de mauvaise réaction, insistez avec le traitement à l’alcool isopropylique
  5. En cas d’absence de réaction, nettoyez les zones résistantes avec des cotons-tiges trempés dans le Winsor & Newton®. Changez de coton-tige lorsqu’il est sale en utilisant le minimum de produit.
  6. Insistez dans les recoins et n’y laissez pas stagner le produit
  7. Rincez à l’eau savonneuse et laissez sécher
  8. Si des traces de peinture ou d’enduit subsistent encore, frottez doucement avec des balles de coton trempées dans l’acétone
  9. Après l’étape 7 ou l’étape 8, laver à la gomme magique imprégnée d’eau additionnée de liquide vaisselle Dawn®
  10. Rincez abondamment à l’eau du robinet puis à l’eau distillée, et laissez sécher

haut de page

Nettoyer les bébés reborn

Apparus aux États-Unis vers le début des années 1990, les reborn sont des poupons fabriqués à partir de poupons du commerce en vinyl dont on a enlevé les membres, les cheveux et la peinture des traits pour les remplacer par des éléments plus réalistes issus d’un kit de membres préfabriqués en silicone, plastique ou vinyle appelés « sculpts ». Plus d’une douzaine de couches de peinture sont ensuite appliquées, ainsi qu’une technique de marbrure (dépôt de marques violacées sur la peau qui donnent un  aspect de marbre) pour créer un ton de chair hyperréaliste.

  1. Déshabillez le poupon
  2. Dépoussiérez-le à l’aide d’un gros pinceau doux à maquillage
  3. Remplissez un bol d’eau tiède, l’eau chaude risquant d’endommager le poupon
  4. Trempez-y un gant de toilette et essorez-le fortement
  5. Essuyez doucement le visage de la poupée avec le gant
  6. Procédez de même avec les membres et le torse
  7. Séchez le poupon en l’essuyant avec un autre gant
  8. Rhabillez le poupon
Cheveux et perruques


                            © Naturally Curly

Les cheveux constituent un atout essentiel de la beauté de vos poupées. Pour la préserver, il suffit d’appliquer des conseils simples de manière préventive.

Les perruques

Les perruques sont faites des matériaux suivants : cheveux naturels, mohair, nylon et Dynel® (nom commercial d’une fibre acrylique). Elles peuvent être achetées prêtes à porter dans une grande variété de styles, au cas où votre poupée n’a plus de cheveux du tout. Choisissez toujours une perruque compatible avec l’époque ou le style de la poupée : une poupée du XIXe siècle ne saurait porter une perruque en nylon ; de même, un bébé ne peut porter de longs cheveux. Les perruques prêtes à porter ne peuvent généralement pas être adaptées à un autre style, ce qui ne pose pas de problème tant le choix de styles est grand.
Lorsque vous achetez ou fabriquez une perruque, ne perdez pas de vue que vous aurez besoin d’un sommet du crâne en panneau de fibres. Certains de ces dômes sont dotés d’un trou central destiné aux perruques à chignon (voir plus bas). Si vous avez l’ambition de réaliser vos propres perruques, voici quelques styles simples adaptés aux cheveux naturels ou au mohair.

La perruque à ruban

Munissez-vous d’une bande ou d’un ruban de tissu de la même couleur que celle des cheveux. Pour une raie au milieu, il vous faut des longueurs égales de cheveux de chaque côté du ruban matérialisant la raie. Collez ou cousez les extrémités des cheveux sous le ruban pour réaliser la partition de la coiffure. Coiffez les cheveux vers le bas dans la nuque en une seule touffe à l’extrémité du ruban. Vous pouvez fabriquer le même type de perruque avec une raie sur le côté, avec cette fois des longueurs inégales de cheveux de chaque côté du ruban. Ce type de perruque convient à toute longueur de cheveux, la raie au milieu étant préférable si vous faites des tresses. Une fois maîtrisée la fabrication de la perruque, variez la conception en ajoutant une frange, des tresses, des boucles ou un chignon.

Le pain chapeau edwardien

Également simple à préparer : arrangez les cheveux comme précédemment, en les coiffant devant comme derrière, puis balayez-les régulièrement vers le haut jusqu’au sommet de la tête.

La perruque à chignon

Rencontrée seulement sur les petites poupées : faites passer les cheveux à travers le trou situé au sommet du crâne et fixez-les en-dessous  en retournant les extrémités pour former un chignon qui ne doit pas glisser à travers le trou. Vous pouvez ensuite tendre ou coiffer les cheveux sur le sommet du crâne, selon votre préférence.

Restaurer une vieille perruque

Il est toujours préférable de remettre à neuf une perruque originale plutôt que de la remplacer par une neuve, mais cela demande beaucoup de temps et de patience.
Généralement, la colle qui tient une perruque sur la tête est si vieille et si usée que l’on peut la retirer à la main. Sinon, vous pouvez insérer avec précaution un scalpel fin ou une lame sous la colle, en prenant soin de ne pas entamer le sommet du crâne. Il est aussi possible de laver les perruques à l’eau tiède additionnée d’un peu de Stergene® (détergent liquide doux pour lavage à la main de tissus délicats) ou de liquide vaisselle Fairy®. Froissez la perruque dans l’eau pendant deux ou trois minutes, puis de même dans un bol d’eau pour rincer. Essorez doucement puis replacez sur la tête de la poupée (afin d’éviter le rétrécissement) pour séchage.
Une fois sèche, vous pouvez la retirer ou la laisser sur la tête pour la coiffer. Démêlez avec un peigne grossier (genre peigne pour chien) en commençant par les extrémités des cheveux. Si vous souhaitez les boucler, humectez-les au préalable ; préférez les vieux chiffons aux rouleaux, plus doux et moins agressifs. Au moment du coiffage, un peu de vaseline ou de crème Vitapointe® donne un joli effet lustré. Comme on ne peut pas coiffer la perruque en mohair, il est nécessaire de la démêler avant lavage au moyen de la pointe d’un peigne-soufflant. Lavez-la dans de l’eau tiède additionnée de Stergene® mais ne la froissez pas : à la place, tenez-la dans les paumes de vos mains en les tapotant l’une contre l’autre. Rincez-la de la même façon. Ne l’essorez pas mais étendez-la entre deux serviettes de toilette et pressez pour extraire l’eau. Laissez sécher complètement. Si des bouts de colle adhèrent encore au mohair, enlevez-les avec une pince à épiler.
Recollez la perruque sur la tête, en utilisant de préférence de la colle Copydex®, et brossez-la doucement.

Les cheveux implantés

On les trouve sur les poupées en cire, sous la forme de cheveux naturels implantés dans la cire chaude. Ceci peut être réalisé avec précaution mèche par mèche, au moyen d’une aiguille passe-lacet chauffée. On les trouve aussi sur les poupées en plastique et en vinyl. Réimplanter une tête entière est possible mais très chronophage : vous aurez besoin d’un poinçon de tailleur (aiguille creuse dans un tube).
Élargissez les trous existants de la tête à l’aide d’une grande aiguille. Mouillez les extrémités de cinq ou six mèches de cheveux d’au moins 15 cm de longueur et faites les passer dans l’aiguille du poinçon jusqu’à mi-longueur. Poussez le poinçon dans un trou sur un peu plus d’un cm et retirez-le doucement : les cheveux sont doublés et cette longueur reste dans la tête. Faites de même avec tous les trous. Quand l’opération est terminée, appliquez de la colle à l’intérieur de la tête pour maintenir les cheveux en place. Coupez éventuellement les cheveux lorsque la colle est sèche.

Brosser et peigner

Il est conseillé de coiffer régulièrement les cheveux pour plusieurs raisons :

  • Retrait des poussières accumulées sur la tête
  • Aération de la chevelure
  • Suppression de la formation de nœuds

Ce conseil s’applique aux poupées jouets aussi bien qu’aux poupées de collection, qu’il s’agisse d’une perruque collée ou de cheveux implantés, naturels ou synthétiques. Il est préférable d’utiliser une brosse, moins agressive qu’un peigne, avec des poils en métal montés sur une surface en caoutchouc pour absorber les mouvements du brossage. Ce dernier doit toujours se faire de la base de la perruque vers l’extrémité en tirant doucement pour ne pas arracher les cheveux, avec une périodicité hebdomadaire.
Les peignes métalliques peuvent être utilisés pour les cheveux implantés des poupées en vinyl. Pour les cheveux très fins, on peut employer un peigne anti-puces. Le peigne à épingles se révèle la seule option pour donner un coup de neuf à une perruque en mohair emmêlée. Une aiguille en T, à chapeau ou à tapisserie permet de séparer les boucles : commencez à la pointe des cheveux et remontez progressivement vers la racine ; ce processus peut être long et laborieux.

Éviter le lavage

Contrairement à l'idée reçue, il est déconseillé de laver les cheveux de votre poupée, quel que soit leur type : synthétiques (quasiment toutes les poupées modernes ont des perruques en fibre modacrylique de qualité élevée) ou naturels. Le lavage n’est aucunement nécessaire et ne les préservera absolument pas, bien au contraire il use la chevelure et augmente fortement le risque de détériorer la qualité de votre poupée à cause de l’infiltration d’eau à l’intérieur du corps. Cela dit, il peut être nécessaire de laver les cheveux s’ils sont accidentellement tachés ou salis. Nous décrivons ci-dessous les procédures dans les deux cas possibles : perruque collée ou cheveux implantés.

Laver et coiffer les perruques collées

La procédure s’applique aussi bien aux perruques en cheveux naturels que synthétiques.

  1. Enveloppez la poupée  dans une serviette en ne laissant dépasser que les cheveux et en vous assurant de bien calfeutrer les orifices de la pliure du cou : il faut absolument éviter l’écoulement d’eau à l’intérieur, pour ne pas que les élastiques présents dans la plupart des poupées articulées moisissent
  2. Tenez fermement la tête sous le robinet du lavabo et mouillez la chevelure à l’eau courante tiède. Utilisez de l’assouplissant liquide en guise de shampoing, il laissera les cheveux propres et doux. Attention : si la poupée est en composition, évitez au maximum de mouiller la tête.
  3. Massez délicatement le cuir chevelu et rincez-le soigneusement à l’eau courante tiède
  4. Renouvelez l’opération des étapes 2 et 3 en laissant agir quelques minutes avant de rincer
  5. Enveloppez la tête de la poupée dans une serviette. Tapotez et essorez longuement la chevelure
  6. Démêlez les cheveux à l’aide d’un manche de peigne tant qu’ils sont humides
  7. Inspectez le filet en tissu de la perruque. S’il s’est décollé par endroits, soulevez-le et appliquez de la colle entre la tête et le filet. Remettez-le en place et laissez sécher la colle complètement.
  8. Si le filet ne s’est pas relâché, coiffez les cheveux encore humides. S’ils sont trop secs, mouillez-les à l’aide d’une brosse ou d’un peigne trempé dans l’eau.
  9. Vous pouvez onduler la coiffure à l’aide de bigoudis enroulés en rang autour de la tête. Une fois enlevés après séchage à l’air des cheveux pendant au moins 24 heures, cela produira de longues boucles.
  10. Les cheveux se relâcheront naturellement et les boucles s’allongeront. Si vous ne le souhaitez pas, placez une charlotte sur les cheveux pendant le séchage.
  11. Évitez absolument d’utiliser un sèche-cheveux, de placer la poupée à proximité d’un chauffage ou de l’exposer aux rayons directs du soleil, sous peine de voir les cheveux se rétracter d’un quart de leur longueur et friser
Laver et coiffer les perruques collées fragiles

Les perruques de poupées anciennes, fragiles, doivent être identifiées quant à leur matière et leur état de conservation avant d’être nettoyées. Si la perruque, quelle que soit sa matière mais en excellent état, s’avère être très sale, faites-la tremper dans de l’eau tiède avec un shampoing très doux. Surtout n’oubliez pas le démêlant, laissez-le agir au moins 15 minutes, cela limitera les chutes de cheveux.

La matière

La matière se classe en trois catégories : cheveux naturels, mohair, cheveux synthétiques. Si vous ne savez pas comment l’identifier, vous pouvez faire le test de la flamme avec une toute petite quantité de cheveux, que vous aurez préalablement coupée et posée sur un support non inflammable. Le cheveu naturel et le mohair s’enflamment et dégagent une odeur de poils grillés, ce dernier a un aspect laine que n’ont pas les cheveux naturels. Les cheveux synthétiques brûlent sans flamme et forment un amalgame plastique ; quelquefois, ils dégagent une odeur acide, selon le type de fibre synthétique.

L’état de conservation

Sur une perruque ancienne, on ne sait généralement rien sur la provenance des cheveux, leur entretien et leurs conditions de stockage : il faut donc envisager le traitement le plus doux possible. Le filet en tissu de la perruque sur lequel les cheveux sont cousus est quelquefois endommagé, il est important de le raccommoder en cousant des pièces de tissu d’une couleur similaire sur les parties manquantes : ainsi on peut peigner sur des bases solides. Il faut également observer l’implantation des cheveux : s’ils sont cassés au niveau du filet, abandonnez le peignage car les cheveux tomberont.

La coiffure

Il faut éviter de mouiller les perruques anciennes en cheveux naturels. Enlevez la poussière en peignant mèche à mèche avec des brosses douces. Pour les nœuds persistants, aidez-vous d’un pic, type clou ou queue de peigne, en démêlant de la pointe vers la racine. Après démêlage, redonnez une forme à la perruque à l’aide de rouleaux et d’eau coiffante en spray, en veillant à l’absence totale de poussière, au risque de voir apparaître de grosses pellicules de saletés.
Il est recommandé de ne pas peigner les perruques en mohair, mais d’utiliser une brosse douce en surface pour évacuer la poussière. Redonnez ensuite du volume en écartant les mèches avec vos doigts, puis donnez une forme avec la même méthode que pour les cheveux naturels.
Lorsqu’elles sont amovibles, il est plus facile de changer les perruques synthétiques. Sinon, il convient de les démêler comme pour les cheveux naturels. En revanche, seul l’emploi d’une bonne laque permet de leur redonner une forme.

Laver et coiffer les cheveux implantés


                                                         © www.tsubasahome.com

La procédure s’applique aussi bien aux perruques en cheveux naturels que synthétiques. Avant de coiffer la poupée, vous pouvez essayer de vous renseigner sur sa coiffure d’origine afin de la reproduire. Toutefois, si un fer à friser a été précédemment utilisé, il sera plus difficile de reproduire la coiffure.

  1. Tenez fermement la tête sous le robinet du lavabo et mouillez la chevelure à l’eau courante tiède. Utilisez de l’assouplissant liquide en guise de shampoing, il laissera les cheveux propres et doux. Attention : si la poupée est en composition ou en tissu, évitez au maximum de mouiller la tête.
  2. Massez délicatement le cuir chevelu et rincez-le soigneusement à l’eau courante tiède
  3. Renouvelez l’opération des étapes 1 et 2 en laissant agir quelques minutes avant de rincer
  4. Brossez les cheveux mouillés
  5. Vous pouvez onduler la coiffure à l’aide de bigoudis enroulés en rang autour de la tête. Une fois enlevés, cela produira de longues boucles.
  6. Laissez sécher les cheveux pendant au moins 24 heures avant d’enlever les bigoudis
  7. Les cheveux se relâcheront naturellement et les boucles s’allongeront. Si vous ne le souhaitez pas, placez une charlotte sur les cheveux pendant le séchage.
  8. Si vous ne mettez pas de bigoudis, vous pouvez décider de faire des tresses ou toute autre coiffure, après avoir laissé sécher les cheveux pendant au moins 24 heures
  9. Évitez absolument d’utiliser un sèche-cheveux, de placer la poupée à proximité d’un chauffage ou de l’exposer aux rayons directs du soleil, sous peine de voir les cheveux se rétracter d’un quart de leur longueur et friser

haut de page

Traiter les cheveux secs

L’environnement de la poupée peut avoir une influence directe sur la qualité de ses cheveux : si l’air ambiant est trop sec ou trop chaud, si la poupée est exposée régulièrement aux rayons du soleil ou encore est placée trop près d’une source de chaleur, cela peut à la longue dessécher ses cheveux. La brosse est alors de plus en plus difficile à passer et les cheveux deviennent rêches. Un produit capillaire à base de silicone destiné au traitement des perruques humaines permet de résoudre ce problème. L’après-shampoing TDI Silicon K® :

  • Hydrate les cheveux en diminuant leur côté rêche
  • Prévient les frisottis et la décoloration des cheveux
  • Préserve les boucles et les ondulations naturelles
  • Rend la fibre synthétique très semblable aux cheveux humains

Deux ou trois vaporisations sur l’ensemble de la chevelure suffisent, suivies d’un brossage délicat et d’un séchage de quelques heures. Le traitement doit être appliqué deux ou trois fois par semaine pendant 15 jours. Ils’agit bien d’un traitement curatif et non préventif.

Traiter les perruques abîmées

Si vous avez fait l’acquisition d’une poupée ancienne, vous pourriez bien être confronté à une perruque abîmée et défraîchie. Voici comment lui rendre une jeunesse :

  • Remplissez une bassine d’eau chaude à 37 ° C, ajoutez un bouchon d’adoucissant textile et remuez
  • Inclinez la poupée et calez-la afin que ses cheveux, et uniquement eux, soient complètement dans le bain
  • Massez délicatement les cheveux de la poupée et laissez les tremper pendant une heure
  • Rincez abondamment à l’eau tiède et essorez les cheveux dans une serviette
  • Déposez une noisette d’adoucissant dans vos mains et répartissez-la sur les cheveux. Brossez et laissez sécher à l’air libre.

Ce traitement est à répéter éventuellement, jusqu’à obtenir un résultat satisfaisant. Vous pouvez ensuite, mais seulement ensuite, appliquer l’après-shampoing TDI Silicon K®.

Laver les perruques de BJD en résine

Ces perruques sont généralement en fibre synthétique. Il convient donc de les laver à l’eau froide ou tiède, pour éviter de faire fondre la fibre à l’eau chaude. Un shampoing doux ordinaire est approprié, mais vous trouverez des shampoings et après-shampoings spéciaux pour perruques dans les boutiques de cosmétiques. Vous pouvez également aller dans les salons de beauté spécialisés pour les africains-américains, ils ont toutes sortes de produits adaptés aux perruques : shampoings, après-shampoings, huiles, laques,… N’hésitez pas à leur demander conseil. Attention à la laque : elle est inoffensive pour la perruque, mais tache la résine.
La perruque étant lavée, laissez-la sécher complètement à l’air ambiant. Ne la brossez jamais lorsqu’elle est encore humide, cela étire la fibre, qui n’est pas élastique. Brossez-la une fois sèche.

Entretenir les cheveux des poupons reborn

La chevelure des poupées reborn est la plupart du temps composée d’un mohair de qualité délicatement implanté dans le vinyl, qui doit être entretenu pour conserver sa beauté. Tout comme pour les extensions de cheveux naturels, il faut savoir que ce poil n’est plus nourri par la kératine de l’animal : il risque donc avec le temps de devenir cassant, voire crépu.
Utilisez une brosse de bébé : le poil de soie est parfait, le nylon risquant d’être trop dur et agressif pour cette chevelure fragile. Appliquez une laque démêlante sans rinçage diluée dans un peu  d’eau. N’appliquez jamais cette laque directement sur la poupée reborn, mais sur la brosse uniquement, puis coiffez délicatement la poupée en suivant scrupuleusement le sens d’implantation du cheveu.
Agissez avec douceur, faute de quoi vous risqueriez à la longue d’appauvrir la chevelure de votre poupée.
Évitez la pose et le retrait fréquent de bandeau, bonnet ou chapeau, il y a un risque d’usure de la chevelure aux endroits des frottements.

Restaurer les perruques en mohair

Les perruques en mohair sont belles mais fragiles. La plupart des anciennes têtes en biscuit ont des perruques d’origine en mohair ou en cheveux naturels. Si la poupée a été exposée longtemps ou jouée, il y a de fortes chances que le mohair soit sale et emmêlé. Il est possible de lui donner une nouvelle jeunesse, à condition qu’il reste suffisamment de cheveux sur la perruque.

  1. Asseyez-vous avec une serviette de toilette sur les genoux et placez la poupée aux cheveux emmêlés entre vos jambes
  2. À l’aide d’un cure-dents, démêlez complètement la perruque mèche par mèche
  3. Maintenez soigneusement la tête de la poupée sous un jet continu d’eau tiède, en veillant à mouiller toute la perruque
  4. Lavez les cheveux de la poupée en utilisant de l’adoucissant textile en guise de shampoing puis essorez
  5. Rincez abondamment les cheveux sous un jet continu d’eau tiède
  6. Tapotez la perruque avec une serviette de toilette
  7. Laissez la perruque sécher complètement à l’air ambiant
  8. Si les cheveux sont à nouveau emmêlés, procédez à l’étape 2
  9. Si des zones de la perruque sont détachées du cuir chevelu, recollez-les en vous assurant à chaque étape que la colle est bien sèche. La colle Aleene’s Tacky Glue® est recommandée.
  10. Si la perruque est clairsemée, laissez quelques mèches entourer le visage et coiffez la tête d’un bonnet ou d’un chapeau
  11. Coiffez la perruque à l’aide d’une brosse ou d’un peigne, ou mieux de bigoudis enroulés en rang autour de la tête, avec ou sans frange
  12. Pour une coiffure de style plus ancien, n’enroulez les bigoudis que sur une partie des mèches
  13. Déroulez soigneusement les bigoudis
  14. Ajustez les boucles pour le style de coiffure désiré
  15. Vaporisez de la laque. La marque Mink® est recommandée, car elle rend le cheveu luisant.

haut de page

Entretenir et restaurer les yeux


                                                                                                                © YouTube

Nettoyer les yeux d’une poupée

Il est recommandé d’utiliser le nettoyant Carol’s Miracle Doll Cleaner®, car il convient à tous les types d’yeux :  acrylique, vinyl, fer-blanc, verre. Toutefois, par précaution, testez-le sur une zone peu visible de la poupée pour vous assurer de son efficacité et de son innocuité. Il peut arriver que les yeux soient collés par la rouille. Dans ce cas, mettez quelques gouttes de produit antirouille pour tissu dans les yeux et laissez agir plusieurs heures puis essuyez et pulvérisez une fois dans chaque œil du dégrippant WD-40.

  1. Allongez la poupée visage vers le haut sur une serviette de toilette posée sur vos genoux
  2. Maintenez les yeux ouverts avec un doigt
  3. Trempez un coton-tige dans le nettoyant et saturez-en les yeux ouverts, puis fermés, de la poupée
  4. Frottez doucement les yeux avec un coton-tige propre. Ce n’est pas grave si un peu de nettoyant pénètre à l’intérieur de la poupée.
  5. Pendant qu’ils sont encore mouillés, nettoyez méticuleusement les yeux avec un cure-dents en bois.
  6. Renouvelez les étapes 3 et 5 si nécessaire, jusqu’à obtention de la propreté désirée
  7. Ce traitement est adapté pour enlever le résidu de crasse savonneuse blanche provenant des bains, ainsi que la moisissure
  8. Déposez une goutte d’huile de machine à coudre ou d’huile 3-en-1 dans chaque œil pour garantir leur mobilité et aviver les couleurs
Réparer les yeux d’une poupée

Une poupée aux yeux abîmés peut avoir besoin d’une simple recoloration, d’un remplacement des yeux ou d’une reconstruction complète du visage.

La recoloration

De nombreuses poupées faites d’un matériau dur, en particulier la porcelaine, le bois et le plastique ont des yeux peints dont les couleurs s’estompent avec le temps. Observez attentivement ce qu’il en reste et choisissez une peinture ou une encre bien appariée. Si le reste est luisant, choisissez une peinture émail. Pour la plupart des autres poupées, une peinture acrylique de qualité élevée suffira.
Dans certains cas cependant, il est impossible de répliquer la couleur et la texture exactes de la peinture pour le repiquage. Il faut alors repeindre complètement les deux yeux.

  1. Auparavant, enlevez les écailles de peinture
  2. Peignez les yeux à l’aide d’un pinceau ultra-fin. Si les détails sont malgré tout trop petits, ayez recours à un cure-dents trempé dans de la peinture.
  3. Pour les yeux peints tout en noir, vous pouvez utiliser un marqueur à pointe feutre

Le remplacement 

Des globes oculaires de rechange sont disponibles dans les boutiques spécialisées et sur internet. Comme ils se fixent par l’arrière, il existe un certain jeu possible des globes dans les orbites. Il faut tester plusieurs globes à fixer séparément (et non pas par paires), ce qui permet d’ajuster la distance entre les yeux, et rechercher le meilleur appariement globe/orbite en forme et en taille.
Pour remplacer les yeux, vous devez enlever la tête de la poupée. Si cela n’est pas possible sans casser la poupée, il vous faudra explorer d’autres options, comme glisser les yeux à l’intérieur de la tête et les travailler de l’extérieur. Sinon, utilisez un outil métallique fin tel qu’un  tournevis ou un poinçon à noix pour enlever soigneusement les anciens yeux. Mettez en place les yeux de rechange au moyen d’une pince à becs pointus, après avoir appliqué de la colle dans les cavités orbitales.

La reconstruction

Lorsque les yeux d’une poupée ne sont pas indépendants mais constituent une partie sculptée du visage, et nécessitent une réparation en raison d’une écaille ou d’un trou dans le matériau, la meilleure façon de procéder est d’appliquer un matériau compatible sur la partie détériorée. De bons matériaux candidats sont les argiles cuites à rendu de porcelaine pour les poupées en porcelaine, le Friendly Plastic® (plastique de modelage à basse température) pour les poupées en plastique dur, le latex liquide pour les poupées en plastique souple et la futée pour les poupées en bois. Il est toutefois difficile de réaliser une réparation invisible.

Échanger des yeux fixes

Vous aurez besoin du matériel et des produits suivants : paire d’yeux de rechange ovales ou ronds, plâtre de Paris, lame de rasoir à un tranchant, grande casserole, cire adhésive en boîte, couteau  de type X-Acto® avec lame pointue N° 11, loupe, encre de Chine (en option), pinceau d’artiste à poil de martre de taille 0000, vieille brosse à dents dure, poudre à récurer, serviette de toilette épaisse, cure-dents, cuillère à café jetable en plastique, vieille tasse ou tasse jetable en plastique, serviettes en papier, petit pinceau à poils durs

Comme il est impossible d’appairer un œil ancien avec un œil de rechange, vous devez changer la paire.

  1. Si la tête est détachable, séparez-la du corps
  2. Détachez progressivement la perruque du sommet du crâne, en vaporisant plusieurs fois de l’eau chaude sous la base de la perruque, ou en grattant avec précaution sous la colle à l’aide de la lame de rasoir
  3. Placez la tête dans la grande casserole, couvrez-la d’eau chaude et laissez tremper 15 minutes
  4. Au moyen de la lame de couteau pointue, creusez soigneusement le plâtre
  5. Si le plâtre résiste, laissez tremper de nouveau 15 minutes  et répétez les étapes 4 et 5 jusqu’à disparition du plâtre. Vérifiez l’absence de craquelures à l’aide de la loupe avant d’insister.
  6. Les traces de plâtre résiduelles peuvent être enlevées en grattant avec l’ongle ou en frottant avec une brosse à dents dure humide trempée dans de la poudre à récurer
  7. Laissez sécher complètement l’intérieur et l’extérieur de la tête
  8. Placer la boîte de cire sur une source de faible chaleur
  9. Pendant que la cire chauffe, testez l’adaptation des yeux de rechange : pour les yeux ronds, humectez le bout de votre index et de votre médium, placez l’arrière d’un œil entre ces deux doigts, insérez-le dans la tête, mettez-le en place et procédez de même avec l’autre œil ; pour les yeux ovales, n’humectez qu’un doigt, placez l’arrière d’un œil sur le bout de ce doigt, insérez-le dans la tête, mettez-le en place et procédez de même avec l’autre œil
  10. Donnez au regard l’expression désirée : sereine, courbes inférieure et supérieur de l’iris partiellement recouvertes par les bords des paupières, pupilles centrées ; étonnée, regard direct, un peu de blanc des yeux apparent entre les courbes de l’iris et les bords des paupières ; yeux déviants, les deux iris bloqués vers la gauche ou vers la droite, la moitié du blanc des yeux visible
  11. Avant de fixer les yeux, bouchez la petite excroissance des yeux ronds, qui sont creux, avec un peu d’argile, de plasticine ou de pâte à modeler, afin d’éviter que du plâtre y pénètre et casse l’œil lors de la fixation permanente des yeux (étape 19 ci-dessous)
  12. La cire est maintenant fondue. Mettez la serviette de toilette pliée plusieurs fois près de la boîte de cire, et tenez la tête au-dessus de la serviette.
  13. Placer un œil dans sa position définitive et tenez-le d’un doigt d’une main. De l’autre main, trempez un cure-dents dans la cire chaude, tenez-le au-dessus du centre du bord inférieur de la paupière et laissez tomber une goutte de cire à cheval sur le bord en porcelaine et l’œil en verre. Si la cire n’est pas assez chaude pour tomber, appliquez-la directement avec le cure-dents sur cette zone. Répétez cette procédure sur le bord supérieur de la paupière. Si pendant ces opérations de la cire tombe accidentellement sur la tête de la poupée, ce n’est pas grave, vous l’enlèverez plus tard.
  14. 30 secondes après, retirez le doigt qui retient l’œil. La cire durcit rapidement et maintient l’œil en place.
  15. Répétez les étapes 13 et 14 avec l’autre œil
  16. Préparez la solution de plâtre qui fixera les yeux dans les cavités orbitales de manière permanente (les quantités sont données pour des yeux de diamètre 16 mm) : mélangez dans la tasse trois cuillères à café d’eau froide et trois cuillères à café bombées de plâtre
  17. Soufflez sur les bulles d’air qui se forment à la surface du mélange pour les faire éclater
  18. Faites un essai, laissez tomber une cuillère du mélange dans la tasse : si le mélange glisse de la cuillère en une seule masse compacte, la consistance est bonne
  19. Agissez rapidement maintenant : sur des yeux ovales, verser le plâtre sur le centre de l’arrière de chaque œil ; sur des yeux ronds, veillez à ne pas heurter l’excroissance avec la cuillère et versez le plâtre sur cette excroissance au centre de l’arrière de chaque œil, en le laissant s’écouler autour de l’œil. Continuez à verser jusqu’à couverture complète des deux yeux.
  20. Laissez reposer la tête face contre la serviette pendant au moins 30 mn pour sécher le plâtre
  21. S’il vous reste du plâtre, essuyez la tasse et la cuillère avec une serviette en papier et jetez-la à la poubelle. Ne versez jamais de plâtre dans un évier.
  22. Sur un papier journal, disposez un outil pointu (couteau X-Acto® avec lame N° 11), un petit récipient d’eau, une serviette en papier et un un petit pinceau à poils durs. Ils serviront à retirer les gouttes de cire de chaque œil et le plâtre en excès autour de ceux-ci.
  23. Tenez la tête d’une main face vers le haut en plaçant l’index dans la tête contre le plâtre d’un des yeux. Cette pression interne empêchera toute pression externe de pousser du plâtre à l’intérieur de la tête.
  24. Enlevez d’abord la cire : insérez la pointe de la lame entre l’œil et la cire, puis bougez-la pour extraire la cire, qui devrait venir en un seul bloc. Grattez les pellicules de cire résiduelles avec le couteau X-Acto®, ainsi que les éventuelles gouttes de cire tombées accidentellement sur la tête. Effacez les traces brillantes de cire en les frottant avec un coton-tige trempé dans de l’eau bouillante.
  25. Enlevez ensuite le plâtre en excès : passez la lame du couteau autour de la cavité orbitale et secouez la tête de la poupée pour recueillir les chutes de plâtre sur le papier journal. Brossez régulièrement au petit pinceau à poils durs les particules de plâtre adhérant encore aux yeux, pour avoir une bonne visibilité sur votre travail.
  26. Essuyez la poussière de plâtre sur les yeux avec une serviette en papier humide
  27. Cette étape est optionnelle : trempez le pinceau d’artiste dans l’encre de Chine et colorez le plâtre visible autour des yeux pour accentuer le regard. Appliquez l’étape 26 sur l’encre qui aurait débordé sur et autour de l’œil ; si l’eau ne suffit pas, utilisez une serviette en papier humide frottée sur un morceau de savon.

haut de page

Remplacer des yeux dormeurs par des yeux incrustés


                                                                © DeviantArt

Les poupées aux yeux dormeurs ont des cavités orbitales plus profondes que nécessaire pour les yeux incrustés hémisphériques. Il vous faudra donc remplir l’espace libre. Mais vous devez d’abord retirer les yeux d’origine. Il est nécessaire de chauffer la tête pour ramollir le vinyl : celle-ci sera très molle et la peau en vinyl extensible, ce qui est essentiel pour l’enlèvement des yeux d’origine et l’insertion des yeux de rechange.

Chauffer la tête

  1. Si la tête est détachable, séparez-la du corps
  2. Contrôlez la présence de trous dans la tête : si les oreilles de la poupée sont percées, assurez-vous qu’elle porte des boucles d’oreilles ; si elle a un trou au sommet du crâne (cela arrive), tapissez l’intérieur de la tête d’un sac en plastique fin résistant à la chaleur
  3. Placez la tête à l’envers dans un bol
  4. Portez de l’eau à ébullition. Dès qu’elle commence à bouillir, coupez la source de chaleur, laissez refroidir quelques secondes et verser avec précaution l’eau dans la tête de la poupée (ou dans le sac en plastique éventuel) jusqu’au bord.
  5. Couvrez la tête avec un gant ou une petite serviette de toilette pendant deux minutes et vérifiez qu’elle est prête en écrasant les joues l’une contre l’autre : si c’est impossible, laissez chauffer encore une minute (pas plus, au risque de faire fondre les yeux d’origine) et refaites le test toutes les minutes jusqu’à ce que la tête soit prête
  6. Si la tête n’est pas détachable, couvrez-la avec un sac plastique
  7. Maintenez-la sous un jet d’eau très chaude jusqu’à ce qu’elle soit prête (voir étape 5)

Changer les yeux

Maintenant vous pouvez procéder au changement des yeux, tant que la tête est encore chaude : plus le vinyl est flexible, plus cette opération sera aisée

  1. Si la tête refroidit trop et durcit, videz l’eau et recommencez les étapes 4 et 5 ci-dessus
  2. Remplissez les cavités orbitales à moitié environ avec du mastic silicone. Préférez le Mack’s Snoozers® en couleur foncée : oui, ce sont des bouchons d’oreille déformables, mais ils sont parfaitement adaptés à cette application. La couleur foncée est préférable à la claire car le silicone est plus solide et moins collant.
  3. Pour remplir les cavités, cassez les bouchons en petits morceaux et pressez-les régulièrement dans les cavités. La quantité à utiliser assurera le compromis entre facilité d’ajustement (moins de matière) et stabilité (plus de matière).
  4. À l’aide d’un petit outil de modelage, poussez le mastic des bords vers le centre des cavités pour créer deux petits cratères dans lesquels les yeux s’aligneront mieux
  5. Insérez les yeux en les glissant légèrement dans les cavités de l’extérieur vers le nez, puis droit dedans, de manière à être pratiquement alignés : s’ils sont de travers, ou poussent le mastic vers l’avant des yeux, vous devrez enlever les yeux, repositionner le mastic et les réinsérer. On les enlève en insérant l’extrémité d’une cuillère en bois dans la tête et en pressant avec la cuillère l’arrière des cavités pour faire sortir les yeux. Vous devez être patient, il vous faudra peut-être plusieurs tentatives avant d’insérer correctement les yeux.
  6. Ceci étant fait, il est temps de procéder à quelques ajustements mineurs et d’aligner les yeux afin qu’ils regardent dans la même direction. Les yeux incrustés peuvent regarder droit devant, mais aussi légèrement vers le bas, le haut ou latéralement. Pour l’ajustage, utilisez vos doigts ou un outil peu tranchant autour du bord des yeux et/ou pressez à l’arrière des cavités à l’intérieur de la tête avec vos doigts ou un long ustensile.
  7. Si vous remplacez des cils (voir plus bas), attendez 24 heures avant de les coller, pour vous assurer que la tête est complètement refroidie et que les yeux conservent la position correcte
  8. Il est possible que les yeux changent légèrement de position après insertion. Dans ce cas, repositionnez-les avec votre pouce. Si vous souhaitez les maintenir fermement dans leur position, et quand vous aurez maîtrisé la technique d’insertion, ajoutez une très faible quantité de colle forte claire de type E600® aux parties supérieure et inférieure des cavités avant d’insérer les yeux.
Échanger des yeux dormeurs

Si vous utilisez des yeux plus petits que les cavités orbitales destinées à les recevoir, déposez dans ces cavités une petite quantité de mastic silicone. Vous pouvez évaluer cette quantité en comparant le diamètre des anciens yeux à celui des yeux de rechange.

  1. Chauffez la tête (voir plus haut pour instructions)
  2. Videz avec précaution la tête de son eau  chaude
  3. Placez-la visage vers le haut sur une table à surface lisse ou sur vos genoux
  4. Insérez le manche d’une solide cuillère en bois dans la tête de la poupée
  5. Retirez les yeux un par un en pressant fortement sur l’arrière des cavités avec la cuillère. Retenez-les lorsqu’ils sont éjectés des orbites.
  6. Placez l’un des yeux sur une cavité vide et dirigez son regard vers le bas
  7. En maintenant la tête fermement d’une main, pressez fortement sur l’œil avec le pouce de votre autre main jusqu’à ce qu’il s’enclenche dans la cavité. Il peut être utile d’offrir une résistance à cette pression  en insérant un doigt ou deux dans la tête jusqu’au niveau du front.
  8. Dans le cas probable où l’insertion de l’œil causerait des traces luisantes, des rayures ou des petites coupures sur le vinyl entourant les yeux, vous pouvez utiliser des éponges de ponçage pour polir cette surface.
  9. Alignez les yeux au moyen d’un petit outil : pince à épiler, lime à ongles, stylo applicateur de vernis à ongles ou économe de cuisine
  10. Quand les yeux sont en place, laissez la tête refroidir avec les yeux ouverts (cela les aidera à rester en place) pendant au moins 12 heures avant de la remettre sur le corps
Restaurer des yeux en verre troubles ou brisés
  1. Allongez la poupée visage vers le haut sur une serviette de toilette posée sur vos genoux
  2. Déposez quelques gouttes d’huile de machine à coudre ou d’huile 3-en-1 dans chaque œil
  3. Vous pouvez aussi utiliser de l’huile lubrifiante pour horloge. N’employez jamais d’huile végétale. Ne laissez pas l’huile se répandre sur la poupée, cela risque de détacher la peinture.
  4. Couchez-la sur une serviette de toilette face vers le sol pendant une ou deux heures
  5. Essuyez soigneusement l’huile avec un coton-tige
  6. Couchez la poupée sur le dos
  7. Maintenir ses yeux ouverts avec un doigt
  8. Dessinez une pupille au centre de chaque œil au marqueur à pointe feutre noir
Remplacer les cils
  1. Allongez la poupée visage vers le haut sur une serviette de toilette posée sur vos genoux
  2. Vous pouvez acheter des faux cils de poupée sur internet (boutique en ligne False Eyelashes par exemple)
  3. Sélectionnez des cils de rechange les plus proches en couleur et épaisseur de ceux que vous devez changer
  4. Préparez un cure-dents et de la colle sur un bout de papier. La colle Aleene’s Tacky Glue® est recommandée
  5. Maintenir les yeux ouverts avec un doigt et repérez la fente des cils manquants
  6. Ouvrir cette fente du mieux possible au moyen d’un couteau d’artiste X-Acto® afin de mettre en place les cils de rechange
  7. Faire passer une épingle à corsage (un peu plus grande qu’une épingle droite) dans la fente pour s’assurer qu’elle est bien ouverte tout au long de la paupière
  8. Trempez le cure-dents dans la colle
  9. Mettre un peu de colle le long de la fente
  10. Placez les cils sur la colle et utilisez l’épingle pour les glisser dans la fente
  11. Parcourez ainsi toute la longueur de la paupière
  12. Laissez les cils de la poupée sécher complètement avant de lui laisser fermer les yeux. Ne la redressez que lorsque la colle est sèche.

haut de page

Restaurer les vêtements de poupée


                                                                           © AliExpress

La restauration d’une poupée consiste à la ramener, au moyen de traitements et matériaux appropriés, à son état original. Dans ce processus, il convient de ne pas oublier les vêtements : ils donnent à la poupée son cachet, et une partie non négligeable de sa valeur. La plupart des collectionneurs veulent des poupées dans leurs vêtements d’origine, ou au moins dans des vêtements d’époque. Une poupée avec un costume d’origine déchiré peut valoir bien plus que la même poupée dans une reproduction récente de costume flambant neuf. C’est pourquoi il ne faut jamais jeter de vêtements d’origine même en lambeaux, car ils peuvent fournir des indices précieux pour reconstituer les tenues d’époque.
Lorsqu’il s’agit de poupées anciennes, l’exigence est grande : le costumier se doit d’avoir une connaissance de l’histoire de la mode et une compréhension de l’habillement en profondeur pour proposer des vêtements authentiques.
Original ne signifie pas cousu à la main. C’est une fausse idée communément répandue que les vêtements d’origine sont fabriqués sans faire intervenir de machine à coudre. Même en remontant aux années 1850, la machine à coudre est déjà présente dans les ateliers de confection et les usines, et la première machine domestique est commercialisée dès 1889. En revanche, les petits travaux de finition tels que les ourlets invisibles ou la pose de boutons sont faits à la main.
Une connaissance pratique des tissus, de leur histoire et de leurs usages est également critique. Avant 1900, seuls quelques tissus sont en usage : lin, coton, soie et laine. Les costumes contemporains ou antérieurs à cette période doivent donc n’être faits que de ces tissus. À la fin du XIXe siècle apparaît le premier tissu synthétique, une rayonne à base de cellulose baptisée simili soie rapidement retirée du marché en raison de son inflammabilité élevée. C’est en 1905 qu’une rayonne plus sûre est introduite, communément utilisée pour la lingerie fantaisie et aussi pour les poupées. Le tulle de coton français de Valence, fabriqué à la main à l’origine au XVIIe siècle, est la dentelle la plus chère sur le marché. Avec l’avènement des machines, elle est fabriquée en volume à bas coût et imitée par les fabricants américains. Jusqu’à la fin du XIXe siècle, période à laquelle la dentelle commerciale fait son apparition, des artisans habiles utilisaient des frivolités ou des dentelles crochetées à la main pour confectionner des vêtements de poupées. Enfin, une restauration de qualité doit disposer de fermetures appropriées : boutons, agrafes, œillets, crochets, boutons-pression, fermetures à glissière,…
Si les costumes sont très endommagés, il existe des boutiques qui proposent des tissus et des vêtements adaptés à une époque, une marque commerciale ou un âge de la poupée. Si les costumes sont récupérables, la restauration des vêtements de poupées comporte trois opérations principales : le blanchissage, le repassage et le raccommodage.

Le blanchissage
  1. Déshabillez soigneusement la poupée pour ne pas endommager ses vêtements
  2. Examinez attentivement chaque vêtement pour déterminer son type de tissu. Le coton peut être lavé, mais pas la laine ni le taffetas. Avant les années 1960, la plupart des vêtements de poupées étaient en coton ou accessoirement en satin, taffetas, soie ou tulle.
  3. Avant de les laver, retournez les vêtements. Il y aura probablement de nombreux effilochages au niveau des coutures et de longs fils datant de la fabrication. Coupez-les soigneusement sans entamer le tissu.
  4. Remplacer les éventuels boutons et boutons-pression manquants
  5. Réparez à la main les coutures décousues, les déchirures du tissu et les ourlets défaits
  6. Enlevez les élastiques détendus aux manches et à la ceinture, à remplacer après blanchissage et/ou repassage
  7. Remettez les vêtements à l’endroit
  8. Triez les vêtements à laver. Si vous avez des chutes des mêmes tissus, vérifiez s’ils déteignent en les trempant dans l’eau
  9. Préparez de l’eau chaude additionnée de savon dans un seau. Le liquide vaisselle Palmolive® est recommandé.
  10. Immergez le vêtement dans l’eau chaude
  11. Laissez tremper quelques minutes ou plus si le vêtement est très sale
  12. Quand le vêtement est propre, retirez-le et ajoutez de l’eau de Javel dans le seau. Remuez bien avant d’y remettre le vêtement.
  13. Continuer à remuer avec le vêtement dans l’eau javelisée
  14. Les couleurs sont avivées, même pour les tissus à motifs
  15. Rincez plusieurs fois abondamment
  16. Enroulez le vêtement dans une serviette de toilette
  17. Séchez-le en pressant la serviette afin d’éviter de le déformer en le suspendant
  18. Finissez le séchage en plaçant le vêtement sur un objet haut (un verre par exemple) afin de limiter les plis. À défaut, étendez-le sur une serviette de toilette propre.
Le repassage

En plus d’une planche à repasser, vous aurez besoin d’une jeannette, d’un fer à vapeur, d’une boule à vapeur et d’amidon en aérosol.

  1. Étendez le vêtement sur la planche à repasser et vaporisez généreusement d’amidon
  2. Roulez-le en boule et maintenez-le ainsi pour répartir l’amidon
  3. Réglez le fer à la bonne température pour le tissu
  4. Placez le vêtement sur la jeannette pour le repassage
  5. Vaporisez un peu d’amidon sur un doigt et étalez-le sur les éventuelles zones sèches
  6. Déplacez le vêtement sur la jeannette au fur et à mesure du repassage, en prenant soin de laisser le fer agir suffisamment pour bien sécher chaque zone
  7.  Prenez soin de repasser dans les fronces avec la pointe du fer
  8. Les garnitures de dentelle froncées dans les manchettes doivent être repassées en dernier, avec la pointe du fer remontant dans les fronces pour atteindre chaque zone de la manchette
  9. Placez le vêtement sur la planche à repasser pour effectuer des mouvements circulaires du fer autour des dentelles
  10.  Pour les tissus fragiles tels que taffetas, soie, filet de nylon ou satin, testez le repassage sur une zone discrète
  11. Certains vêtements nécessitent un nettoyage à sec dans une teinturerie, ils ne doivent pas être repassés
Le raccommodage

Le ruban à repasser, disponible dans un assortiment de couleurs, est parfaitement adapté au raccommodage des vêtements de poupées.

  1. Découpez un morceau de ruban à repasser de la taille du trou à couvrir
  2. Coupez les fils éventuels qui pendent autour du trou
  3. Appliquez au fer le ruban sur le côté intérieur du vêtement
Reproduire les vêtements d’origine

Si vous estimez que les vêtements d’origine de votre poupée sont trop détériorés pour être restaurés, il reste la solution de les répliquer en les utilisant comme patrons.

  1. Utilisez du tissu autant que possible similaire à l’original. Les boutiques d’occasions ou les magasins associatifs (type Emmaüs) sont de bonnes adresses pour en trouver.
  2. Le vêtement recopié doit apparaître comme un vêtement d’époque de la poupée et ressembler autant que possible à l’original. Autrement dit, une poupée ancienne ne doit pas porter de robe neuve aux couleurs éclatantes avec des rubans et de la dentelle synthétiques.
  3. Si vous pratiquez régulièrement la couture, vous avez probablement une réserve de rubans, boutons, garnitures, biais et croquets. Sinon, achetez-les en mercerie.
  4. Les patrons sont également indispensables. Ils ont été commercialisés et sont parfois réédités pour certaines poupées populaires, telles que Shirley Temple, Chatty Cathy, Ginny, Miss Revlon et Barbie. Cherchez-les dans les salons, les boutiques d’occasions, les magasins associatifs, les annonces des magazines spécialisés et sur internet.

haut de page

Restaurer les tissus

Le satin

  1. Repassez toujours le satin sur le côté intérieur
  2. Les jupes sont habituellement suffisamment ajustées pour permettre le passage du fer à repasser
  3. Utilisez de préférence la jeannette

Le taffetas

  1. Repassez toujours le taffetas sur le côté intérieur
  2. Si vous avez une brosse à défroisser à vapeur, suspendez le vêtement et défroissez-le
  3. Si vous n’avez pas de défroisseur, faites bouillir de l’eau et tenez le vêtement au dessus de la casserole pour y faire pénétrer la vapeur
  4. Étendez le vêtement rapidement sur une serviette de toilette douce et lissez-le à la main
Restaurer les franges et les jambières en cuir

Le cuir frangé, fin et découpé en lanières, a tendance à « boucler ».

  1. Pour défroisser le cuir, n’utilisez pas de fer à vapeur
  2. Si vous avez une brosse à défroisser à vapeur, suspendez le vêtement et défroissez-le
  3. Si vous n’avez pas de défroisseur, faites bouillir de l’eau et tenez le vêtement au dessus de la casserole pour y faire pénétrer la vapeur
  4. Après avoir passé à la vapeur les franges ou les jambières, lissez-les à la main
  5. Couvrez-les avec un torchon ou une pièce de tissu usagé. Pas de tissu éponge, il laissera des marques dans le cuir quand celui-ci refroidira
  6. Posez des livres dessus pour éviter le refroissage
  7. Laissez sécher et refroidir plusieurs heures. Les franges et les jambières devraient ressortir plates et droites.
Faire vieillir les tissus

Vous avez cherché en vain un tissu pour un vêtement d’origine ou d’époque. Il vous reste la solution de faire vieillir artificiellement les tissus modernes dont vous disposez. La teinture au thé a été très populaire pendant longtemps, mais elle présente l’inconvénient de faire paraître les poupées plus sales.
Le voile est un tissu nuptial doux qui imite bien le tissu des robes de bébé des poupées anciennes en composition. De plus, sa teneur en coton lui confère une bonne réaction aux teintures. Jouez avec les teintures comme vous le feriez avec la peinture ou l’aquarelle.  Suivre les instructions accompagnant la teinture et essayez les couleurs suivantes :

  • Mauve : mélangez rose clair et marron cacao
  • Bleu gris : mélangez bleu layette et marron cacao
  • Écru profond : mélangez écru avec une touche de marron cacao
  • Pêche pâle : mélangez rose clair et écru

Le marron cacao, présent dans plusieurs de ces combinaisons, est une teinte excellente pour donner un aspect vieilli à n’importe quelle couleur. Réalisez plusieurs mélanges, dont certains de votre cru, et conservez-les dans des bocaux en verre pour utilisation suivant vos besoins. Si vous n’aimez pas le résultat d’une teinture, passez le vêtement à l’eau de Javel et essayez une autre couleur.

Restaurer un chapeau en feutre

Afin d’effectuer la restauration, vous aurez besoin d’un support parfaitement adapté pour le chapeau. Vous pouvez utiliser la poupée elle-même, si vous la couvrez complètement d’un sac plastique ou de film étirable. La procédure demande du temps et de la patience.

  1. Placez fermement le chapeau sur un support adapté
  2. Si la calotte du chapeau est tombante, bourrez-la de fibre de polyester ou de papiers minces
  3. Pulvérisez la calotte du chapeau avec un aérosol de produit de finition pour le tissu (le Magic Sizing® est recommandé) et laissez sécher
  4. Protégez la calotte avec un sac en papier et pulvérisez le bord du chapeau sur les deux côtés (dessus et dessous)
  5. Retirez le chapeau du support et repassez son bord
  6. Si vous souhaitez que le bord du chapeau remonte un peu, pulvérisez-le et courbez-le à la main
Restaurer les chaussures de poupées

Il existe de nombreux types de chaussures de poupées, anciennes et récentes, faites de quantités de matériaux différents. Les chaussures anciennes méritent le temps que l’on consacre à leur restauration.

  1. Examinez attentivement la paire de chaussures et voyez ce que vous pouvez faire pour améliorer leur apparence. Parfois une simple taille soigneuse des bords aux ciseaux fait la différence.
  2. Pour recoller une lanière ou une semelle, utiliser un peu de colle à l’extrémité d’un cure-dents en bois
  3. Si le trou de passage d’un bouton-pression ou d’un lacet se prolonge par une déchirure de la chaussure, appliquez un tout petit bout de ruban à repasser de même couleur que la chaussure sur la face interne de celle-ci
  4. Trouez le ruban au diamètre du trou de passage, le ruban renforcera la zone déchirée et sera invisible de la face externe de la chaussure
  5. Si une lanière se détache, utilisez du ruban adhésif ou la partie adhésive d’un sparadrap pour doubler la lanière
  6. Les chaussures noires ou marron portent des éraflures difficiles à couvrir. Pour les rénover, marquer les éraflures avec un stylo feutre permanent de la couleur appropriée. Assurez-vous que les chaussures soient bien sèches avant de les mettre à la poupée.
  7. Si les lacets sont perdus ou trop effilochés pour servir, un ruban de soie peut fermer le haut de la chaussure. Vous pouvez même faire un ruban de cheveux assorti.
  8. Pour les nettoyer, trempez un coton-tige dans le produit Carol’s Miracle Doll Cleaner® et frotter les chaussures
  9. Les chaussures en vieille toile cirée se nettoient très bien avec ce produit
  10. Pour nettoyer les chaussures de poupées en vinyl, trempez-les dans un bol d’eau additionnée d’eau de Javel et de liquide vaisselle Palmolive®. Laissez agir un jour ou deux. Rincez abondamment et essuyez.
  11. En utilisant la même eau et une brosse à dents, frottez les chaussures en toile cirée. L’eau ne les abîmera pas. Assurez-vous cependant de ne pas mouiller les semelles si elles sont en carton.
  12. De nombreuses chaussures de poupées Madame Alexander sont faites d’un aggloméré de couches de papier ou de carton recouvert de satin. Il ne faut pas les mouiller sous peine de séparer les couches.
  13. Si toutefois cela se produisait, trempez un cure-dents dans de la colle, appliquez-la entre les couches et pressez fortement
  14. Maintenez la partie traitée avec un trombone ou une pince à linge et laissez sécher avant de traiter le reste de la chaussure
Fournitures pour restauration
Nettoyants multi-usages

Pour commencer, signalons pour information deux nettoyants multi-usages couramment utilisés, à employer en deuxième choix derrière les nettoyants recommandés dans cette page, et à tester au préalable sur une surface discrète pour vérifier leur innocuité : le Dream Clean Doll Cleaner® et le Carol’s Miracle Doll Cleaner®. Le premier, non toxique et biodégradable, est formulé pour enlever les taches de colle, graisse, encre, goudron et saletés diverses sur les poupées anciennes et modernes en tous types de matériaux : porcelaine, tissu, cire, celluloïd, vinyl, plastique dur,… et même composition. Le second, mis au point par une restauratrice de poupées, est sans colorant et sèche sans laisser de résidus. Il convient aux poupées en porcelaine, composition, vinyl, latex et plastique dur. Équipé d’un bouchon doseur, il nettoie tous types de saleté, y compris moisissure, colle, nicotine, suie, résidus de fumées, à l’exception de l’encre sur le vinyl et des décolorations.

Boutiques en ligne

Parmi les boutiques en ligne de fournitures pour la restauration de poupées, deux enseignes (une française et une anglo-saxonne) proposent un large choix d’articles.

France poupées

Ce fournisseur propose des articles pour la remise en état des poupées anciennes et ours de collection, ainsi que pour la création de poupées modernes. Le catalogue, très fourni, propose : des pièces pour la restauration de poupées incluant des têtes Bru et Jumeau, des corps et des mains ; divers types de perruques ; des yeux ovales et ronds en verre ; des chaussures en cuir ; des bijoux, en particulier pour poupées Jumeau ; de la mercerie (boutons, cols en dentelle).

Dollspart supply

Cette boutique américaine propose de nombreux articles pour la restauration de poupées anciennes et la création de poupées modernes : accessoires (parapluies, sacs, bijoux,…) ; éléments, vêtements et accessoires pour poupées Barrois et Huret ; éléments et accessoires pour poupées Bleuette, Daisy et Daisyette ; corps de poupées et produits du fabricant Seeley ; livres et cédéroms sur les poupées ; boîtes, supports et malles pour poupées ; produits de nettoyage et restauration ; chaussures, chaussettes, chapeaux et accessoires pour poupées de 46 cm ; yeux et cils pour poupées et ours ; éléments, patrons, vêtements et accessoires pour poupées mannequins françaises ; chapeaux ; éléments pour poupées Jumeau ; patrons, kits et vêtements pour poupées anciennes ; outils et produits pour réparation ; chaussures, chaussettes et lingerie ; chaussures et accessoires pour poupées Robert Tonner ; perruques : Bravot, cheveux naturels, mignonnettes, mohair, modacryliques, Toni, pour poupées de 19 cm.

Cliniques de poupées

Qu’on les appelle clinique, hôpital ou docteur de poupées, ces restaurateurs professionnels sont des partenaires incontournables de vos réparations : même si vous décidez finalement de réaliser tout ou partie de vos travaux de restauration vous-même, il est fortement recommandé de les consulter au préalable pour évaluer l’ensemble des travaux de réparation et d’entretien à effectuer. Nous présentons ci-dessous une liste des principaux restaurateurs localisés sur le territoire français.

La clinique des ours et des poupées d’Éric Giovannini, ancien restaurateur du Musée de la Poupée de Paris, est située dans le 11e arrondissement de Paris. Elle propose un pré-devis gratuit sur photos et un entretien sur rendez-vous pour évaluer les travaux à effectuer sur vos poupées, baigneurs, poupons et oursons anciens ou modernes.

Également située dans le 11e arrondissement de Paris, Henri Launay est restaurateur, acheteur et vendeur de poupées, baigneurs et peluches depuis 1964. Il propose en particulier dans sa boutique Répare service un remontage complet selon la méthode des fabricants. Il dispose d’un stock unique de pièces : bras, jambes, têtes, yeux, perruques en cheveux naturels, chaussures.

SOS poupée malade est une clinique pour poupées située à Chartres (Eure-et-Loir) qui effectue la restauration de poupées, baigneurs et ours en peluche. Spécialisée dans les poupées anciennes, elle propose un devis gratuit sur photos ou sur présentation de la poupée. Possibilité d’achat et de vente de poupées et peluches ainsi que de vêtements et d’accessoires.

Les poupées de Marie-Line, atelier situé à Vertaizon (Puy-de-Dôme), effectue des travaux de restauration sur les poupées anciennes datant du début du XIXe siècle aux années 1960, en différents matériaux : porcelaine, composition, papier mâché, cire, celluloïd, pour les plus courants. La restauration des vêtements est également assurée. La boutique associée propose à la vente des poupées anciennes restaurées, des poupées de création en porcelaine en petites séries et des accessoires.

La clinique de poupées de Sandra Lanvin, située à Montredon-Labessonnié (Tarn), restaure les poupées en porcelaine, composition ou carton, les poupées et baigneurs en celluloïd ou rhodoïd, et les animaux en peluche et tissu. Cet atelier propose des devis gratuits sur photos ou sur présentation de la poupée, ainsi que des expertises gratuites. Possibilité d’achat de poupées en bon état, de vêtements d’époque sur mesure, de perruques et de chaussures.

L’atelier des poupées de Dominique Mange, situé à Remiremont (Vosges), utilise des techniques réversibles pour restaurer les poupées anciennes en porcelaine, composition, bois et cire et les poupées contemporaines en matières plastiques. La boutique associée propose à la vente des poupées et accessoires, ainsi que de la documentation.

Fabienne Mogue anime à Bordeaux depuis 1998 la clinique des poupées, qui propose la restauration de poupées anciennes ou contemporaines, baigneurs, ours en peluche, marionnettes, automates et doudous divers. Cet atelier offre des devis gratuits sur présentation de l’objet. La restauration des vêtements est également assurée. De plus, Fabienne conçoit, fabrique et commercialise des poupées et personnages imaginaires.

haut de page

Sources de la page
Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019 Patrick Fédida

Laisser un commentaire