Iki ningyō

Littéralement « poupée vivante » en japonais. L’origine de ce terme remonte aux poupées hyper-réalistes exposées à l’ère Edo (1603-1868) tardive et au début de l’ère Meiji (1868-1912). Forme extrême d’ishō ningyō, ces figurines à taille humaine furent créées avec une attention rigoureuse aux détails qui les rendait comme vivantes. Le terme est aussi appliqué à un type de poupées réalistes fabriquées en grande partie pour l’exportation pendant l’ère Meiji et dépeignant des scènes de la vie quotidienne. Au sens large, il s’emploie pour tout style de poupée à caractère réaliste, incluant certaines gosho ningyō.