Kokin bina

La dernière des quatre principales formes de hina ningyō développées au XVIIIe siècle au Japon. Créée par Hara Shūgetsu I de la ville d’Edo en 1770, qui capitalisa sur la popularité des formes yūsoku bina et Jirōzaemon bina pour créer une nouvelle forme de hina ningyō identifiable au réalisme de ses traits du visage et à l’élaboration de ses textiles. La kokin bina remplaça rapidement la Jirōzaemon bina en popularité et influença fortement toutes les formes ultérieures de hina ningyō, dont la majorité des formes contemporaines.