Okimayu

Pratique de maquillage chez les aristocrates japonaises du moyen-âge et du début de l’ère moderne, consistant à se raser les sourcils et à les redessiner au moyen d’une peinture appelée « mayuzumi »