Bien culturel immatériel du Japon

Les biens culturels immatériels du Japon (« mukei bunkazai »), tels que définis par la loi japonaise pour la protection des biens culturels  de 1950, sont des éléments du patrimoine culturel du Japon d’une haute valeur historique ou artistique comme le théâtre, la musique et les techniques artisanales. Le terme se réfère exclusivement aux compétences humaines possédées par des individus ou des groupes et qui sont indispensables pour produire les biens culturels.  Il existe trois types de reconnaissance : individuelle (trésor national vivant), collective et de groupe.