Hina ningyō

Poupée exposée lors de la fête japonaise hina matsuri. Le terme « hina » est une contraction de hiina, qui signifie « petite et jolie ». Appliqué à de nombreux types de modèle réduit, il est toutefois plutôt réservé aux poupées. « Hina ningyō » peut être littéralement traduit par « personnage humain miniature ». Avec le développement de hina matsuri au début de l’époque Edo (1603-1868), le terme hina-ningyō devint presque exclusivement associé aux poupées exposées lors de ce festival. À la fin de cette époque, on en trouve principalement quinze : le couple dairi bina, les trois san’nin kanjo, les deux zuijin, les cinq gonin bayashi et les trois shichō. Elles sont généralement disposées sur une estrade en escalier (hina dan) couverte d’un tissu en feutre rouge (mōsen).