Takeda ningyō

Type d’ishō ningyō représentant des personnages prenant des poses exagérées et contorsionnées, et montées sur un socle en laque. Ces figurines japonaises font un usage important de manches en crêpe de soie brodée, de velours noir, et d’expressions de visage tordus finement rendues. Traditionnellement considérées comme des poupées souvenir du théâtre de marionnettes mécaniques Takeda d’Osaka, elles révèlent cependant après un examen attentif leur lien étroit avec le style de jeu « aragoto » (truc brutal) de la scène kabuki de l’ère Edo (1603-1868).