Plangonophile

Collectionneur de poupées. L’étymologie vient de Plangon de Milet, nom d’une esclave affranchie, hétaïre (prostituée de luxe, ou encore courtisane) célèbre de la Grèce antique. Au temps de Périclès (Ve siècle avant Jésus-Christ), Plangon était considérée comme l’une des femmes les plus belles, les plus élégantes et les plus convoitées d’Athènes.  À l’époque, il était de coutume que les hétaïres fassent des offrandes à la déesse grecque de l’amour et de la beauté Aphrodite, dont des statuettes. La légende voudrait que Plangon ait servi de modèle pour certaines représentations d’Aphrodite. Le nom propre Plangon a pu donner le substantif plangon, désignant une poupée de cire représentant Vénus, la déesse romaine de l’amour et de la beauté.