Tango no sekku

« Festival du premier jour du cheval ». Plus connu au Japon sous le nom de « jour des garçons », il était tenu le cinquième jour du cinquième mois du calendrier lunaire. De même que pour hina matsuri, ses festivités étaient inspirées à l’origine de coutumes chinoises destinées à éviter les influences maléfiques. La disposition de gaines de feuilles d’iris et la décoration de l’extérieur des maisons avec des symboles martiaux et héraldiques ont progressivement cédé la place au cours de l’ère Edo (1603-1868) à l’exposition de poupées élaborées représentant des figures martiales de samouraïs tirées du passé. Le festival perdit beaucoup de sa vigueur et de sa popularité après l’ère Edo et l’instauration d’un gouvernement civil. En 1948, il fut officiellement rebaptisé « Kodomo no hi » (« jour des enfants »).