Conseils pour acheter et vendre une poupée de collection


Femme vendant des poupées à Arequipa, Pérou © Ian Egner

Introduction

Quand on aime, on ne compte pas : l’amour des poupées implique un certain nombre de devoirs. Les collectionneurs, chevronnés ou simples amateurs, l’artiste en poupées, voire les parents qui souhaitent faire un beau cadeau à leur enfant, sont forcément amenés à se poser des questions lors de l’achat ou de la vente d’une poupée de collection. Cette rubrique a pour but de les aider à répondre de manière rationnelle à ces questions, et de les orienter vers les interlocuteurs, sites ou forums adéquats.
Acheter et vendre, comme dirait La Palice, c’est l’activité essentielle du collectionneur, et les poupées n’échappent pas à la règle. Des élégantes poupées anciennes en porcelaine aux Barbie indémodables, elles peuvent prendre une place importante dans le cœur des gens. Il n’est alors pas surprenant que certains se lancent et commencent une collection. Même si vous n’avez que quelques poupées au fond de votre grenier, vous avez besoin de savoir si c’est de la camelote -de simples jouets que vous pouvez bazarder-, ou si c’est un vrai trésor, de ceux qui valent de l’or. Les collectionneurs ont beaucoup de raisons d’acheter des poupées (voir Poupée de collection : une définition). Si la vôtre n’est pas forcément de réaliser un bon investissement, vous allez à un moment ou a un autre vous demander ce que vos poupées valent. Voyons ensemble les conseils et les ressources nécessaires pour bien acheter et vendre une poupée de collection.
Attention ! Si vous vous intéressez aux transactions en ligne, il  existe deux types de sites d’enchères en ligne à bien distinguer : les sites des hôtels de ventes physiques qui ont ouvert un site internet pour relayer leurs enchères d’un côté, les sites  qui ont été conçus pour la vente en ligne sous forme d’enchères et qui ne font que ça de l’autre. Nous traiterons ici essentiellement des seconds, les premiers étant réservés aux habitués des salles de vente.

La valeur de vos poupées : l’identification

Le marché des poupées est pour le moins volatile : une poupée donnée peut être très bien cotée pendant quelques années, puis progressivement perdre de sa valeur sans explication rationnelle. Ceci rend d’autant plus difficile l’estimation du prix de vos poupées. La première étape de cette estimation est l’identification. Il ne sert à rien d’essayer d’obtenir une estimation de leur valeur marchande si vous n’avez pas la moindre idée du matériau utilisé, de l’époque, du fabricant ou encore du style de la poupée.
L’identification, vous vous en rendrez vite compte, est une tâche ardue pour certaines poupées. Voici les principales étapes à suivre pour identifier le nom et/ou le fabricant d’une poupée de collection.

Examiner la poupée

Avant toute chose, examinez attentivement la poupée sous un bon éclairage. Relevez sa taille, le matériau dont elle est constituée, le type d’yeux (verre, plastique) les détails de la coiffure et du costume, y compris l’étiquetage éventuel. Ensuite, contrôlez et notez le marquage de la poupée : derrière la nuque, sous les bras, sur le dos, sur le torse et parfois sur les pieds ; tous les chiffres, lettres, noms et symboles sont importants, les marquages pouvant comporter un nom de modèle, une année de fabrication, un numéro de série, et un nom ou des initiales de marque.

Quel est le fabricant ?

Si les marques contiennent le nom d’un fabricant, vous avez fait la moitié du chemin. Mattel (fabricant de Barbie), Madame Alexander, Ideal toy company et d’autres fabricants actuels inscrivent souvent sur leurs poupées leur nom pour seul marquage, ou avec d’autres indications. Les fabricants de poupées anciennes comme Armand Marseille ou Simon & Halbig peuvent aussi être clairement identifiés sur la nuque, mais c’est loin d’être un cas général. Habituellement, les poupées produites après 1890 sont marquées avec le pays d’origine.  Si le nom du fabricant n’est pas marqué en toutes lettres, consultez les ressources pour l’identification afin de déterminer ce nom. Certains ouvrages ou sites de référence répertorient les marques par ordre alphabétique ou numérique. Par ailleurs, de nombreuses poupées anciennes sont marquées avec un numéro de moule, ce qui suffit parfois pour identifier le fabricant.

Identifier visuellement votre poupée

Votre poupée n’est pas marquée ? Votre travail sera plus difficile : vous devrez la chercher dans les ouvrages pour la trouver et l’identifier visuellement. Une date approximative de fabrication sera utile : si vous connaissez la date d’achat de la poupée, ou si elle appartenait à votre mère ou à votre grand-mère lorsqu’elles étaient petites filles, vous pourrez approcher la date de fabrication à la décennie, voire à l’année près. Parfois le marquage seul suffit à identifier la poupée : AM 390 = Armand Marseille moule numéro 390. D’autres fois, c’est la comparaison de photos d’ouvrages ou de sites web avec les caractéristiques relevées lors de l’examen de la poupée qui est déterminante pour l’identification. Si vous n’arrivez pas à identifier votre poupée avec ces méthodes, vous pourrez le faire au moyen d’une expertise gratuite ou payante lors d’expositions, d’ateliers ou en ligne.

Conseils et informations additionnelles

Toutes les poupées ne peuvent pas être identifiées, loin s’en faut : les plus difficiles à reconnaître sont toutes les poupées non marquées, les poupées de pays, et les poupées industrielles bon marché. Parfois, une époque et un type de poupée sont les seuls éléments dont on dispose : « bébé en composition des années 1940 », ou « poupée de pays française en celluloïd des années 1930 ». Certains collectionneurs débutants sont frustrés quand tout ce qu’ils peuvent découvrir sur leur précieux bien est qu’elle est une « poupée Goldberger en vinyl des années 1960 ». Mais c’est parfois tout ce que l’on peut dire, à moins qu’un autre collectionneur n’ait auparavant trouvé la poupée dans sa boîte d’origine avec son nom et n’ait publié l’information. De nombreuses poupées fabriquées en Asie durant les 30 dernières années, vendues souvent via des publicités dans des magazines, des boutiques de souvenirs ou des détaillants, restent également difficilement identifiables. Si vous possédez une collection, il est bon d’en tenir un registre afin de connaître son état et de vous y référer si besoin. Un simple tableur ou même un carnet vous aideront à organiser ces informations.

Ressources pour l’identification

Il existe de nombreuses ressources pour l’identification des poupées, telles que forums, sites et ouvrages.

  • Forum infopoupees.com
  • Forum Par amour des poupées
  • Forum Matériel céleste
  • Forum eBay
  • Forum Facebook pour l’identification des poupées et jouets anciens
  • Service payant d’identification de poupées noires (en anglais) du National Black Doll Museum
  • Site Doll reference fournissant une identification par catégorie, pays, matériau
  • Doll links, site très complet de ressources web (en anglais) pour l’identification, le nettoyage, la collection, l’achat, la vente sur eBay, le conditionnement, la réparation et la photographie des poupées, classées alphabétiquement
  • Références d’ouvrages d’identification de poupées (en anglais) publiés par les commissaires-priseurs Theriault’s
  • Références d’ouvrages pour collectionneurs de poupées (en français et en anglais), à sélectionner dans notre bibliographie


Illustration: Ashley Nicole Deleon © The Spruce, 2018

haut de page

La valeur de vos poupées : l’estimation

De nombreux collectionneurs vous diront que ce qui compte n’est pas la valeur monétaire des poupées mais la chasse de la perle rare et le plaisir de profiter de la collection. Cependant, il peut être bon de connaître la valeur de chacune de vos poupées à des fins d’assurance, ou si vous décidez de réduire votre collection. Pour déterminer la valeur d’une poupée, posez-vous les questions suivantes :

  • La poupée a-t’elle été restaurée ou réparée ?
  • Est-elle écaillée, terne, tachée, montre-t’elle d’autres signes d’usure ?
  • Les élastiques sont-ils serrés ou lâches ?
  • Porte-t’elle un numéro de série qu’un expert pourrait identifier ?
  • Porte-t’elle une marque de fabricant ou d’année de production ?

La plupart des poupées qui ont un certain âge ont été achetées pour des enfants souvent taquins. Ceci pour dire que nos têtes blondes les ont aimées jusqu’à relooker au moyen de stylos et de ciseaux. Comme souvenirs de famille, elles sont chères aux yeux de leurs propriétaires et de leurs descendants. Comme pièces de collection, elles ne valent pas grand chose, à moins d’avoir survécu indemne ou dans un état réparable à l’amour des enfants.
Les poupées récentes produites en grande série connaissent une progression de valeur lente, voire inexistante. Même certaines poupées de Madame Alexander ont subi une baisse de valeur ces derniers temps. Les Barbie de collection n’échappent pas à la règle, et constituent un placement hasardeux. Prédire lesquelles de ces nouvelles poupées vont connaître une montée en flèche de leur prix est virtuellement impossible aujourd’hui.
Afin de reconnaître les principaux éléments qui influencent positivement leur valeur, intéressons-nous à deux types de poupées très présentes sur le marché : les poupées anciennes et les Barbie.

La valeur des poupées anciennes

Le premier élément à considérer est l’attrait esthétique de la poupée. Bien qu’il soit par nature subjectif, des éléments concrets viennent le renforcer : la qualité du moule, l’ajustement des yeux, le savoir-faire du maquilleur,… Les marquages constituent un second élément, surtout si l’esthétique et l’état de conservation sont bons. Parmi les poupées anciennes que l’on trouve de nos jours, beaucoup sont constituées de plusieurs parties provenant de différents modèles ou fabricants. La possession d’une poupée originale est donc un élément important : celle-ci, ne comportant que les parties de l’époque de sa création, y compris les cheveux et les vêtements, est relativement rare. Si ses vêtements proviennent d’une autre poupée, elle pourra tout de même avoir de la valeur.
Enfin, l’état de conservation est un élément décisif. Toutefois, on peut tolérer quelques défauts, les exemplaires en parfait état étant exceptionnellement rares. En ce qui concerne les poupées en porcelaine, de plus en plus difficiles à trouver en bon état, recherchez une peau lisse avec une couleur naturelle. Les yeux en verre doivent tenir fermement dans leurs orbites et les dents être en place dans les bouches ouvertes : si les dents manquent, secouez doucement la poupée pour déceler leur éventuelle présence dans le cou, et les faire remettre en place par une clinique de poupées à la réputation établie. Rien n’est gravé dans le marbre, mais si ses poupées anciennes sont bien entretenues, un propriétaire verra très vraisemblablement sa collection garder sinon prendre de la valeur, même si le marché est morose.

La valeur des Barbie

La plus recherchée des Barbie, le premier modèle produit en 1959, est partie aux enchères à 5 000 $. Tim Luke est le commissaire-priseur de la version américaine de l’émission de la BBC « Un trésor dans votre maison », dans laquelle le présentateur découvre des objets de valeur dans la maison d’une famille, évaluées par un expert et vendues aux enchères. Il recommande aux collectionneurs de Barbie de rechercher un vinyl d’un blanc laiteux, des eye-liner excessivement charbonneux, des boucles d’oreilles créoles au lieu de perles, des chaussures noires à bout ouvert et des trous dans les pieds et les chaussures pour adapter le support. Le vinyl laiteux est particulier aux poupées de 1959, Mattel ayant développé l’année suivante un vinyl ne blanchissant pas avec le temps : c’est un « défaut » qui ajoute 1 000 $ à la valeur de la poupée. Leigh Gotch, responsable du département jouets et poupées à la salle des ventes Bonham, met en garde sur le marquage « 1959 » au dos des poupées, qui ne reflète pas forcément l’année de production, ce marquage ayant été conservé pendant plusieurs années.
La dame de 60 ans a subi au cours de sa carrière de nombreuses modifications du corps et du visage pour garder une silhouette moderne, ce qui rend la datation aisée, tout comme les tenues qui ont suivi les modes. On conseille aux collectionneurs en herbe de se tenir à un style de Barbie et de faire évoluer leur collection à partir de là. Des vêtements en parfait état dans leur emballage d’origine sont aussi chers qu’une poupée ancienne. Leigh Gotch recommande de choisir une époque où la mode vous plaît et de constituer une collection spécialisée dans cette époque, pour y ajouter de la valeur.
Comme pour tous les types de collection, l’état de conservation et les conditions de stockage sont primordiales. Recherchez des poupées et vêtements dans leurs boîtes d’origine avec les accessoires, et exposez votre collection dans un endroit exempt de poussière et d’humidité. Ne vous focalisez pas sur les poupées très rares qui trouveront toujours un acheteur prêt à surenchérir, mais sur les modèles qui pourront avoir de la valeur aux yeux d’acheteuses potentielles à qui ils évoqueront leur enfance. La prise en compte de la rareté a du sens : une Barbie de 1959 aura plus de valeur qu’une Barbie des années 1960, bien qu’elles sortent du même moule.
En 1964 sort l’unique modèle aux yeux qui se ferment. Trois ans plus tard, c’est la taille mobile. En 1986 sort « Blue Rhapsody », la première Barbie faite spécialement pour les collectionneurs, en porcelaine. 1990 est l’année du lancement du premier modèle dessiné par Bob Mackie, « Gold Barbie », très populaire parmi les collectionneurs. Quatre ans plus tard, c’est la reproduction de la première Barbie dans son célèbre maillot de bain rayé. En 1997, le club officiel des collectionneurs est créé, et Barbie bénéficie à cette occasion d’un remodelage : taille plus large, hanches plus fines et plus petite poitrine. En 1999, c’est le visage qui est affiné, avec un sourire plus doux et des lèvres plus pleines. Les nombreux modèles « vintage » de Barbie sont consultables sur le site officiel.

Ressources pour l’estimation

L’internet a rendu plus aisée l’estimation du prix des poupées. Consultez par exemple un site d’enchères en ligne comme eBay et voyez les montants des enchères en cours, qui sont des bonnes indications de tendance. Si vous soupçonnez la grande valeur d’une poupée, adressez-vous directement à un expert professionnel pour son estimation. Il existe de nombreuses ressources vers lesquelles se tourner pour une information d’estimation du prix des poupées :

L’expertise, déjà mentionnée pour l’identification, est également proposée pour l’estimation du prix de vos poupées, très souvent en ligne ou par courriel, gratuitement ou pour la somme indicative de 20 € par poupée :

Luke Theriault, commissaire-priseur chez Theriault’s © Theriault’s

haut de page

Conseils d’achat

Collectionner des poupées est à la fois un passe-temps et une passion. Que vous cherchiez à raviver vos souvenirs d’enfance, à choisir un cadeau pour un enfant, à investir dans une poupée ancienne ou à satisfaire votre goût des poupées d’artiste contemporaines,  il vous faut acheter en toute connaissance de cause. Voici donc un vade-mecum du collectionneur côté achats.

Acheter oui, mais où ?
  • Dans les magasins spécialisés : boutiques à Paris, recherche géolocalisée sur yelp pour d’autres localités
  • Dans les boutiques en ligne spécialisées comme Un bonheur de colibriVilla le bosquet (poupées d’artistes), Le petit monde de Virginie, Avalon
  • Dans les salons spécialisés
  • Dans les salles des ventes, mais ceci est plutôt réservé aux personnes rompues aux enchères
  • Sur internet, via les sites destinés à informer des prochaines ventes des hôtels de vente physiques en France et à l’étranger et à enchérir en direct sur des objets durant ces ventes. Les principaux sites sont : interenchères, Artcurial, Auction, Barnebys, Sotheby’s.
  • Sur internet, via les sites conçus pour l’achat et la vente en ligne sous forme d’enchères, permettant de  réaliser des transactions entre particuliers : eBayCatawikiexpertissim24 ou Webstore.com
  • Quoique l’on y trouve peu de poupées de collection à proprement parler, on peut dénicher des pièces à des prix intéressants vendues par des personnes non averties de la valeur de leur bien sur les sites d’annonces à prix fixe comme Le bon coin, ParuVendu ou Cdiscount
  • Sur les boutiques en ligne des fabricants de poupées de collection ou chez leurs revendeurs
  • Sur Amazon, en particulier pour les modèles « collector » des grandes marques
Achetez malin
  • Acheter, c’est à la portée de tout le monde à condition d’avoir de l’argent ! Acheter intelligemment, c’est une autre paire de manches. Il est facile de trouver des poupées dans les salons, en ligne, dans les salles de vente, mais vous ferez beaucoup mieux en étant un acheteur de poupées bien formé. Votre science toute fraîche vous aidera à répondre à d’importantes questions. Payez-vous le juste prix pour votre poupée ? Quid de sa nature : neuve, occasion, originale, reproduction ou contrefaçon ? Est-elle vendue avec le bon costume et les accessoires d’origine ?
  • Imprimez la description détaillée des articles qui vous intéressent pour pouvoir vous y référer en cas de problème
  • Gardez aussi à l’esprit que les fabricants copient avec succès des modèles anciens, les têtes paraissant souvent authentiques. Il est donc sage d’examiner le corps de la poupée pour trouver des indices sur son âge : un corps ancien montre des signes d’usure difficilement imitables. Toujours pour les poupées anciennes, l’absence de marquage n’empêche pas une identification correcte, une fois assimilées les caractéristiques associées aux divers fabricants : l’apprentissage de leur complexité peut être gratifiant et se fait au fur et à mesure des progrès réalisés par les collectionneurs dans le créneau qu’ils ont choisi. Le prix des poupées en porcelaine avec le même moule de tête varie en fonction de la qualité de peinture du visage. Et les les poupées à tête en biscuit et bouche fermée peuvent valoir le double des poupées à bouche ouverte comparables. Les vêtements et perruques d’origine sont préférables, les remplacements étant acceptables à condition qu’ils soient appropriés à la période. On peut s’attendre à des craquelures sur les poupées en composition, qui feront baisser le prix de la poupée, à moins que celle-ci ne soit extrêmement rare.
  • Quand les poupées en vinyl présentent des têtes et membres foncés ou cassants, c’est probablement dû au stockage dans un grenier ou un garage où elles ont été exposées à une forte chaleur, leur faisant perdre toute valeur
  • Il est important d’écouter les conseils d’achat issus de différentes sources. Par exemple, faire une offre dans une salle des ventes n’a rien à voir avec la soumission sur eBay. Vous pourriez échouer dans la salle des ventes et néanmoins profiter d’une opportunité à distance.
  • C’est peut-être du simple bon sens, mais c’est la règle la plus souvent oubliée : soyez discipliné. Que vous soyez un collectionneur débutant ou chevronné, envisagez prudemment tous vos achats potentiels. Si vous avez l’habitude d’acheter plusieurs poupées ou accessoires à la fois dans une boutique, ne budgétisez  qu’un seul achat, celui que vous désirez vraiment faire. Vous vous sentirez mieux avec ce seul article de qualité à votre portée qu’avec trois objets qui vous mettront dans le rouge.
  • Pour acheter, il faut vendre. Si vous avez des vues sur une nouvelle OOAK ou le dernier modèle de Robert Tonner, pensez à vendre une de vos poupées, que vous appréciez moins, pour financer votre achat. Ou mieux encore, faites un échange avec un autre collectionneur.
  • Allez en arrière ! Le dernier modèle d’un fabricant est souvent le plus cher, le plus demandé et le plus difficile à obtenir. Pensez à acquérir maintenant le modèle de l’année dernière, d’autant plus qu’il est souvent soldé. Vous rattraperez votre retard une autre fois grâce à l’économie réalisée. Il est aussi intéressant de racheter des modèles d’occasion bradés par leur propriétaire.
  • Si vous êtes soucieux de faire un bon placement, achetez des poupées de qualité qui garderont leur valeur et renseignez-vous sur les fabricants et les artistes dont les produits vous attirent. Même si c’est un peu plus cher, ceci satisfera votre désir d’achat et paiera dans le long terme.
  • Si vous aimez les poupées mannequins, déshabillez-vous, je veux dire recherchez des poupées nues. Vous pourrez toujours trouver les dernières tenues à la mode plus tard pour les habiller. En poursuivant cette idée, pourquoi ne pas faire preuve de créativité et relooker une de vos vieilles poupées : achetez ou confectionnez une tenue, procurez-vous une nouvelle perruque, repeignez son visage si vous maîtrisez cette technique, ou plus simplement trouvez-lui de nouveaux accessoires et exposez-la différemment. Ce sera une poupée entièrement nouvelle, et votre créativité non seulement ôtera l’argent de votre esprit, mais vous surprendra.
  • Personne ne songe à critiquer la voie traditionnelle d’achat dans les boutiques ou salons réputés, mais on ne peut pas passer à côté des nombreuses bonnes affaires et opportunités offertes par les sites de vente en ligne, où les vendeurs proposent parfois des trésors sans connaître leur valeur. L’achat en ligne présente toutefois l’inconvénient de traiter avec des vendeurs non identifiables et parfois indélicats.
  • De plus en plus de commerçants proposent des moyens de paiement souples, permettant d’acheter une poupée inabordable autrement : paiement échelonné sans intérêt, ou vente à terme (réservation d’un article moyennant le versement d’arrhes)
  • Diversifiez-vous. Les poupées sont sans nul doute le plat principal de votre collection, mais n’oubliez pas les entrées ou le dessert, c’est-à-dire les accessoires. Si votre budget est serré, achetez donc à l’une de vos poupées une nouvelle tenue ou un accessoire tel qu’un meuble, plutôt que d’acquérir une poupée médiocre.
Les poupées à collectionner en fonction du matériau

Au cours des siècles, les hommes ont produit des poupées en utilisant toutes sortes de matériaux, allant de la terre cuite au plastique. Choisir la bonne poupée à collectionner implique donc de savoir quels matériaux vous plaisent, sachant que les artistes contemporains pratiquent beaucoup la technique mixte.

  • Les poupées en tissu ont pour la plupart des visages aplatis avec des traits peints à la main, des perruques en fil et des vêtements faits à la main. Les exemples les plus connus sont les poupées Raggedy Ann et Andy.
  • Les poupées en composition sont faites d’un mélange de plusieurs composants, tels que : sciure de bois, son, papier, colle et plâtre de Paris. Des exemples célèbres sont les poupées de Greiner fabriquées dans la seconde moitié du XIXe siècle et celles de Madame Alexander au XXe siècle.
  • La porcelaine est une céramique à pâte fine, compacte, généralement blanche, translucide en faible épaisseur, vitrifiée dans sa masse et revêtue, le plus souvent, d’une couverte brillante et transparente. La translucidité confère aux poupées en porcelaine une élégance certaine. Ce matériau, utilisé pour les poupées à partir des années 1830, est largement employé par des artistes en poupées contemporaines telles que  Sylvia Natterer, Annette Himstedt ou Stephanie Blythe, pour ne citer qu’elles.
  • Le biscuit est une porcelaine teintée non émaillée d’aspect mat. La teinture est ajoutée avant la cuisson, les poupées en biscuit allemandes et françaises de l’âge d’or (milieu du XIXe siècle aux années 1930) ayant souvent subi des cuissons multiples afin de procurer une couleur riche et chaude. Des exemples célèbres sont les poupées Jumeau (1842-1958), Bru (1866 aux années 1950) et Steiner (1855-1908).
  • Les premières poupées en bois connues remontent à la Grèce antique (VIIIe au IVe siècle av. J.C.), mais les plus anciennes parvenues jusqu’à nous sont des poupées anglaises en pin datant du XVIIe siècle. Peu coûteux, disponible en abondance, facile à sculpter et relativement robuste, le bois est utilisé sous toutes les latitudes pour faire des poupées de toute nature, souvent articulées. Les plus célèbres sont les poupées anglaises « Queen Anne » des XVIIe et XVIIIe siècles, les poupées du nouveau Monde américaines et canadiennes, les  figurines de type poupard et poupée hollandaise, les matriochka russes, les kokeshi japonaises et les poupées de l’artiste américaine Helen Bullard.
  • Faites d’un mélange fragile, les poupées en papier mâché sont rarement parvenues jusqu’à nous en bon état. Elles remontent à la deuxième moitié du XVIIIe siècle, et sont produites en grande série un siècle plus tard grâce à un procédé de moule à pression. De nombreuses entreprises ont fabriqué des poupées anciennes en papier mâché, dont Ludwig Greiner (États-Unis), Josef Bergmann (Allemagne) et Henri Bellet (France). Les artistes contemporains apprécient ce matériau : Sylvia Natterer (Autriche), Ronnie Burkett (Canada),  Nataliya Lopusova-Tomskaya (Russie), Yūki Atae (Japon),…
  • Les poupées en résine sont obtenues par coulage de résine synthétique dans un moule. Elles ont un rendu de porcelaine tout en étant moins fragiles, et sont plus faciles à peindre que les poupées en vinyl. Ashton-Drake Galleries est un fabricant connu de poupées en résine, dont la célèbre poupée mannequin Gene Marshall. Ce matériau est très utilisé par les artistes en poupées contemporains : Héloïse (France), Julien Martinez (France), Lorella Marcheggiani Falconi (Italie), Bo Bergemann (États-Unis), Rhonda Ingram-Calhoun (Canada),…
  • Breveté en 1869, le celluloïd entre en compétition avec les matériaux auparavant utilisés pour fabriquer les poupées, tels que le bois, le papier, le tissu et la porcelaine. Facile à produire et économique, il est abondamment employé pour les poupées et les ustensiles domestiques, jusqu’à son remplacement dans les années 1950 par des matières plastiques plus sûres et robustes. D’innombrables fabricants ont produit en grandes séries des poupées et poupons en celluloïd : J.D. Kestner (Allemagne), Käthe Kruse (Allemagne), Irwin (États-Unis), Fairymark (Japon), Petitcollin (France),…
  • Les poupées en plastique dur peint en tons chair sont devenues extrêmement populaires dans les années 1950. Elles permettent un niveau élevé de précision dans les formes, tout en étant faciles à produire en grande série grâce à des moules de structure simple. Les fabricants de poupées en plastique dur les plus connus sont Alexander doll, Ideal toy et Pedigree doll.
  • Le vinyl est un un polymère thermoplastique de grande consommation, préparé à partir de sel de mer et  de pétrole. Les poupées en vinyl, qui permettent l’implantation de cheveux, sont introduites au milieu des années 1950 pour remplacer le celluloïd, inflammable, fragile et se décolorant avec le temps. Il existe d’innombrables fabricants de poupées en vinyl, dont le plus célèbre est Mattel, le père de Barbie.
  • Les poupées en métal, faites entièrement ou partiellement (généralement la tête) de ce matériau, sont à l’origine essentiellement produites aux États-Unis et en Allemagne à partir du milieu des années 1880. Elles peuvent être en argent, étain, fer-blanc, laiton ou cuivre. Parmi les quelques fabricants de poupées anciennes en métal, on trouve René Poulin, Juno, Minerva, et Atlas Doll & Toy Company. Le métal est utilisé par certains artistes en poupées contemporains, souvent en technique mixte, dont les créateurs américains Kathryn Walmsley, Charnelle Holloway, Akira & Larry Blount, Chris Chomick & Peter Meder, et l’artiste taïwanais Bao Guo Hong.

haut de page

Choisissez des poupées modernes

Bien que quelques poupées américaines en composition fabriquées au début du XXe siècle aient été considérées comme révolutionnaires en leur temps, la véritable ère moderne de l’histoire des poupées commence dans les années 1940, décennie qui a vu le début du boom des plastiques et de la production à grande échelle. Toutes les poupées modernes ne sont cependant pas en plastique, ni produites en grande série, à l’instar des petites séries destinées aux collectionneurs, ou des poupées d’art contemporaines en édition limitée ou OOAK. Leur popularité est beaucoup plus éphémère que celle des poupées antérieures, tant les nouveaux modèles se succèdent à un rythme effréné, sous l’influence de la publicité et des médias audiovisuels qui encouragent des modes changeant virtuellement du jour au lendemain.
En effet, ces nouveautés sont très demandées, des poupées représentant les héros  de bandes dessinées, de dessins animés ou de cinéma tels que Batman, Alice au pays des merveilles, la reine des neiges ou encore Harry Potter, aux poupons hyperréalistes. Mais les énormes succès commerciaux sont les poupées à habiller, dotées de nombreux accessoires : Barbie se vend dans le Monde à un rythme de 2,5 poupées par seconde, totalisant plus d’un milliard d’exemplaires depuis sa création en 1959 (voir le compteur en page d’Accueil).
Les poupées modernes offrent aux collectionneurs des articles en parfait état, disponibles sur le marché à des prix (souvent !) raisonnables. Voici une liste non exhaustive de fabricants réputés.

  • Mattel produit Barbie, favorite depuis plusieurs générations et prisée des collectionneurs en raison de la grande variété de ses modèles qui les rendent toujours aussi attrayantes
  • Madame Alexander propose des poupées classiques qui peuvent s’avérer coûteuses et des modèles plus récents et abordables, tels que le magicien d’Oz, des personnages de contes, ou des mannequins de haute couture
  • Robert Tonner, avec plusieurs lignes de poupées de collection populaires comme Tyler Wentworth, Kitty Collier, Betsy McCall, Tiny Betsy McCall, ou encore Mary Englebreit, passe par toute la gamme des styles, des poupées mannequins aux mignons petits enfants, en passant par des reproductions nostalgiques de stars de cinéma
  • Lee Middleton, connue pour ses « Baby dolls », offre des poupées de collection peu onéreuses. Elles sont toutefois recherchées par les collectionneurs en raison de leur travail superbe et d’une production très limitée.
  • Adora, autre fabricant de  « Baby dolls », attire autant les collectionneurs débutants que chevronnés, particulièrement depuis qu’il propose des poupées meilleur marché. Il propose des poupées de toutes ethnies, types de cheveux et couleurs d’yeux, séduisant un large public. Adora produit également une ligne de poupées en édition limitée plus coûteuse, destinée aux collectionneurs expérimentés.
  • Vogue produit depuis les années 1950 la poupée Ginny, qui connaît un succès constant auprès des collectionneurs. Elle possède une garde-robe impressionnante, des tenues de soirée aux déguisements d’Halloween.
  • Ideal toys, l’entreprise du célèbre Rubik’s cube, de la poupée en composition incassable et d’une ligne de Shirley Temple au succès retentissant, fabrique depuis 1945 des poupées en plastique dont de nombreux best-seller : série « Miss Revlon », Tammy, Flatsy, Crissy, Tressy
  • Pedigree est connue pour avoir lancé Sindy en 1963, avec le slogan « la poupée que vous adorez habiller ». Elle connaîtra un franc succès tout au long de ses 40 années d’existence. Autre succès de la marque, Kelly est une poupée mannequin à posabilité élevée sortie en 1979. Pedigree fait partie des pionniers du cheveu synthétique en saran, qui permet de coiffer facilement les poupées.
  • JAMIEshow est une jeune entreprise américaine de fabrication de poupées mannequins BJD en résine translucide hypoallergénique. Ces poupées glamour offrent un degré d’articulation et une posabilité élevés. Des poupées rendant hommage aux célébrités incluent la top-model Linda Evangelista, les actrices Audrey Hepburn, Marlene Dietrich, Sophia Loren, Lauren Bacall, Doris Day et les oscarisés Cary Grant et Rock Hudson.
Pensez aux poupées d’artiste

Quand les gens pensent aux arts plastiques, ils imaginent des tableaux accrochés à un mur, une sculpture au milieu du jardin, une gravure ancienne ou une belle assiette en céramique, mais rarement une poupée. Pourtant, la poupée d’artiste est une œuvre à part entière, dont l’origine revendiquée remonte  au mouvement des poupées d’art de Munich de 1908, bien que nombre de travaux antérieurs méritent ce qualificatif (on pense aux poupées en cire de la famille Pierotti, ou plus près de nous aux poupées en biscuit de Jumeau ou de Bru). Les idées de ce mouvement sont reprises 40 ans plus tard par les artistes américaines fondatrices du NIADA (National Institute of American Doll Artists), qui remettent en cause la vision classique de la poupée en explorant de nouvelles formes et de nouveaux matériaux.
Durant les années 1960 émerge un nouveau courant, la sculpture souple, qui aura un profond impact sur le concept de poupée d’artiste, élargissant le champ des possibles et suscitant un regain d’intérêt pour l’art contemporain. La technique mixte, l’utilisation d’objets de récupération, l’assemblage, le ready-made et l’apparition de nouveaux matériaux comme le Sculpey, le paperclay, le Fimo, le Cernit ou la porcelaine froide viennent apporter leur pierre à l’édifice de l’art des poupées.
L’originalité des pièces fabriquées, leur production en série limitée ou en exemplaire unique, leur caractère souvent surprenant, leur complexité, leur grande diversité, la passion, le talent et la créativité dont font preuve leurs créateurs, font des poupées d’artiste des œuvres très recherchées des collectionneurs. Vous trouverez sur ce site une présentation de nombreux créatrices et créateurs français, européens, américains, canadiens, russes et japonais, dont la réputation est solidement établie et dont certaines œuvres disponibles sont cotées dans les ressources mentionnées plus haut (paragraphe « Ressources pour l’estimation ») et dans les pages personnelles des artistes. Un index cliquable de ces artistes est situé en colonne droite de toutes les pages du site.

Parlez poupées

Comme dans toutes les matières, quand on veut faire les choses sérieusement, il vaut mieux savoir de quoi on parle. C’est particulièrement vrai pour les poupées, domaine dont les multiples thématiques englobent la conception, les matériaux et techniques de fabrication, la production, la personnalisation, les vêtements et les accessoires. Par ailleurs, ce domaine conduit à aborder des disciplines connexes aussi variées que l’anthropologie, l’ethnologie, la sociologie, la psychologie, l’histoire, les beaux-arts et la chimie. Sans oublier, last but not least, le jargon des collectionneurs. Un glossaire très complet de plus de 900 termes vous aidera à appréhender les nombreuses notions qui constituent le vocabulaire du plangonophile averti.


La boutique de poupées Mary Shortle à York, Yorkshire, Royaume-Uni © Leeds Digital Magazines Ltd

Une association éthique originale : la NADDA

Fondée en 1986 aux États-Unis pour promouvoir l’intégrité et l’honnêteté des transactions dans le monde des poupées anciennes, la NADDA (National Antique Doll Dealers Association) regroupe des commerçants adhérant à un code d’éthique, afin que les collectionneurs puissent acheter en toute confiance. Ils s’engagent à respecter les règles suivantes :

  • Garantir par écrit l’âge, l’origine et l’état de conservation des poupées qu’ils mettent en vente
  • Fixer et afficher les prix de chaque article à vendre
  • Accompagner chaque vente d’un reçu comportant les nom, adresse et numéro de téléphone du vendeur
  • Indiquer à l’acheteur les marquages d’identification, ainsi que les défauts (craquelures de type cheveu ou fêle, ébréchures)
  • Indiquer à l’acheteur les restaurations éventuelles effectuées
  • Noter brièvement mais complètement les défauts constatés et les restaurations effectuées sur le reçu de caisse

La NADDA est fière de compter parmi ses membres quelques unes des sommités américaines dans le domaine des poupées anciennes. Ces membres partagent leurs connaissances lors de séminaires et d’expositions à travers tout le pays, et peuvent assurer une expertise pour l’estimation de la valeur de poupées anciennes. Enfin, la NADDA entend contribuer à l’étude de l’histoire, de la conservation, de la restauration et de la classification des poupées anciennes.

haut de page

Conseils de vente

Votre collection prend la poussière ? Vous avez hérité des belles poupées de votre mamie ? Trop grande pour vous intéresser aux Barbie de votre enfance ? Désireux de vendre une de vos poupées pour enrichir votre collection avec une neuve ? Passé des « Cabbage patch kids » aux Bratz ? Peu importe, il vous faut maintenant apprendre à vendre intelligemment et trouver le bon endroit pour ça.
Que pouvez-vous raisonnablement attendre de vos ventes de poupées ? Tout commissaire-priseur vous le dira, ça dépend des acheteurs. Comme pour toute transaction, l’état du marché est seulement indicatif, le prix de vente effectif sera en fin de compte celui que le meilleur acheteur est prêt à payer. Il y a bien sûr des prix de référence pour certaines poupées, mais le marché est fluctuant, et connaît de bons et de mauvais jours pour vos enchères. Assurez-vous de fournir de bonnes descriptions et de présenter vos poupées dans le détail pour attirer l’attention des acheteurs potentiels. Une belle photo fera la différence, oubliez pour une fois votre portable !

Vendre oui, mais où ?
Le marché incroyablement liquide des poupées

Fixer un prix pour l’achat ou la vente d’une poupée de collection est très difficile. Cela n’a pas toujours été le cas, mais les ventes en ligne ont bouleversé la donne : on constate une grande variation des prix demandés ou offerts pour la même poupée. Une longue recherche est nécessaire pour consulter les récents prix de vente d’un modèle, afin d’avoir une estimation de son juste prix. Dans un passé pas si lointain, on s’entendait facilement sur la valeur des poupées, les guides de prix indiquant en gros l’état du marché. La plupart des transactions entre collectionneurs et vendeurs s’effectuaient par l’intermédiaire des petites annonces et des publications spécialisées. Bref, les poupées s’échangeaient avec de faibles fluctuations de prix.
Avec les sites de ventes aux enchères en ligne, le commerce des poupées a lieu 24 heures sur 24 dans un invraisemblable marché liquide. Une personne qui trouve une poupée dans un grenier à Paris peut la vendre le lendemain à un collectionneur de Los Angeles. Ceci a eu un effet radical sur les prix, et a rendu quelque peu difficile la détermination de la valeur instantanée d’une poupée. Le prix est-il celui indiqué par un guide, le vendeur ou eBay ?

L’odyssée d’une poupée Armand Marseille

Un des plus importants et célèbres fabricants allemands de tête de poupées en biscuit de la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle,  Armand Marseille a dirigé un commerce florissant employant à son apogée 550 travailleurs. La qualité de ses têtes était telle que la demande afflua de France et des États-Unis. En raison d’une production abondante, les poupées à tête Armand Marseille se trouvent facilement à un prix raisonnable. Ses poupées de caractère se distinguent par la délicatesse et le réalisme de leur visage, à l’instar du moule 640, une fillette au doux sourire et aux yeux gravés (photo de gauche ci-dessous).


Tête Armand Marseille moule 640 © Ruby Lane, Inc.

Pour appréhender la complexité de la fixation des prix, examinons le cas d’une poupée Armand Marseille moule 323, rare pièce à tête en biscuit aux yeux déviants (photo de droite ci-dessus). Achetée 400 $ dans une vente aux enchères, elle est ensuite vendue dans une boutique à une collectionneuse pour 700 $, puis revendue par un intermédiaire de la collectionneuse pour 900 $ sur eBay. Il s’agit d’une seule et même poupée, la grande disparité des prix n’est donc pas due à l’état de conservation. Une recherche ultérieure a fourni une fourchette de prix de vente effectifs comprise entre 700 et 900 $, le prix de l’enchère de départ se révélant  être alors une anomalie.

Le cas des Barbie

Pour rendre la situation encore plus confuse, les prix peuvent varier en un même lieu et pour la même poupée. En une semaine, les prix de vente sur eBay d’une Barbie « Happy holiday » NFRB de 1988 s’étageaient entre 225 et 435 $. Une recherche ultérieure a fourni une fourchette de prix de vente effectifs comprise entre 200 et 300 $. La situation est similaire pour d’autres Barbie de collection. Par exemple, les prix d’un coffret cadeau « Munsters » NRFB, toujours sur eBay, ont varié de 130 à 255 $, du simple au double. Les raisons de ces écarts ? La personnalité du vendeur, un professionnel reconnu obtenant des prix plus élevés ; la qualité des photos ; l’e-réputation de l’acheteur.

Les poupées modernes tendance du moment
  • American dolls produit des grandes poupées de 46 cm, chacune accompagnée d’un récit historique imaginaire retraçant son parcours, ses  goûts et ses  aventures. Felicity est une fille vivant à l’époque des colons en Virginie, grandissant à Williamsburg au cours des années 1770. Josefina est une jeune hispano-américaine vivant dans un ranch au Nouveau Mexique dans les années 1820. Molly a grandi pendant la seconde guerre mondiale. Les personnages amérindiens et africains-américains ne sont pas oubliés. Dotées de garde-robes fidèles aux vêtements d’époque, elles sont demandées par des acheteurs de tous âges.
  • Les accessoires American dolls sont également demandés : vêtements et mobilier ; panier-repas pour le thé en fer-blanc ou objets promotionnels (incluant une presse à fleurs pour herbier et une loupe) pour Samantha ; déjeuner scolaire de pionnier et kit de pêche pour Kirsten,…
  • Favorites entre toutes, les poupées Barbie proposent de nombreux personnages, costumes et niveaux de prix. Conception innovante, thèmes uniques et reproductions de célébrités font revenir les acheteurs. Parmi les Barbie les plus populaires, on trouve « Betty », « Veronica », « Holiday Barbie », « Princess of Holland », « Princess of Hawaii », « Queen of the gypsies Lucy », ou encore « Evening Splendor », pour ne citer qu’elles.
  • Accessoires Barbie. Suprême gravure de mode, Barbie attire de très nombreux acheteurs pour habiller leur poupée avec la tenue glamour adéquate, que ce soit une tenue de ville élégante ou une robe du soir tape-à-l’œil. Les ensembles d’accessoires sont aussi très recherchés, comme le coffret « New York » qui comprend un porte-monnaie, un bracelet, des lunettes de soleil, des bottines, des talons aiguilles, et même un terrier du Yorkshire.
  • Les poupons sont des poupées tendres et câlines parfaites pour les acheteurs qui veulent les offrir aux jeunes enfants. Essayez de jeter un coup d’œil aux « Treasured children » de Lee Middleton, aux Huggums de Madame Alexander et aux poupées françaises Corolle.
  • La plupart des fabricants, y compris Lee Middleton et Adora, offrent une large gamme de vêtements et accessoires pour poupons. De très nombreux acheteurs recherchent les accessoires convenant à leurs poupées, tels que chariots et poussettes, berceaux et petits lits, bonnets, chaussures ou chaussons, et biberons.
  • Les poupées Bratz, hautes de 25 cm, avec leurs cheveux et leur maquillage stylés, leurs tenues tendance, et leur attitude branchée, ont fait un carton auprès des pré-adolescents dès leur entrée sur le marché en 2001. Les personnages populaires de la bande incluent les poupées d’origine Cloe, Sasha, Jade, et Yasmin.
  • Les vêtements et accessoires Bratz sont nombreux et demandés : vêtements et kits de mode branchés, salon et spa, cabriolets, appartements lofts,…
  • Les poupées Cabbage Patch, créées par le sculpteur Xavier Roberts, sont nées en 1979. Les premières poupées dodues avaient une tête et des membres en tissu souple, et des cheveux en fil. En 1982, la société Coleco fabrique des têtes en vinyl. L’entreprise a ensuite été successivement rachetée par Hasbro (lignes  « Birthday Kids », « Splash ‘n’ Tan Kids », et « Pretty Crimp and Curl »), Mattel, qui fournit aux poupées un certificat de naissance (ligne OlympiKids), Toys « R » Us, Play along dolls (collection du 25e anniversaire), Jakks pacific (lignes Fashionality et édition de commémoration du 30e anniversaire), et Wicked cool toys (lignes de petites poupées « Little sprouts » et d’animaux en peluche Adoptimals).
  • Les poupées de chiffonGroovy Girls produites par Manhattan toys visent le public des 3-10 ans, mais sont demandées par des collectionneurs de tous âges. Les poupées sont proposées avec divers types et couleurs de cheveux, et diverses couleurs de peau. Chaque poupée porte une tenue branchée et s’accompagne d’animaux domestiques et d’accessoires.


Poupées Bratz © Pink & Blue Magazine Ltd

haut de page

Soyez payé au prix fort pour votre vente en ligne sur eBay

Maintenant que vous avez une idée de ce que vous êtes sur le point de vendre, c’est le moment de penser au meilleur moyen d’attirer les acheteurs. Voici quatre conseils pertinents pour y parvenir, tirés de l’expérience des utilisateurs d’eBay, mais dont la philosophie reste valable pour d’autres sites de vente aux enchères en ligne. Pour démarrer sur eBay, consultez le guide pour les nouveaux vendeurs.

Choisissez les bons mots-clés

Les mots-clés sont une excellente façon d’attirer les acheteurs vers votre poupée à vendre, particulièrement si vous les utilisez correctement dans le titre de l’annonce. Employez de manière explicite les 55 caractères autorisés et essayez d’anticiper ce que les acheteurs recherchent, grâce à la liste des achats immédiats dans la catégorie de poupées qui vous intéresse. Assurez-vous de saisir des termes de recherche usuels et non pas du jargon de spécialiste. Mentionnez les caractéristiques importantes de votre poupée : type, marque, nom de modèle, collection dont elle fait partie, couleur, état de conservation. Vous pouvez aussi parcourir des annonces publiées pour voir les termes employés dans leurs titres par les autres vendeurs. Une remarque importante : mentionnez l’âge de votre poupée dans la mesure du possible, les termes « Poupée ancienne », Poupée moderne » et « Poupée contemporaine » n’étant, faute de précision suffisante, à utiliser qu’à titre indicatif.
Dans le champ description de votre annonce, assurez-vous d’inclure à la fois une information de base et des détails sur votre article. Une bonne description est concise, bien organisée et facile à lire. Créez des têtes de section en gras, des listes à puces, et répétez les informations du titre en ajoutant des détails tels que dimensions, valeur estimée, réparations effectuées, matériaux, vêtements, accessoires et tout autres caractéristiques intéressantes. Vous pouvez bien sûr insérer des photos ou des liens vers des vidéos qui mettent en valeur les attributs uniques de votre article. Rédigez l’annonce avec en tête le point de vue de l’acheteur. Plus vous mettrez d’informations, plus les acheteurs potentiels seront tentés de faire une offre.
N’hésitez pas à vous référer au glossaire pour employer les termes de titre ou de description pertinents : assurez-vous de n’utiliser un terme que s’il s’applique de façon certaine à votre article.

Faites votre recherche

Si, par extraordinaire, vous ne connaissez pas grand chose de votre poupée😊, une rapide recherche peut aider à comprendre ce que vous vendez, conduisant ainsi à un meilleur rapport pécuniaire. Examinez soigneusement la poupée. Essayez d’en savoir plus sur la collection à laquelle elle appartient : importance, époque, rareté. Tous ces éléments vous mèneront à une meilleure estimation, et l’éducation des acheteurs potentiels ainsi effectuée augmentera l’attrait de votre poupée. Tandis que les prix dépendent fortement de la popularité d’une poupée, en fin de compte, son état de conservation et son âge détermineront sa valeur.
Les vêtements et les accessoires tels que chapeaux, sacs ou chaussures peuvent être estimés à un prix sensiblement plus élevé pour les poupées de collection que pour les poupées jouets récentes, parce qu’elles sont plus rares et donc plus difficiles à trouver. Par exemple, des chaussures de poupée ancienne en bon état pour les poupées en biscuit allemandes et françaises de la fin du XIXe siècle et du début du XXe peuvent s’avérer très cher. Un autre élément différenciant est le matériau : les poupées de collection sont souvent faites en bois, tissu, papier mâché, composition, porcelaine, biscuit ou métal. Les poupées jouets contemporaines, en revanche, sont typiquement en vinyl, matériau souple à base de plastique très robuste et durable, idéalement adapté aux manipulations du jeu.
Lors de la vente d’une poupée de collection ou rare qui a une grande valeur potentielle, il peut être intéressant de faire authentifier et estimer votre poupée. L’authentification procure non seulement une bonne indication du prix de vente à espérer, mais elle installe la confiance entre le vendeur et l’acquéreur. Les évaluateurs et authentificateurs tiers sont des professionnels qualifiés et expérimentés qui s’engagent à fournir un avis honnête et non biaisé.
Enfin, imprimez la description détaillée des articles que vous proposez à la vente : c’est un excellent moyen de comparaison avec les articles similaires proposés par d’autres vendeurs.

Mettez vos poupées en valeur avec de magnifiques photos

Comme disait Napoléon, un bon croquis vaut mieux qu’un long discours ! Les photos sont le chemin le plus court entre vos poupées ou accessoires et les acheteurs potentiels. Voici quelques conseils de photographe pour bien présenter votre article :

  • Choisissez le bon arrière-plan. Utilisez un fond contrastant et uni. En plaçant votre poupée devant un fond noir ou blanc (drap de lit ou panneau d’affichage), vous attirez immédiatement l’attention de l’acquéreur potentiel. Très important, évitez absolument les fonds encombrés d’objets, ils distraient l’attention de l’observateur ou le troublent. Si vous vendez plusieurs articles dans la même annonce, photographiez l’ensemble et chaque article individuellement.
  • Couvrez tous les angles. Prenez des photos de multiples angles et distances, en zoomant sur les détails importants. Mettez en valeur les marquages éventuels. Le zoom avant sert à montrer les textures et les couleurs, et à obtenir un gros plan sur les traits du visage de la poupée. Incluez toujours des photos de tous les défauts (craquelures, décoloration, partie manquante,…), cela donne une meilleure vision de l’objet de l’enchère et bâtit la confiance de l’acheteur.
  • Utilisez un éclairage approprié. La lumière naturelle donne la meilleure représentation de votre poupée, cependant elle peut présenter ce défaut qu’est l’ombrage. Trouvez donc un endroit qui reçoit bien la lumière indirecte du soleil, par exemple en extérieur un jour ensoleillé dans une zone ombragée. Si toutefois vous photographiez en intérieur, éclairez la poupée avec une lampe de bureau, de plafond ou de sol. Évitez surtout d’utiliser le flash de l’appareil-photo, qui causera distorsion et ombres sur l’image.
  • Ajoutez une galerie de photos. C’est un point capital. Vous attirerez l’attention avec une photo à côté de votre annonce dans les résultats de recherche. De plus, si l’acheteur sélectionne « Galerie photos » sous « Afficher les résultats »avant de consulter ces résultats, votre annonce ne sera pas masquée. Votre galerie de photos doit être une vue claire et  dépouillée de la poupée.

Rentabilisez votre vente

Les annonces de vente aux enchères sont un excellent moyen de provoquer l’excitation autour de vos poupées et accessoires, qui à son tour peut déclencher une frénésie d’offres parmi les acheteurs concurrents, augmentant le prix de vente. La clé d’une annonce d’enchère réussie pour le vendeur est d’obtenir une première offre et d’encourager ensuite les acheteurs à multiplier les offres. Voici comment procéder :

  • Fixez un faible prix de départ. Obtenir une première offre est capital, les autres acquéreurs étant généralement tentés de sauter sur votre enchère si une ou plusieurs offres sont déjà passées. Pour y parvenir, de nombreux vendeurs, et ils ont raison, préfèrent ouvrir l’enchère sur un prix (nettement) inférieur à la valeur indicative réelle de l’article.
  • Ne fixez pas de prix de réserve. Lorsque vous proposez des objets de plus grande valeur, vous pouvez éviter qu’ils ne soient vendus aux enchères pour un montant inférieur à leur valeur réelle. Pour cela, vous pouvez fixer un prix de réserve non visible pour les acheteurs, en-deçà duquel les offres doivent se poursuivre. Le message « Prix de réserve non atteint » est affiché aux enchérisseurs tant que le prix de réserve n’est pas atteint. Soyez prudent avec le prix de réserve : les acheteurs peuvent perdre leur l’intérêt pour votre article lorsqu’ils placent une offre refusée à cause du prix de réserve. Comme ils n’en ont pas connaissance, ils supposent que le vendeur réclame un montant trop élevé. Pour éviter cela, choisissez un format d’enchères sans prix de réserve.

haut de page

Expédiez vos colis

Spécifiez des frais de manutention et d’envoi raisonnables dans votre annonce, c’est essentiel pour une vente intelligente. De plus, cela améliore votre classement dans les recherches lorsque les acheteurs trient les résultats par coût total de la transaction. Ne laissez jamais un acheteur dans l’ignorance de ces frais.

Calculez vos frais d’envoi

Les frais d’envoi dépendent du poids du colis, de ses dimensions et de la distance. Dans le cadre du partenariat avec eBay, ces tarifs sont consultables pour les transporteurs Colissimo et Mondial Relay. Un comparateur permet de calculer les frais d’envoi des principaux transporteurs depuis la France vers la France et l’international.

Assurez vos expéditions

Tous les envois sont automatiquement assurés conformément aux obligations légales. Toutefois, pour vous protéger ainsi que votre acheteur contre la perte ou les dégradations lors de l’envoi d’un colis de valeur, vous pouvez contracter une assurance complémentaire avec le transporteur. Celle-ci est proposée par la plupart des transporteurs et peut être payée en même temps que les frais d’envoi. Vous pouvez intégrer le coût de l’assurance complémentaire aux frais d’envoi signalés à l’acheteur, en précisant cette intégration dans votre annonce : les acheteurs veulent connaître le détail des frais qui leur sont facturés.

Conditionnez et expédiez vos poupées en toute sécurité

Après la vente de votre article, vous voilà prêt à l’expédier vers sa destination. Assurez-vous de l’emballer correctement : utilisez du film à bulles, de la mousse ou tout autre produit d’emballage pour bien le protéger contre les dégradations lors du transport. Voici quelques conseils de conditionnement et instructions d’expédition de votre article :

  • Enveloppez-le : enveloppez individuellement les articles si vous en expédiez plusieurs, en assurant une protection abondante (film à bulles, billes ou blocs de mousse, papier froissé). N’utilisez pas de papier journal, l’encre pourrait tacher votre article. Les billes en mousse doivent remplir la boîte, pour éviter les mouvements de l’article durant le transport. Contre l’humidité, utilisez du plastique scellé ou des sacs étanches Ziploc. Emballez fermement, on ne doit entendre aucun bruit en secouant le paquet.
  • Empaquetez-le. Les poupées et accessoires tiennent dans les boîtes proposées par La Poste ou achetées auprès de différents fournisseurs. Pour les grands modèles, utilisez une boîte en carton ondulé. N’empaquetez pas d’objet dépassant le poids brut maximum autorisé, généralement imprimé sur le rabat inférieur. Vous pouvez aussi réutiliser une boîte à condition qu’elle soit solide (boîte à chaussures par exemple). Fermez hermétiquement avec du ruban adhésif large plutôt que du ruban masque, du scotch, de la ficelle ou du papier enveloppant.
  • Expédiez le colis. Une fois votre paquet fermé hermétiquement, pesez-le et mesurez-le, comparez les frais d’envoi des principaux transporteurs depuis la France vers la France et l’international, choisissez votre offre et laissez-vous guider sur le site du transporteur choisi pour effectuer l’expédition.
    Si vous avez vendu sur eBay, la plateforme d’expéditions eBay vous permet de gérer vos livraisons nationales et internationales, tout en bénéficiant des tarifs préférentiels qu’eBay a négociés avec les principaux transporteurs. Vous pouvez également utiliser la plateforme pour envoyer des objets vendus en dehors d’eBay.


Une partie de la collection de poupées de l’actrice américaine Demi Moore © PiNetWorth

Forgez votre réputation

Bien communiquer est la clé d’une transaction réussie. Dans le cas d’une vente, par exemple, assurez-vous d’être disponible avant, pendant et après la transaction. Répondez rapidement à toutes les questions sur votre article. Mettez un mot de remerciement dans votre paquet, c’est un excellent moyen de surprendre votre acheteur et de lui faire plaisir, tout en l’encourageant à laisser une évaluation positive.
L’évaluation permet aux membres de la communauté des utilisateurs d’un site d’enchères d’apprécier leur expérience de vente ou d’achat avec un autre membre. Elle se compose de commentaires et de notes laissés par d’autres membres avec lesquels vous avez réalisé des transactions. Ces commentaires et notes sont des indicateurs précieux de votre réputation en tant qu’acheteur ou vendeur. Ils peuvent être inclus, avec une note globale, dans votre profil d’évaluation. Laissez toujours une évaluation après une transaction afin que les autres membres puissent savoir comment cette dernière s’est déroulée.
L’évaluation repose sur un système de réputation propre à chaque site. Ce type de système représente une tendance lourde de l’aide à la décision dans la fourniture de services sur internet. Avec la popularité des communautés en ligne pour les achats, les réponse à des questions thématiques et l’échange d’informations, les systèmes de réputation sont devenus indispensables à une expérience en ligne réussie.
Pour connaître le fonctionnement du système d’évaluation spécifique à eBay, consultez la page Tout savoir sur les évaluations.

haut de page

Les mécanismes d’enchères

Les enchères sont une méthode d’attribution de ressources rares ou uniques. Elles existent depuis l’antiquité, et reposent sur une mise en concurrence visant à déterminer qui acquiert l’article, et souvent à quel prix, en amenant les acheteurs à révéler, directement ou par offres successives, leur prix de réservation pour cet article. Il existe trois façons d’enchérir : en salle des ventes après inscription préalable à une séance ; en intervenant par le biais d’internet dans une vente physique en salle de vente (vente directe ou live) ; en allant sur un site d’enchères conçu pour la vente en ligne.
Internet a permis de rendre plus accessible cette méthode de transaction et d’étendre considérablement la quantité et la diversité des produits et services mis en vente : initialement mises en œuvre par des commissaires-priseurs appartenant à des institutions ou sociétés spécialisées, les enchères en ligne peuvent maintenant être montées ou utilisées par un large public.
Il existe plus de 30 mécanismes différents d’enchères, classés en trois grandes catégories : les enchères standard qui permettent de mettre en concurrence les acheteurs, les enchères inversées qui reposent sur la mise en concurrence de vendeurs, et les enchères à adjudications multiples qui donnent la possibilité d’avoir plusieurs gagnants simultanés. Nous présentons ici les trois mécanismes les plus courants, les deux derniers étant les plus fréquemment rencontrés pour la vente en ligne :

  • Les enchères anglaises standard, mécanisme le plus populaire dans les salles des ventes et le plus connu de tous : il s’agit d’enchères ascendantes (le prix augmente durant la vente) où l’organisateur de la vente (en France, on parle d’un commissaire-priseur) commence avec un prix de départ, chaque intéressé offrant successivement un prix plus élevé, tout en respectant une surenchère minimum (incrément minimal). Le processus d’élimination s’arrête lorsqu’il ne reste plus en lice qu’un candidat, soit parce que personne ne souhaite surenchérir, soit parce que le temps limite est écoulé. Le bien est attribué au candidat le plus offrant, s’il atteint ou dépasse le prix de réserve (prix minimum) fixé par le vendeur. L’attribution s’effectue soit au prix que le vendeur a proposé (au premier prix), soit à un prix de cession égal à l’offre la plus élevée parmi celles des candidats éliminés (au deuxième prix, version japonaise).
  • Les enchères de Vickrey : aussi appelées enchères scellées (à plis fermés) au second prix ou enchères philatélistes. Chaque enchérisseur, indépendamment des autres, remet une offre en privé au commissaire-priseur, qui les examine toutes ; l’objet est attribué au plus offrant, qui devra le payer au prix offert par le deuxième meilleur enchérisseur et non pas au montant de sa propre offre. L’économiste  américain William Vickrey a démontré que ce mécanisme  conduit les acteurs à parier sur la valeur réelle qu’ils attribuent au lot.
  • Les enchères à un sou, ou enchères au centime, où tous les acheteurs potentiels paient : Chaque participant doit payer un faible montant non remboursable pour proposer un léger incrément à la mise. À la fin du temps alloué à l’enchère, le dernier à avoir augmenté la mise gagne et doit payer la mise pour prendre possession de l’objet. La mise est habituellement beaucoup plus basse que la valeur de l’objet. Le vendeur reçoit en revenus les montants payés pour faire les mises et le montant de la mise finale payé par le gagnant.

Pour connaître en détail le déroulement d’une enchère et les options et conditions proposées sur eBay, reportez-vous à la page Tout savoir sur les enchères.

La sécurité des enchères en ligne

Les sites d’enchères en ligne offrent d’excellentes opportunités pour acheter où et quand vous voulez des articles neufs ou d’occasion à des vendeurs nationaux ou internationaux. Ces sites vous permettent de vendre vos articles dans les mêmes conditions. La plupart des gens ont des expériences gratifiantes avec de tels sites. Ces quelques conseils de sécurité vous aideront à en faire autant, en évitant les pièges tendus par les cybercriminels.

Comprendre les risques usuels sur les sites d’enchères

Ces risques sont les suivants :

  • Acheter un article que vous ne recevez jamais car le vendeur est un escroc, ou bien vendre et expédier un article qui ne sera jamais payé par l’acheteur
  • Se faire pirater son compte par des cybercriminels qui  l’utilisent pour effectuer en votre nom des achats massifs et/ou se faire voler ses informations pour une usurpation d’identité
  • Acheter un article à un prix exagéré, ou recevoir une contrefaçon à la place de l’article commandé
  • Recevoir des courriels hameçon depuis un site d’enchères ou de paiement supposés : envoyés en masse à divers destinataires, ils semblent provenir d’un site légitime et vous demandent de cliquer sur un lien vous amenant sur un site frauduleux ou une fenêtre flash vous demandant de donner des renseignements personnels et financiers, exploités par les escrocs pour voler votre identité et votre argent
  • Acheter à un vendeur d’un pays étranger : c’est plus difficile dans ce cas de résoudre les conflits éventuels, car les lois sur les enchères diffèrent d’un pays à l’autre
Utiliser les sites en sécurité

Une fois bien appréhendées les failles potentielles de sécurité, il vous faut choisir les sites d’enchères en ligne que vous souhaitez utiliser. Pour ce faire, passez un peu de temps à comprendre le fonctionnement de chaque site et respectez certaines règles :

  • Suivez quelques articles pour avoir une idée du déroulement des offres, de sa vitesse et des stratégies de dernière minute dans le processus d’enchères
  • Lisez les conditions d’utilisation du site pour voir s’il facture des frais d’achat ou de vente, et prenez connaissance des protections accordées aux consommateurs en cas de litige
  • Regardez les méthodes de paiement préconisées : n’utilisez ou n’acceptez jamais de chèque, mandat de banque, carte de crédit/débit ou liquide, ou vous risquez de perdre votre argent ou vous retrouver devoir de l’argent à la banque. La meilleure protection est assurée par les services de paiement en ligne sécurisés de type PayPal ou Paylib, qui masquent les informations financières de l’acheteur et assurent au vendeur que le compte de l’acheteur est approvisionné.
  • Déterminez vos obligations d’acheteur et celles du vendeur, et les actions du site en cas de conflit sur la livraison ou le paiement, avant de faire une offre
  • Demandez au vendeur le délai de livraison, les garanties prévues en cas de litige, si les frais d’envoi sont inclus dans le prix affiché et s’il existe une possibilité de renvoi d’un article ne correspondant pas à la description
  • Créez un profil prudent : choisissez un pseudonyme qui ne dit rien sur vous et ne partagez pas de détails qui ne soient pas nécessaires. Contentez-vous de renseigner les champs obligatoires.
  • Créez un mot de passe fort et unique : ceci est une étape cruciale. Votre mot de passe doit avoir au moins 10 caractères, un mélange de lettres capitales, de minuscules, de chiffres et de caractères spéciaux, et ne contenir aucune donnée personnelle (nom, âge, date de naissance,…). N’utilisez jamais le même mot de passe sur plusieurs sites, s’il est piraté sur un site, il le sera sur les autres.
  • Refusez de donner au vendeur des informations personnelles (numéro de passeport,de permis de conduire, de sécurité sociale,…), pour éviter l’usurpation d’identité
  • Concluez les transactions sur le site : ne laissez jamais un vendeur ou un acheteur vous convaincre de terminer la transaction en dehors du site. Une escroquerie commune de la part des cybercriminels consiste à vous proposer d’économiser les frais d’achat ou de vente si vous traitez directement avec eux. Si une personne vous suggère cette option, ne traitez pas avec elle.
Influence de la réputation sur la réduction de la fraude

La fraude en ligne sur les sites de vente aux enchères est la plus fréquente sur internet, représentant presque les trois-quarts des plaintes enregistrées aux États-Unis avec une perte moyenne de 765 $ par transaction, pour l’année 2004. Une étude de 2006 (« The role of reputation systems in reducing on-line auction fraud », Dawn G. Gregg et Judy E. Scott, International Journal of Electronic Commerce, Vol. 10, No. 3, Taylor & Francis) portait sur l’utilité des systèmes de réputation en ligne comme mécanisme de protection des acheteurs contre la fraude. L’analyse du contenu de 6 571 évaluations négatives de vendeurs sur eBay a permis l’amélioration de la compréhension de la fraude en ligne sur les sites de vente aux enchères et du rôle des systèmes de réputation dans la documentation, la prévision et la réduction de cette fraude. Les résultats ont montré que :

  • le nombre d’allégations de fraudes du système de réputation dépasse de manière significative le nombre d’allégations de fraudes rapporté par des voies officielles
  • les évaluations négatives récentes postées dans le système de réputation sont utiles pour prévoir les futures fraudes
  • les acheteurs expérimentés sont les mieux placés pour exploiter les données du système de réputation afin d’éviter les enchères frauduleuses potentielles

Il ressort en particulier de cette étude et d’autres études similaires que les sites d’enchères en ligne doivent afficher la réputation des acheteurs et vendeurs : faire confiance aux personnes à la réputation établie dans la durée représente votre meilleur atout pour une expérience réussie avec de tels sites.


L’e-réputation, pour les entreprises aussi © Digimood

haut de page

Sources de la page
Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019 Patrick Fédida

Laisser un commentaire